Les “signalements” de la Licra ressemblent aux dénonciations sous Vichy

Publié le 18 février 2016 - par - 11 commentaires - 2 870 vues

AdolfoRamirezLors du procès, par ailleurs inique, de notre président suisse, Alain Jean-Mairet, ce mercredi, le président a expliqué le mécanisme ayant amené à cette plainte.

Première étape : le Tunisien Salem Ben Ammar écrit un article pour le journal helvétique Riposte Laïque Suisse où, sous la forme d’un pamphlet, il évoque la réalité de la sexualité musulmane, telle que le Coran l’encourage.

https://ripostelaique.com/et-si-lislam-etait-le-culte-de-la-perversion-sexuelle-et-morale.html

Deuxième étape : notre directeur suisse, Alain Jean-Mairet, habitué dans son pays aux votations et aux débats démocratiques, décide de publier cet article, même s’il n’en partage pas forcément le ton utilisé.

Troisième étape : Madame Goldman, avocate de la Licra, se permet de faire “un signalement” au Parquet, terme qu’elle assumera lors du procès.

Quatrième étape : Le procureur Gouverneyre, très zélée avec les antiracistes, décide, suite au signalement de ses amis de la Licra, de poursuivre Riposte Laïque et son président.

Cinquième étape : La Licra, après son “signalement”, se porte partie civile.

Sixième étape : Main dans la main, le Parquet, par la personne du substitut du procureur Gouverneyre et la Licra, par son avocate Goldman, multiplient, lors du procès, les anathèmes et les insultes contre Riposte Laïque, accusée de racisme et même d’antisémitisme, et d’attiser la haine contre les paisibles musulmans. Le Parquet réclame 5000 euros d’amende, et la Licra 3000 euros de dommages et intérêtes.

Il est intéressant de comparer cet épisode, qui s’est déroulé en 2014 et a été jugé en 2016, avec ce qui s’est passé de 1940 à 1944. La lecture de l’article ci-dessous est particulièrement révélatrice et se passe de commentaires.

Lucette Jeanpierre

HISTOIREIMMEDIATE-De_preview.jpg

 

TVNEWS tele

Entre 1940 et 1944, sur 40 millions de Français, 4 millions de dénonciations écrites et signées ont été recensées. Sur ordre des Allemands mais aussi du gouvernement de Vichy, les Français ont massivement donné d’autres Français : juifs, francs-maçons, communistes, résistants ou encore réfractaires du S.T.O. Souvent sous l’alibi idéologique se cachent des rivalités, des jalousies, des convoitises… Ces lettres ou ces coups de fil avaient pour conséquence un séjour à la Gestapo, un départ en camp de déportation, voire d’extermination.

Dans un documentaire diffusé en première partie de soirée ce mercredi sur France 3, tous les instruments de la propagande allemande et vichyste seront évoqués, dont la reconstitution d’une émission de radio quotidienne consacrée à la délation. Des témoins viendront raconter comment et pourquoi eux-mêmes ou un membre de leur famille se sont prêtés à un tel acte aux conséquences souvent bien tragiques.

Auteur : David Korn-Brzoza.

Ecrit par Laurent Joly et David Korn-Brzoza.

David Korn-Brzoza : “Ce qui est terrible, c’est que la délation a été encouragée par le pouvoir. Le régime de Vichy, d’extrême droite, a besoin d’asseoir son autorité, de connaître ses opposants, et va donc encourager les gens à dénoncer. De la même manière, les troupes d’occupation allemandes en France ont besoin de savoir qui sont, dans chaque village, dans chaque ville, les opposants les plus virulents. Les personnes qui dénoncent commencent parfois leurs lettres par : « Étant bon citoyen, je me sens le devoir de vous signaler… ». De nombreux délateurs signent leurs lettres en espérant un retour bénéfique, positif, une récompense ou une sorte de reconnaissance“.

A propos du nombre exact de lettres de délation envoyées pendant la guerre, et le pourcentage de lettres anonymes, c’est selon David Korn-Brzoza une énigme qui demeure, et qui demeurera pour toujours. “Dès qu’un chiffre se veut un peu trop précis, c’est qu’il ment. Il y a eu des centaines de milliers de lettres, peut-être des millions, mais il est impossible de chiffrer, parce que les lettres ont été envoyées à toutes les administrations : mairies, préfectures, Gestapo, autorités politiques… Toutes ces lettres sont dispersées dans de multiples fonds d’archives. De nombreuses lettres ont par ailleurs été détruites, par des postiers résistants, parfois même par les Allemands, qui n’arrivaient plus à suivre tellement ils en recevaient… Quant aux lettres anonymes, on a remarqué qu’elles étaient plutôt issues des milieux les plus défavorisés, alors que les lettres signées provenaient plutôt des gens des classes supérieures. Les médecins, avocats, architectes signaient volontiers leurs lettres, alors que les chômeurs, les artisans, avaient tendance à garder l’anonymat (…).

Le pouvoir en place, qui voulait juste asseoir son autorité, juste savoir qui étaient les opposants, s’est vu enseveli sous une masse de dénonciations. C’est propre à la délation : une fois amorcée, on ne peut plus l’arrêter. Ça fonctionne d’une manière souvent pernicieuse : les gens commencent à dénoncer les opposants, mais vont aussi se servir de l’occupation allemande pour régler leurs comptes, dénoncer un voisin dont le fils n’est pas parti au STO, un mari infidèle… Il est plus facile d’envoyer une lettre de délation pour dénoncer son épicier qui vous a mal servi et que vous n’aimez pas depuis des années que de l’attaquer en justice ; plus facile de se débarrasser de sa maîtresse ou de sa femme en envoyant une lettre de délation que d’entamer une procédure de divorce. Il ne faut pas oublier qu’à l’époque les Français sont brisés, l’armée française s’est fait balayer par l’armée allemande, Pétain a demandé l’armistice. Une pénurie terrible s’abat sur le pays, les Allemands réquisitionnent à tour de bras les matières premières, la nourriture. Pour les Français, la délation est un moyen comme un autre de s’en sortir, malheureusement, c’est une vanne qui s’ouvre et qui ne se refermera plus jusqu’à la fin de la guerre. “. (Propos recueillis par Stéphanie Thonnet).

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
bataille de Tourtour

Le régime de Vichy n’était pas d’extrême-droite, ni de droite modérée ni de droite tout court. Il était bien à gauche, sous l’égide de Laval.C’est la gauche SFIO qui avait voté les pleins pouvoirs à un vieux maréchal de 84 ans, et c’étaient Laval, homme de gauche, et ses sbires qui gouvernaient.

Appoline

Whouaw bravo la liberté de la presse. J’espère que riposte laique a de bons avocats qui vont la démonter….. Ouais c’est vrai il semble que la gauche adore la délation…. Y’a qu’à voir actuellement ce qui se passe…. Boum le dégommage et les visites surprises chez certains…. ah les élections arrivent… au fait question pour ceux qui me lisent … il paraîtrait que le frère de ramadan tarik est nommé par juppé comme immam à la “future grande mosquée de bordeaux”….. quelqu’un est au courant ?

Anonyme

Si les “signalements” font tant “fürher” c’est bien parce que le “gouvernement” national socialiste actuel et ses représentants, entre autres, de la “justice” (d’exception ?) sont complices des islamo fascistes. A croire qu’ils ont tous récités la “Shahaba” et qu’ils sont devenus des serviteurs serviles du petit Momo, de son allah (soupe) et de son bouquin débile. Comme disait G. Clémenceau ……….

François Servenière

Il ne faut pas oublier non plus que la LICA (ancien nom de la LICRA) a des origines staliniennes. Au départ, c’est une branche sœur de l’antifascisme, dogme inventé par le Petit Père Des Peuples pour contrer les opposants à l’URSS (l’islam fit de même avec l’islamophobie et l’antiracisme, on peut décliner l’expérience à l’infini, mais c’est interdit par certaines lois…). Tout cela a été bien mixé idéologiquement finalement lors du Pacte Germano Soviétique, qui scella l’entente cordiale national-socialisme, socialisme et communisme, qui ne s’opposent que sur la forme des répressions, comme aujourd’hui. Hitler disait qu’il devait tout à Marx, qu’il était le premier à avoir mis en œuvre intégralement le programme du Manifeste du Parti Communiste, qui prévoit les pogroms. Goebbels l’a crié urbi et orbi avant 1939 dans son désormais célèbre “pourquoi nous sommes socialistes”. Les socialistes n’ont donc pas changé sur le fond : le fascisme est bien une invention de la gauche.

bataille de Tourtour

Joseph Roth faisait partie de ceux qui avaient vu venir Hitler de loin:”Le communisme n’a pas du tout transformé toute une partie du monde .Rien du tout !Il a engendré le fascisme et le national-socialisme, et la haine contre la liberté de l’esprit”. Je crois que cette citation est tirée de sa correspondance avec Stefan Zweig, mais sans certitude aucune.
Est-ce dans “Mein Kampf” que Hitler disait qu’il devait tout à Marx ?

cadichon

Ne pas oublier que la Licra a fourni un nombre important de collabos lors de la 2ème guerre mondiale (lire à ce sujet “Les Dreyfusards sous l’Occupation” de Simon Epstein). Certes ces membres en ont été exclu après la Libération mais la Licra ne s’est pas posé la question de savoir pourquoi. Alors que la haine de la France qu’elle distillait en était la cause.

Sniper83

Quand on voit et quand on sait qui est membre de la licra et la soutien, tout est dit!
Encore une saloperie inutile juste faite pour emmerder le monde, ils n’empêcherons pas la terre de tourner et les gens de s’exprimer !!!

rudi

pourquoi écrivez vous que le régime de vichy était d’extrême droite ? seul Pétain était de droite , le gouvernement était de gauche ! si vous voulez rapporter des faits , faites le correctement ! les lettres de dénonciations ont toujours existé malheureusement ! mais je crois qu’avec se gouvernement qui a appelé officiellement aux dénonciation, et bien oui on retombe dans l’aire de 1940 – 44 ! mais j’ajouterais qu’après avoir créé le chaos, mis en place l’état d’urgence et commencé a bâillonner l’opposition, le régime dictatorial des années 30 d’un certain Adolph, son de retour , mais cette fois chez nous, en France , pays des droits de l’homme ou l’homme n’a plus de droit !

tête de fer

La première incitation officielle à la délation date d’il y a une quinzaine d’ années: elle concernait les automobilistes. Si vous prêtiez votre auto a un ami et que celui ci commettait une infraction, il fallait le dénoncer! sinon c’était vous qui écopiez du PV! mais les gens n’ont pas marché dans cette sale combine…..trouvée par un autre Zélateur Dictatorial: la “Prévention Routière” (!!!) .Mon père en 1980 disait que l’on s’acheminait vers un régime policier, il l’avait senti, étant un ancien de Büchenwald, je vois qu’il ne s’était pas trompé!! et ses amis de l’UNADIF disaient que les socialistes étaient des Vichystes, ni plus ni moins, ils avaient raison!! à cause de Mitterrand qui était un ancien du PPF de J.Doriot!!!

JACOU

“Pourquoi écrivez vous que le régime de vichy était d’extrême droite ?” En effet vous avez raison. Certains devraient s’informer du pourquoi et du comment a plus de 80 ans Pétain est devenu chef de l’Etat après la débâcle. On a été le chercher alors qu’il était ambassadeur de France auprès du gouvernement du Caudillo à Madrid alors que les ministres français prenaient le bateau pour Dakar. Le Maréchal n’a eu d’autre choix que de signer l’armistice pour sauver ce qui pouvait l’être. Il s’est opposé à la déportation des juifs français et a obtenu qu’une partie de la France soit territoire zone libre.
Enfin il serait ici trop long de raconter ce moment là.

bataille de Tourtour

Pétain avait été surnommé “Le Maréchal rouge” par ceux-là même qui l’avaient porté au pouvoir, si ma mémoire est bonne.

Lire Aussi