Quelques mots clés pour mieux comprendre la mentalité musulmane

Publié le 1 avril 2012 - par - 4 499 vues
Share

En reprenant le concept philosophique de « Weltanchauung » mis au point par le philosophe allemand Arthur Schopenhauer, on peut dire que l’islam est une « Weltanchauung », c’est-à-dire une vision du monde et du sens de nos existences.

Selon l’islam comme « Weltanchauung » » être musulman c’est considérer le Monde comme une mosquée dont le ciel serait en quelque sorte l’immense plafond dépassant nos facultés visuelles.

La conséquence directe et absolue, c’est qu’être musulman c’est être tout-à–fait normal et que c’est ceux qui ne sont pas musulmans qui ne sont pas « normal ».

De là le terme de mécréants pour désigner ceux qui ne croient pas, ou bien encore d’infidèles pour désigner ceux qui ne se soumettent pas au fameux Allah dont Mahomet serait le dernier des prophètes.

Selon le premier des cinq piliers de l’Islam, la première obligation d’un musulman est de rendre grâce à Allah pour le remercier d’avoir créé le Monde-Mosquée pour le bien de tous les êtres humains qui doivent donc tous devenir musulmans.

Aussi, les religieux musulmans enseignent que l’Islam est un humanisme.

Cet humanisme étant a-historique et non susceptible d’évolution,  pas la peine de faire semblant d’attendre un Islam des Lumières comme le pérore le cam’rade narcissique Malek Chebel, qui me fait penser parfois à la Castafiore, miroir mon beau miroir !!.

Cet humanisme étant a-historique, il est immobile dans l’espace et le temps comme l’est, selon les enseignements du Coran, la planète Terre créée par Dieu dans un mouvement d’amour pour les hommes.

Conséquence sine qua non :  l’ambition majeure de tout bon musulman est de bien connaître sa religion, pour vivre comme au temps de Mahomet, c’est-à-dire comme il y a mille quatre cents ans.  Arrêtez-moi si je me trompe !!

C’est notamment l’idéologie  des salafistes – comme le tristement célèbre Mohamed Merah – et de la secte piétiste des Tablighs, qui veulent vivre comme il y a mille quatre cents années pour être le plus proche de la Vérité incréée venue de Dieu et révélée à Mahomet dans une grotte par l’ange Gabriel.

Derniers des hypocrites qu’ils sont !  Car, vous pouvez les voir, ils sont assez fortiches pour faire avancer leurs revendications en se servant de toute la technologie moderne issue de l’invention de l’électricité, du son et l’image enregistrée et de la découverte des ondes électromagnétiques que nous devons, mauvais point pour Allah qui n’avait pas prévu cela,  à l’américain Thomas Edison et à l’allemand Heinrich Rudolf Hertz :  télévision, paraboles, informatique, téléphone, etc….

Surtout ne pas confondre ces hypocrites narcissiques patentés, avec le branche protestante des Quakers américains qui souhaitent vivre comme au 19ème siècle et donc qui s’éclairent seulement à la lampe à pétrole, ne se déplacent qu’en charrette et proscrivent téléphone et télévision, sauf en cas d’urgence. Quelles belles vies, pas de stress !

En son temps pour faire taire toutes les critiques et décapiter au sabre les têtes qui dépassaient,  comme sur  le drapeau de l’Arabie Saoudite, Mahomet pseudo envoyé de Dieu,  s’est auto-déclaré comme le dernier d’une lignée de prophètes venu avant lui, dont Jésus renommé Hissa dans le Coran, faisait partie.

Au passage, gros trucage du Coran qui déclare que Jésus n’est pas mort sur la Croix et que c’était un sosie qui a pris sa place.

Dans cette eschatologie, comme dirait goulûment l’imam Tareq Oubrou, les musulmans sont considérés comme une grande famille, « la meilleure communauté apparue sur  la planète terre «  Kuntum(1) khayra oummatin ukhrijat li nâssi » (verset 110 de la 2ème sourate du Coran).

Huineng

—-

(1) Note de P.H.  kuntum : vous fûtes, verbe au passé, défectif par dessus le marché

كنتم : فعل ماض ناقص جدا جدا

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.