Quelques piqûres de rappel à Valls, qui reproche au PS sa faiblesse contre les barbus !

Bien imprudemment, Manuels Valls avait quitté avant l’heure son confortable poste de Premier ministre, pour mieux se mettre sur les rangs de la course à l’Elysée.

Il a irrémédiablement été battu aux primaires socialistes pour cette élection présidentielle, à laquelle ce grand vaniteux avait l’audace de prétendre ; les électeurs, socialistes et autres, lui ayant préféré Hamon, signifiant ainsi clairement qu’ils en avaient soupé de ce bravache.

Il avait été fraîchement reçu, pour ne pas dire humilié par les décideurs des investitures du train En Marche, lorsqu’après sa gamelle aux primaires, il se précipitait sans vergogne à la porte de Macron, annonçant qu’il se présenterait aux législatives sous les couleurs de son ex-ministre… oubliant que celui-ci était au moins autant vaniteux que lui et qu’en conséquence ce n’était plus lui Valls qui décidait.

https://www.marianne.net/politique/la-republique-en-marche-manuel-valls-humilie-jusqu-au-bout-par-le-camp-macron

Enfin, élu d’extrême justesse (50.30 %) député de la première circonscription de l’Essonne, et passant outre la contestation des résultats (dépôt d’un recours à la préfecture pour exiger un recomptage des voix) de la part de son adversaire, Farida Amrani, candidate de La France insoumise (LFI), Valls toute honte bue, fanfaronne.

http://www.lemonde.fr/elections-legislatives-2017/article/2017/06/19/manuel-valls-l-emporte-de-justesse-dans-un-climat-tendu_5147075_5076653.html#IArUzLLF0iU0huDM.99

Quand tant d’autres à sa place, adopteraient un profil bas devant ces échecs (ou semi-victoires) répétés, et décideraient de quitter la politique pour aller planter leurs choux ailleurs, le suffisant personnage n’ayant manifestement appris aucune leçon de ses déboires, reprend ses parades devant les médias.

http://www.lefigaro.fr/politique/2017/06/27/01002-20170627ARTFIG00054-manuel-valls-quitte-le-parti-socialiste.php

Aujourd’hui donc, monsieur Manuel Valls découvre que le Parti Socialiste, auquel il a adhéré (37 ans) et à qui il a prêté hardiment son concours pendant si longtemps, n’est plus crédible, mais loin de lui l’idée de prendre sa part de responsabilité. Ce grand vaniteux rejette au contraire toutes les fautes sur « la gauche » qui selon lui ne serait plus la gauche… il serait temps qu’il s’en aperçoive !

« Il s’en est pris verbalement à la gauche qui « renonce à l’exercice de la responsabilité ». « La gauche n’a pas assumé la cohérence de ce bilan (de François Hollande), n’a pas assumé la social-démocratie, les réformes sur la sécurité, sur la loi Travail, n’a pas assumé ses positions sur la lutte contre le terrorisme ».

Ajoutant avec le plus ignoble culot :

« De compromis en compromission avec l’islam, (la gauche) s’est perdue (…) On ouvre la porte à des personnes dangereuses pour la République ».

Ce qui ne manque vraiment pas de sel de la part de celui qui :

  • Serinait aux citoyens qu’il ne fallait pas faire d’amalgame dès qu’un de ses chéris trucidait un innocent au nom de l’islam, de peur de stigmatiser toute une inoffensive communauté,
  • Assurait sans vergogne que la France et l’islam étaient compatibles,
  • Prévoyait que l’islam est en France pour y rester, et souhaitait qu’il s’épanouisse dans notre pays http://www.lemonde.fr/religions/article/2015/06/15/manuel-valls-l-islam-est-en-france-pour-y-rester_4654354_1653130.html#wDXHgWMV4IaYs7aC.99
  • Osait prétendre que « « les imams autoproclamés qui, dans nos quartiers, nos prisons, font l’apologie de la violence, du terrorisme, qui participent de cette entreprise criminelle, qui font partir des centaines de jeunes au djihad ». « Il faut le dire, tout cela n’est pas l’islam »,
  • Rompait le jeûne avec ses copains islamistes à la moindre occasion, quand les chrétiens l’attendent encore pour partager avec eux l’agneau pascal…

http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Valls-S-attaquer-aux-musulmans-de-France-c-est-s-attaquer-a-la-Republique-622271

http://www.bfmtv.com/politique/valls-le-ramadan-fait-partie-calendrier-commun-562752.html

https://www.lesechos.fr/18/07/2013/LesEchos/21481-050-ECH_ramadan—valls-a-la-grande-mosquee-de-paris-pour-la-rupture-du-jeune.htm

Mais sincèrement, pouvait-on s’attendre à autre chose de la part de ce triste opportuniste ? Certainement pas !

Et je m’inscris en faux envers ceux qui ne manqueront pas de le traiter de girouette, parce qu’en réalité, Valls ne change jamais de camp, il s’arrange  juste toujours pour être dans celui du gagnant !

Aucun doute, aucune ambiguïté là-dedans ! Monsieur Valls est de ceux que l’ambition dévore sans trêve,  au point qu’il se murmure qu’ils seraient bien capables de vendre leurs père et mère pour arriver à leurs fins.

Et c’est ce hâbleur qui prétend que le FN, parti légitime ne lui déplaise, faisant de l’ombre à la coalition des menteurs UMPS puis LRPS, en soulevant le tapis où ils planquent leurs immondices depuis quarante ans, serait un danger pour la France ?

Il semblerait d’ailleurs que monsieur Valls voit du danger partout puisque c’est l’une des habituelles « béquilles » du PS qu’il accuse maintenant d’être dangereux !