Quelques pistes pour une nécessaire Reconquête

Des reconquêtes souverainistes sont nécessaires. L’obsession de la « présidentielle » autour de personnes et non de lignes directrices de programmes ne peut que dégoûter tout électeur intelligent.

J’aimerais voter pour quelqu’un qui n’ait pas peur de défendre un programme d’extrême droite, parce qu’« extrême droite », tout comme « complotisme », ne représente rien de précis. Ce sont des mots qui servent de défense « Maginot » à ceux qui n’ont pas d’arguments. Se dire d’extrême droite, c’est s’opposer en bloc à tout le médiatiquement correct, à tous les euphémismes et le déni de réalités dramatiques. Il est nécessaire de reconquérir, quitte à nager à contre-courant de la mouvance woke internationale, mais en coopération avec la Pologne, la Hongrie et tous ces pays qui ont fait l’expérience du totalitarisme.

L’opinion publique attend, je pense :

– une reprise en main autoritaire de la « justice », complice de la racaille,

– un grand nettoyage idéologique dans l’Éducation dite nationale, et notamment dans l’Université, avec exclusion des islamo-gauchistes, professeurs et autres destructeurs de la culture française,

– une suppression de toute subvention à la presse mondialiste et immigrationniste, qui se prétend « de référence » et qui est surtout obsédée par la censure des expressions de la volonté populaire.

Les reconquêtes nécessaires

Reconquête de souveraineté régionale.

Mettre les préfets sous l’autorité des régions et non du gouvernement ? Proposition à débattre !

Reconquêtes culturelles

Interdire dans tous les services, écoles, collèges et universités publics tout usage de l’écriture inclusive, destructrice de la langue française.

Refuser aux universités les subventions pour leurs programmes de « sciences » humaines lorsqu’ils sont de la propagande homosexuelle, « décolonialiste », anti-occidentale, « genriste », indigéniste et islamo-gauchiste.

Sortir du CNRS les « sciences » sociales (cette mesure avait été envisagée par le passé).

En finir avec toute repentance ou « célébration » relative à l’esclavage et à la colonisation, et tout ce qui alimente la haine de la France et de l’Occident. Refuser toute restitution d’œuvres d’art exotiques.

Interdire les interventions dans les écoles des associations religieuses qui agissent sous couvert de cours de langue ou de culture religieuse.

Refuser toutes les subventions à la « culture » qui n’est le plus souvent que propagande gauchiste, même pas déguisée, voire de la pornographie pure et simple.

Nettoyer idéologiquement l’audiovisuel public, systématiquement orienté à gauche.

Dissoudre l’Unef et toutes les associations islamo-gauchistes, communautaristes et, de fait, racistes.

Reconquista

Interdire toute construction de mosquée. Fermer les mosquées radicales et les salles de prière clandestines.

Interdire l’abattage halal et les voiles qui masquent les visages.

Expulser les migrants et dissoudre les associations qui les aident. Dénoncer les traités internationaux qui interdisent les expulsions et les dénationalisations. Le « droit d’asile » est une charité et non un droit.

Reconquêtes démocratiques et populistes

Refuser toute forme de discrimination dite « positive » dans les recrutements et les accès à  la formation professionnelle, et ceci à tous les niveaux : État, région, département, commune.

En finir avec le racket des automobilistes, la privatisation des radars, etc.

Dénoncer l’écologisme politique, racketteur et punitif, pas plus scientifique que ne l’était le marxisme à l’époque de l’URSS, et ses objectifs avoués de décroissance, donc de destruction de ce qui nous reste de potentiel productif. Le réchauffement climatique est prétexte à instaurer un totalitarisme de plus. Il faut interdire toute construction d’éolienne, et supprimer toute promotion des véhicules électriques.

Organiser des référendums populaires à l’échelle des communes, des départements et des régions, notamment sur des questions d’aménagement, d’environnement et de finances publiques.

Interdire toute subvention à des pays étrangers. L’argent des contribuables français (ou d’une région) doit rester en France (ou dans la région). Formuler cette interdiction dans la Constitution. Supprimer l’AME (Aide médicale d’État), un aspirateur à clandestins, et toutes les aides similaires.

Il faut dénoncer tous les traités internationaux qui annulent la souveraineté française au profit de l’immigration. Le droit-de-l’hommisme est un véritable sida qui détruit nos défenses immunitaires nationales.

Supprimer le regroupement familial.

Reconquête sécuritaire

En finir avec le laxisme judiciaire, les délinquants relâchés ainsi que les peines de prison et les expulsions non exécutées.

Interdire tout retour en France et même en Europe des djihadistes et de leurs familles. Ce sont des ennemis. Les ennemis, on les neutralise.

Armer les policiers et les soutenir, y compris lorsqu’ils neutralisent des racailles, ce qui est leur travail.

Évacuer les squats et les ZAD sans délai et sans attendre des décisions de « justice ».

Conclusion : J’en ai certainement oublié !

Bruno Courcelle

image_pdfimage_print

17 Commentaires

  1. il y a pourtant une autre solution , pour refouler les étrangers musulmans …INTERDIRE L ISLAM ET LE CORAN , ainsi les arabes et noirs musulmans quitteront la France car si vous interdisez l islam et la possession et la vente du coran , ils retourneront chez eux y pratiquer leurs rites diabolique , car ils ne vivent que pour pratiquer l islam

    • J’ai mis des propositions concrètement utilisables dans un programme présidentiel que j’aimerais soutenir. (Je n’ai pas parlé de rétablir la peine de mort, même si…)
      Donc limiter la progression de l’Islam plutôt que l’interdire. Supprimer TOUTES les subventions pro-migrants du genre AME.
      Sur le Frexit, oui mais pas tous seuls: avec d’autres pays qui refusent la dictature bruxelloise.
      Les reconquêtes à effectuer sont multiples. Il n’y a pas que l Islam: le woke et l’écologie sont à bannir.
      Merci pour toutes les remarques. Bruno Courcelle

  2. Tout cela est un solide programme politique, parfaitement indispensable évidemment, pour ralentir la Conquista. C’est certain qu’il faut en passer par là par priorité chronologique, mais il ne s’agit, en guise de reconquête, que de terrain politique. Il y a pourtant d’urgence une quantité d’actions à mener pour réellement préparer une reconquista, car tôt ou tard, c’est elle qui s’imposera comme une question existentielle pour le pays et son peuple endémique.

  3. Voilà un excellent programme ! Mais les français au cerveau lessivé depuis 45 ans par la propagande de gauche sont-il suffisamment réalistes pour voir la réalité ?

  4. « En finir avec le racket des automobilistes, la privatisation des radars, etc. » (sic)

    Je ne vois pas le rapport avec le reste du texte. L’auteur désire-t-il revenir à la situation de 1976 où plus de 16 000 personne furent tuées sur la route ?

    • Personne ne reviendrait à la situation de 1976. Depuis, on s’est mis à porter la ceinture, on contrôle l’alcoolémie, on a amélioré spectaculairement la sécurité active (ABS, etc.) et passive (Airbags, prétensionneurs, etc.) des véhicules, on a amélioré considérablement les infrastructures (ronds-points, etc.) et la formation des conducteurs (conduite accompagnée…).

      Aujourd’hui la limitation de vitesse est devenue un gadget pratiquement sans effet sur la mortalité routière. Et c’est le cas depuis pas mal de temps. Les compagnies d’assurance, qui savent se servir d’outils statistiques comme l’analyse des correspondances, savent cela parfaitement. Le taux de corrélation entre « limite de vitesse » et « mortalité » est extrêmement faible. Notez bien que j’ai dit « limitation de vitesse » et non pas « vitesse », car ce sont deux choses très différentes. La vitesse est dangereuse ou non en fonction des circonstances, et non pas en fonction d’un panneau ou d’un décret.

      Mais la limitation de vitesse à un avantage considérable pour les gouvernants: elle permet de maintenir les foules lobotomisées dans un état de soumission béate (comme plus récemment l’obligation du port du masque sur les plages) et elle rapporte du fric.

  5. Bon programme, mais une réforme à faire d’urgence sans faire couler le sang… Retirer la nationalité française à tous les muzz, car il ne reconnaissent que la Loi d’ALLAH qui selon eux est au-dessus des Lois de la République

  6. Contrairement à l’idée reçue, la ligne Maginot a bien rempli son office : permettre la mobilisation et éviter l’attaque brusquée.
    Pari gagné puisque elle nous a abrité prés d’un an.
    Que par contre le commandement français n’ait pas été à la hauteur…
    http://wikimaginot.eu

  7. Oui c’est bien, mais insuffisant : il faut faire comme Isabelle la Catholique, expulsion de tous tous tous les envahisseurs et surtout leurs soutiens, comme en 1495 en Espagne !!!!!

    • Ce qu’ont pu faire les Rois Catholiques,une république dite française se l’interdit au prétexte des droits de l’homme et de l’universalisme.Moralite: la république est un régime d’impuissance,de lâcheté,de reddition,de trahison.150 ans de république maçonnique ont foutu la France par terre.

  8. Vous avez oublié la condition essentielle a vos préconisations. : Le FREXIT.

  9. Vous en voulez une piste, une vraie, une bonne, une efficace, pour mettre l’islam dehors ?
    Remettez le Christ au centre de tout, rejetez tous ces « progrès » de décadence que sont avortement, laïcité, euthanasie, mariage homo, genre etc., revenez à l’Eglise (la véritable, pas celle de Vatican II qui n’est qu’un ramassis de tiédasses) et convertissez-vous.

    Mais comme ce que je dis là, c’est prêcher dans le désert… Alors allez-y, continuez donc à mettre vos espérances dans des partis politiques foireux, en des hommes faillibles et corrompus, en la sacro-sainte laïcité et dans vos « valeurs de la république » et dans moins de 5 ans on pleurera la ruine de la France !

  10. C’est bien, vous avez réussi à caser dans le même texte tout ce que vous faisait râler y compris les homosexuels et les radars sur les routes, piliers bien connus de l’islam.
    Vous avez oublié votre belle-mère qui s’invite à l’improviste et le voisin qui sort ses poubelles au milieu de la nuit en faisant du bruit.

  11. _  » Dénoncer les traités internationaux qui interdisent les expulsions et les dénationalisations. »

    Leur chier dessus oui !
    Abolir le langage diplomatique et savoir dire « merde » à qui de droit et quand il le faut.
    Trump en a fait sa ligne de conduite, souvenez-vous des « pays de merde ».

Les commentaires sont fermés.