Quelques rappels contre les mensonges de la propagande anti-israélienne

Publié le 1 août 2014 - par - 3 529 vues
Share

intolerableLa situation dans la zone Israël-Gaza est présentée à de rares exceptions près d’une manière totalement déformée par les médias et les interventions des politiques et chefs d’état.

« …au ixième jour de l’offensive israélienne « bordure protectrice »

Cette présentation est fausse: l’opération « bordure protectrice » constitue la mise en oeuvre d’un ensemble de dispositifs militaires destinés à faire cesser l’envoi de missiles depuis la bande de Gaza en direction des villes israéliennes et en protéger la population. Elle répond à une offensive de l’armée du Hamas.

« 54 soldats israéliens et 1300 palestiniens tués »

Cette présentation est fausse : on compte de l’ordre de 54 soldats israéliens et 440 miliciens terroristes racistes du Hamas tués ainsi que 860 civils habitants de la bande de Gaza.

« Le Hamas défend le peuple palestinien »

Cette présentation est fausse. Le Hamas qui contrôle et dirige de manière totalitaire la bande de Gaza a dépensé des millions d’euros en achat de milliers de missiles, en construction d’un réseau souterrain de bunkers pour ses dirigeants et ses miliciens, de sites de stockage et de lancement de missiles, de kilomètres de tunnels bétonnés creusés parfois à 20 mètres de profondeur et débouchant jusqu’à 2 km à l’intérieur du territoire  israélien pour tuer le plus possible d’Israéliens, soldats ou civils, et enlever des otages voire des cadavres.

Mais il n’a pas dépensé un seul centime en abris pour la protection des civils de Gaza à la différence de ce qui a été fait en Israël dans toutes les localités. Et pire les miliciens du Hamas obligent les civils à rester comme boucliers humains dans la zone des sites militaires que ciblent les bombardements israéliens quand clairement avertis d’un tir à plusieurs reprises par tracts puis, par téléphone et enfin par un projectile inoffensif ils ne souhaitent que se sauver.

En fait tout civil de Gaza blessé ou tué sert le Hamas en ce qu’il renforce le sentiment de rejet de l’opération israélienne dans les opinions publiques arabes et occidentales, le plus efficace étant la mort d’un enfant !

Ainsi, les dirigeants du Hamas, millionnaires bien à l’abri ou à l’étranger, notamment au Qatar, sont les assassins de la population palestinienne de Gaza.

« Israël a le droit de se défendre mais avec retenue » ou « de manière équilibrée»

Quelle hypocrisie de la part des chefs d’état occidentaux ! Quelle manière particulièrement odieuse de faire pression sur les dirigeants israéliens pour essayer de les empêcher de prendre les bonnes décisions pour la préservation de l ‘état d’Israël.

« Manifestations pro-palestiniennes »

Des manifestations se déroulent dans les pays occidentaux comme la France. Elles s’accompagnent de drapeaux israéliens brûlés, de cris « à mort les juifs » et quand c’est possible d’attaques de synagogues ou de pillages de magasins tenus par des juifs.

Ce ne sont pas des manifestations « pro-palestiniennes » mais des manifestations pro-Hamas, ce sont des opérations de la guerre que mène le Hamas – et n’oublions pas le « djihad islamique » une appellation qui parle peut-être davantage aux Français- contre Israël, pour la destruction de l’état d’Israël et ainsi pouvoir exterminer les juifs du Proche-Orient.

Ce sont des appels à la haine du juif. Y participent des milliers de musulmans sortis de Barbès ou d’autres zones « sensibles », pour la plupart d’origine d’Afrique du nord qui, comme l’expliquait Mourad Boudjellal sur RMC le 18 juillet

« depuis des gamins ont été élevés avec presque la haine du juif » (on appréciera le « presque »).

Mais le pire c’est que ces actes de guerre racistes et haineux au compte d’une organisation d’extrême droite musulmane sont soutenus en France par des organisations et partis comme le NPA, Lutte Ouvrière et autres « extrême gauche », le PCF, le front de gauche, les verts et une partie du PS dont 33 députés ont appelé à ces manifestations et ont défilé derrière des banderoles antisémites.

Tous font ainsi la preuve du racisme qui les anime. Le gouvernement reconnait cette montée de l’antisémitisme, mais ne fait rien pour la juguler, interdit parfois une manifestation mais ne fait rien pour l’empêcher de se tenir, et laisse les agresseurs des juifs et de ses forces de l’ordre dans la plus grande impunité.

De tout cela la grande majorité du peuple de France en a conscience, en dépit de la propagande permanente qu’il subit. Encore faut-il le dire.

Jean Théron

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.