Quelques rappels historiques, pour montrer l’imposture du G7

Publié le 27 août 2019 - par - 9 commentaires - 953 vues
Share

Une fois de plus il n’est pas inutile de rappeler quelques faits.

La CSCE, ou Conférence pour la sécurité et la coopération en Europe, a cessé d’exister début 1995 quand elle a été transformée en Organisation pour la sécurité et la soopération en Europe. Ses anciens membres ne peuvent pas usurper soudain le souvenir de la CSCE pour se réunir sans la totalité des membres de l’OSCE. Le secrétariat permanent des cycles de négociation de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (connu en anglais comme GATT) a cessé d’exister début 1995 quand l’Organisation mondiale du commerce a été créée par les signataires de l’accord. Ses anciens membres ne peuvent pas usurper soudain le souvenir du GATT pour se réunir sans la totalité des membres de l’OMC. Et le G7, ou Groupe des sept, a cessé d’exister en 1994 quand il a été transformé en G7+1, devenu à son tour G8 en 1997. Ses anciens membres ne peuvent pas usurper soudain le souvenir du G7 pour se réunir sans la totalité des membres du G8.

Les règles de fonctionnement du G8 ne prévoient pas la possibilité d’en expulser un membre. C’est d’ailleurs pour cela que les six membres du G8 qui ont déclaré la guerre à la Russie début mars 2014, ainsi que le Japon sous leur influence, ont alors quitté le G8 (deux semaines avant le référendum d’autodétermination criméen) faute de pouvoir en exclure la Russie. Le sommet des 4 et 5 juin 2014 à Sotchi, convoqué lors du sommet des 17 et 18 juin 2013 à Lough Erne, a été marqué par l’absence de ces sept membres qui n’ont pas honoré l’invitation de la présidence de l’année. Ce sommet de 2014 à Sotchi a aussi été marqué par l’impossibilité de transmettre la présidence au pays qui devait succéder à la Russie, à savoir l’Allemagne, qui aurait alors fixé une date et un lieu pour le sommet de 2015. Aujourd’hui le seul moyen de relancer le G8 en sommeil depuis début 2014 serait de demander à la présidence, à savoir la Russie, de convoquer un nouveau sommet en remplacement de celui boycotté par ses ennemis déclarés. On peut relire les détails du complot ourdi par les États-Unis contre la présidence du G8 en mars 2014 sur http://stratediplo.blogspot.com/2015/08/fronde-au-sein-du-g8_28.html, ou dans la dixième arme.

Il est remarquable que la presse qui se prétend non alignée, anti-impéraliste ou pro-multilatéraliste ait globalement repris et diffusé la propagande des trois agences de presse monopolistiques de l’Alliance atlantique assurant que le G8 avait expulsé la Russie et était redevenu le G7, sans avoir cherché depuis cinq ans à vérifier les règles de fonctionnement de ce forum qui ne dispose certes pas de statuts comme une organisation internationale, mais a toujours affiché clairement son règlement coutumier, respecté jusqu’en 2013. Mais il est surtout inquiétant qu’une telle propagande mensongère ait réussi à faire croire et admettre qu’un pays majeur, la Russie, avait pu être exclu d’une conférence internationale qui n’en prévoyait pas la possibilité. Aujourd’hui encore, en ce mois d’août 2019 l’axe atlantico-uniopéen rappelle au monde entier, et à ses propres populations, qu’il s’est déclaré en guerre contre la Russie, et qu’il pense pouvoir écarter un membre majeur de la communauté internationale. L’acceptation générale de tels agissements, alors qu’il serait si facile de les priver d’effets en dénonçant l’usurpation, facilite une manipulation monstre contre la paix internationale.

Car il y a bien plus grave. Il y a eu en 2014 l’affaire du Conseil de l’Europe, où l’on a effectivement privé la délégation russe de son vote à l’assemblée parlementaire, ce qui était certes statutairement possible. Et il y a eu surtout l’année dernière l’affaire du siège new-yorkais de l’Onu, où les États-Unis d’Amérique ont montré leur capacité à en prendre illégalement le contrôle, en violant une fois de plus l’Accord de siège pour interdire à un pays, en expulsant illégalement sa délégation, de participer aux travaux de l’Onu. Ces faits, ainsi que d’autres violations de la charte de l’Onu et agressions caractérisées, certaines accompagnées de déclaration de guerre à la Russie, sont solidement exposés dans le onzième coup de minuit de l’avant-guerre (www.lulu.com/content/livre-à-couverture-souple/le-onzième-coup/24888474).

On peut ajouter que c’est d’ailleurs ce type de manœuvres, et leurs conséquences possibles, qui a fait réaliser à certains lecteurs du septième scénario (www.lulu.com/fr/shop/stratediplo/le-septième-scénario/paperback/product-22330739.html), titulaires de hautes responsabilités de défense, que la France, qui n’est pas plus puissante ou plus intouchable que la Russie, n’est pas à l’abri d’agissements similaires lorsque certaines puissances auront décidé d’intervenir militairement sur son territoire par le biais d’une coalition multinationale d’imposition d’une autre paix…

Stratediplo

www.stratediplo.blogspot.com

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
POLYEUCTE

On se demande plus en plus d’où vient la Légitimité de toutes ces Organisations…
ONU ? Majorité muzz… payée par l’Occident…
G7/8 ? 20 % de la population mondiale et 45 % du PIB…
Le Monde est en faillite ! 300 % d’endettement !
Du Bla Bla !

Vova

Stratediplo , vous avez une curieuse façon de concevoir les relations internationales ! Les règles du G7/8 sont basées sur le respect des voisins , c ‘ est le minimum , d ‘ où l ‘ expulsion de la Russie ; en 2017 ce pays a renoncé définitivement et officiellement à son poste au G8 => la Russie n ‘ EST PLUS EXPULSÉE , mais partie VOLONTAIREMENT !! « Les membres du G8 ont déclaré la guerre à la Russie  » , dans quel film ?? Par contre la Russie a déclaré la guerre à ses voisins , en bafouant l ‘ accord de Budapest où elle reconnaît les frontières de l ‘ Ukraine , en entretenant une guérilla armée dans le Donbass , en lançant des attaques informatiques contre ses voisins baltes , etc …
Bref , vous n ‘ êtes guère crédible !!

Stratediplo

Vova, les règles du G8 ne mentionnent pas le « respect du voisin », et la France n’a pas été invitée à en sortir pour avoir organisé en mars 2009 le referendum d’annexion de Mayotte sans respect pour l’unité des Comores et en violation expresse des résolutions 3291, 3385 et 31/4 de l’AG de l’ONU. La Russie n’a lancé aucune attaque contre l’Ukraine, vous savez d’ailleurs que chaque fois qu’on a rapporté dans les pays de l’OTAN que l’Ukraine s’était plainte d’une incursion de chars russes, l’OSCE qui contrôle la frontière a systématiquement démenti. Quant aux multiples déclarations de guerre à la Russie, je vous invite à venir réfuter ici l’authenticité de celles que vous voudrez parmi toutes celles que je cite dans le Onzième Coup de Minuit de l’Avant-Guerre.

Stratediplo

Vova vérifiez, les sept membres en question ont annoncé dès le 2 mars 2014 (8 jours après le coup d’Etat à Kiev) qu’ils ne se rendraient pas au sommet de Sotchi. Il n’y avait alors aucune « guérilla armée » dans le bassin du Don puisque les loyalistes n’ont occupé les bâtiments publics qu’à partir du 6 avril et qu’Alexandre Tourtchinov n’a envoyé Greystone (Academi) que le 7 et l’armée le 9 pour mettre le siège à Slaviansk le 12, officialisant l’opération « anti-terroriste » le 13 avril. Quant à la Crimée, ce n’est que le 6 mars, donc quatre jours après la sortie des sept membres du G8, que son parlement a envisagé le retour à la Russie et décidé le referendum.

Favre

Ce n est pas comme les occidentaux avec la Serbie , qui sans le moindre mandat de l O N U ont attaque et bombardes ce petit pays avec plus de 1000 avions pendant plusieurs semaines , dans le but de plaire a leurs amis Turcs , (et musulmans en général ) , et pour encercler la Russie . Voilà pourquoi Poutine ne veut pas d une Ukraine soumise a l OTAN qui alors placerait des missiles nucléaires z leur porte. ceux qui depuis plus de 25 ans sèment le chaos dans le monde sont les occidentaux , U S A en tête .

patphil

ce machin destiné à faire croire à ces gens qu’ils sont les maitres du monde !
bien pratique quand même pour passer à la télé pendant plusieurs jours et faire baver les plumitifs de service

BERNARD

De toutes manières, lorsqu’on voit que même des organisations type ONU ne servent à rien, voire même sont nuisibles (ya qu’à voir qui ont met au « doigt d’lhom dans l’cul à l’ONU : un type du Qatar ou de l’Arabie c’est où dites).. je dirais que l’ONU, est le pendent mondial de l’UE en Europe ; alors pour les géhennes c’est pareil.
A propos, sachez que lorsque (enfin plutôt SI vous) donnez à l’UNICEF (branche de l’ONU qui s’occupe des nenfants N/A), leurs dirigeants émargent entre 500000 et 1 000 000 $ par an, net d’impôts.. je vous dit que ça en fait des cartes de voeux, rien que pour payer leur salaires, l’onu, une super planque pour bons à rien grassement payés à emmerder le monde entier.
Enfin, notre G7 faisait un peu garden-party, au niveau déco c’était pas mal, dommage pas de greta.

Eric des Monteils

Il y a déjà bien longtemps que personne n’y croit. Seuls, quelques bobos gauchos se bersent encore d’illusions (ce qui est leur monde favori)

patphil

bobos de droite et de gauche !