Quelques réflexions sur une organisation juive collabo : l’UJFP

Publié le 21 juillet 2014 - par - 3 105 vues
Share

ujpfCompte tenu du conflit actuel entre Israël et le Hamas à Gaza, Riposte laïque a publié ces derniers jours plusieurs articles concernant les organisations juives plus ou moins complaisantes avec l’Islam : CRIF, UEJF, etc…Sans oublier les organisations soi-disant antiracistes qui adoptent la même attitude : SOS-Racisme, MRAP, etc…Le pompon dans ce domaine revient sans aucun doute à la LICRA, qui vient d’absoudre un conseiller municipal socialiste de Vaux en Velin qui avait proféré des propos ouvertement antisémites.

Je voudrais pour ma part m’appesantir sur l’une de ces organisations, sans doute la plus abjecte dans la soumission à l’Islam. Il s’agit de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix). Cette organisation, de tendance islamo-gauchiste a pour principal fil conducteur la détestation d’Israël. Au nom de cette détestation, on y trouve donc le catalogue complet de la doxa anti-israélienne :

– soutien au Hamas, au Hezbollah et à toutes les autres officines cherchant à détruire l’état juif.

– appel au boycott des produits israéliens au travers de la campagne BDS.

– participation aux diverses manifestations dans lesquelles on entend le sympathique slogan « mort aux juifs ».

Je pourrais en écrire des pages tant la liste serait longue. A ce stade, il convient de s’interroger sur les motivations de ses membres. L’histoire du peuple juif est remplie de collaborateurs ayant eu des complaisances avec les ennemis des juifs. Les motivations pouvaient en être diverses. Parfois c’était le simple instinct de survie qui commandait cette attitude, qui fut par exemple celle des juifs espagnols qui se convertirent à la religion catholique pour échapper aux bûchers de l’inquisition.

Dans ce cas, personne ne peut rien leur reprocher. Dans d’autres cas, ce fut par simple intérêt mercantile : il est bien connu que durant l’occupation allemande, quelques juifs, fort peu nombreux heureusement, ont amassé de véritables fortunes en vendant à la Wehrmacht tout ce dont elle avait besoin. C’est éminemment condamnable, mais relève au moins d’une certaine logique affairiste. En revanche on ne trouvait pas jusqu’à présent de cas ou cette attitude était dictée par l’auto-détestation de soi même. Grâce à l’UJFP, cet oubli est réparé.

Bien évidemment, dans leurs colonnes, vous ne trouverez aucune condamnation des massacres en Syrie ou en Irak, du sort des chrétiens d’orient ou de celui des fillettes du Nigéria. Seul Israël est coupable.

Cependant, sur le front de l’antisionisme, l’UJFP doit cependant faire face à des concurrents un peu encombrants, Eh oui il y a des bons antisionistes (UJFP, MRAP, PCF, NPA et bien d’autres, la liste est longue comme le bras) et des mauvais antisionistes (Dieudonné, Soral et quelques autres). Alors comment trier le bon grain de l’ivraie ? L’UJFP a alors trouvé une solution originale, à laquelle personne n’aurait pensé : faire passer Dieudonné pour un crypto-sioniste, agent du Mossad de surcroît. Cela vous paraît énorme ? Alors cliquez sur le lien ci-dessous, et la vérité si je mens :

http://www.ujfp.org/spip.php?article3146

Pour ceux qui auraient la flemme de lire ce long article, en voici un extrait :

« Ecoutez, je ne sais pas si Dieudonné est un agent du Mossad, mais s’il ne l’est pas, c’est que le Mossad est devenu franchement très con, ce à quoi je ne crois pas »

Mais quittons un peu le domaine de l’antisionisme. En effet, si 90 % de l’activité de l’UJFP est consacrée à la détestation d’Israël, les 10 % restants ne sont pas pour autant à jeter aux orties, et intéresseront certainement les lecteurs de Riposte Laïque. Dans ce domaine on trouve entre autres :

– la promotion des écrits de la sympathique Houria Bouteldja, grande amie des juifs comme chacun peut l’imaginer : http://www.ujfp.org/spip.php?article3268

– la campagne pour l’abrogation de la loi de 2004 sur le port des signes religieux à l’école :

http://www.ujfp.org/spip.php?article3118

– le droit pour les femmes voilées d’accompagner les sorties scolaires :

http://www.ujfp.org/spip.php?article3090

– la demande de régularisation de tous les sans-papiers, mais là, je parie que vous vous en seriez

douté : http://www.ujfp.org/spip.php?mot1

Pour terminer ce tour d’horizon, je ne peux m’empêcher de vous faire profiter de quelques morceaux choisis du compte rendu de Mme Sibony, (http://www.ujfp.org/spip.php?article3321) de la manifestation du 13/07 durant laquelle quelques hooligans tentèrent (sans succès heureusement) de reproduire la nuit de cristal :

Pas un mot vu lu entendu contre les juifs, pas une affiche, pas un slogan, rien…

Il y avait effectivement un cortège religieux , et les gens criaient Allah houakbar, et aussi Lâ ilâha illâ Allâh… Une dame un peu effarouchée m’a demandé de traduire : mais oui madame avec plaisir: Dieu est grand, il n’y a de Dieu que Dieu. La profession de foi monothéiste un vrai crime dans ce pays. Parfois j’ai envie de traduire : mort aux fachos mais je me retiens… Bon sang (ça aussi c’est religieux comme expression d’ailleurs, le savez-vous ? c’est le sang du Christ auquel cela fait allusion) le bourrage de crâne a marché à fond dans ce pays. Mais si des gens croyants ont besoin de se référer à leur foi pour protester contre un crime, cela absout le crime ? Est ce en soi si insupportable ? Si dangereux ? Des amis musulmans m’ont expliqué qu’il y a dans l’Islam l’idée que l’on ne doit se soumettre qu’à Dieu, ce qui libère l’homme de toute autre sujétion. N’est ce pas une belle idée ? Que des hommes et des femmes, si souvent écrasés et dominés par tant de pouvoirs humains détestables rappellent leur seule soumission , celle qu’il doivent à Dieu. Je trouve cela émouvant et beau. C’est une affirmation de leur liberté ici bas et de leur insoumission justement.

A un tel niveau de dhimmitude, l’UJFP, c’est l’Union Juive pour la Fidélité au Prophète ! Mais soyez rassuré sur un point : en tant qu’idiots utiles, ils finiront comme tous les idiots utiles, dans les oubliettes de l’histoire. Rappelez vous du parti communiste iranien (Toudeh), fidèle soutien de l’ayatollah. Lorsque celui-ci prit le pouvoir, ce sont leurs membres qui passèrent les premiers à la potence. Depuis, plus personne ne se souvient de leur existence !

Michel Kalidas

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.