Quelques vérités premières sur la prétendue religions des pauvres

Je suis (presque) certain que nos lecteurs ne lisent pas les pages « people » des magazines et autres organes de presse. Ils ont tort : on y trouve d’importantes informations qui éclairent parfaitement sur certaines réalités, qu’au demeurant « la bien pensance » de gauche (celle de droite aussi) nous cache allègrement.
Ainsi pour ce qui est des « monarques les plus riches du monde » (« Le Figaro en ligne » du 25 /08 /08 – sources : « Palmarès Forbes »).
Battant tous les records, le sultan de Bruneï, illustre descendant d’une dynastie MUSULMANE de 600 ans d’âge, 22 milliards de dollars de fortune personnelle (sans oublier « un bouclier fiscal » particulièrement performant…). D’accord, le sheikh Kalifa Bin Zayed Al Nahyan ( d’Abu Dhabi) le suit de très prés ( 21 milliards de dollars), tandis que l’émir du Qatar et celui de Dubaï restent un peu en retrait .. La fortune du roi d’Arabie Saoudite (qui construit actuellement une ville, qui portera son nom, pour 26 milliards de dollars ) est plus difficile à évaluer comme celle du sheikh Sabah Al Sabah devenu récemment émir du Koweit et qui a fait, par loi, fortement augmenter le budget de la famille royale. Quant à l’Aga Kahn, seul souverain à ne pas avoir de territoire géographique mais qui dirigent 15 millions de musulmans ismaéliens, il fait figure de parent « pauvre », d’autant que son divorce de sa seconde épouse lui a coûté 20 millions de dollars.

J’entends les protestations : ses exemples sont orientés, il ne parle pas du roi Mswati III du Swaziland, ce petit état d’Afrique, animiste et musulman, où les partis politiques sont interdits, toute liberté de dire et de penser bannie, la polygamie imposée, la femme considérée comme source du mal et où l’espérance de vie est de 38 ans…Un cas, celui-là : qui « pèse » 200 millions de dollars et qui choisit chaque année une nouvelle épouse parmi les 20 000 vierges qui dansent nues devant lui …Enfoncé, le paradis d’Allah ! Il oublie Bhumibol, le roi de Thaïlande, vénéré comme un demi-dieu par une population bouddhiste qui ne le regarde jamais mais se prosterne à ses pieds, qui émarge à 5 milliards de dollars (au bas mot) et qui passe pour un bouddhiste fervent et un homme humble…Ma curiosité naturelle me pousse à me demander ce qu’en pense le « Bouddha »…
Ce palmarès – éloquent- n’est pas exhaustif : les sources existent, à chacun de s’y référer ( Par exemple, en Iran shiite, 1/3 de la richesse du pays est aux mains de richissimes organisations religieuses intouchables et non assujetties à l’impôt – « L’Expansion » du 24 /09 /07 ) …Mais il me permet de m’interroger sur ce discours français des « idiots utiles » de l’islam qui passent leur temps – les média complaisants ne leur font pas défaut- à vouloir convaincre notre peuple qu’il faut faire bonne figure à ceux qui se réclament de la religion musulmane quand ils demandent de l’argent public pour leurs dépenses privées, quand ils veulent imposer à la loi républicaine leur loi religieuse et particulière, quand ils oeuvrent avec un prosélytisme agressif pour faire accepter leurs pratiques obsolètes et/ou discriminantes… parce qu’ils sont « de la religion des pauvres » !!!!
On croirait rêver si l’on n’avait l’esprit acéré et ouvert au raisonnement comme à la connaissance…Le monde musulman est dirigé, autoritairement, partout où cette religion est dominante ou d’Etat, par des pouvoirs qui confisquent à leur profit les richesses nationales et ENFERMENT leur peuple dans une situation de soumission sociale, idéologique, culturelle, qui confine à la pauvreté eu égard à ce que permet et ce que sait le XXIème siècle… Plus que toute autre religion, l’islam est instrumentalisé par ceux qui le dirigent ( et ce sont ceux qui le financent) pour maintenir à l’écart de tout progrès intellectuel, culturel, social et politique ( à l’écart de tout enrichissement matériel aussi) des masses d’hommes et de femmes manipulables à l’envi …Cela me rappelle cet article que « Le Monde en ligne du 13 / 10 / 06 » a consacré à ce membre de la famille royale saoudienne, ( le prince Al Walid Ben Talal, 4ème fortune du monde en 2004) capitaliste « pointu » et homme d’affaires avisé investissant massivement aux USA, qui parcourt le monde avec son 747 privé…mais qui réjouissait le journaliste obséquieux parce que, chaque année, il allait, vêtu comme eux, faire l’aumône à ses Bédouins « pauvres », maintenus à l’état de nomades mais prêts à se faire tuer pour lui… L’Histoire, ici, a quatorze siècles de retard…
Mais, pour la France, je me sens rassuré… Les adeptes du « nouveau parti anticapitaliste français » ne vont pas manquer de « monter au créneau » contre ces « affameurs de peuples », ces « agioteurs » patentés, ces tenants du libéralisme sauvage et de la mondialisation à outrance ….Vous riez ? Vous êtres trop malicieux…ou trop réalistes ! Car vous savez, au contraire, que ces « compassionnels professionnels », ces « bien pensants rétrogrades », ces « tenants du métissage » des cultures, ces « pourfendeurs de la Nation et de la République » vont être plus enclins à favoriser le communautarisme islamique qui confortera la soumission aux puissants énumérés ci-dessus, permettra « au djihad » de s’affirmer et dépréciera la République démocratique et laïque, fondement de l’émancipation de chacun et des libertés essentielles pour tous, qu’à lutter contre l’établissement d’un ordre religieux, ,quel qu’il soit, et qu’à affirmer hautement l’idéal laïque de notre République.
Empédoclatès
« du bon usage de la raison »

image_pdf
0
0