1

Qu’est-ce que la politique de Macron l’Algérien en Algérie ?

Le grand œuvre de Macron en Algérie, c’est la proclamation du crime contre l’humanité à la française, une ineptie en forme de soi-disant « crime de la France contre l’humain » une parole verbale de Macron pour ne rien dire. Pour sa campagne pré-présidentielle, Macron s’est rendu à Beyrouth et à Alger, les deux capitales arabes où il espérait, en bon candidat socialiste, récupérer les votes communautaristes des banlieues.

Dans tout ce cirque médiatique, l’important est de savoir maintenant quelle place Macron va donner à l’Islam de/en France. Il veut encourager la progression de l’Islam dans les villes de France, et le changement de population arabo-islamiste, sans oublier les « vaillants combattants » franco-algériens de retour de Syrie.

« Quand Macron évoque le « crime contre l’humanité » que la France aurait commis en Algérie, il cible l’État-nation français que fut la IIIème République et (juge) sa culpabilité (pour accueillir tous les migrants et distribuer des visas aux jeunes Algériens sans emploi) au nom des droits de l’homme (pour préparer le Grand remplacement et le) multiculturalisme » (islamique à la française). (dreuz.info)  :

On a attribué à Macron le verbeux le fait qu’il ne sait pas ce qu’est la France (le pays réel), « alors il l’insulte ! » « Le peuple français n’est rien » car « On croise dans les gares des gens qui ne sont rien » (sic). Par conséquent, Macron critique la France et il semble ne défendre rien d’autre que le parti de l’étranger !

C’est pourquoi, dans le même esprit de repentance médiatique, il bat courageusement sa couple sur la poitrine des autres : « Il a accusé la France d’avoir maltraité les peuples colonisés comme les Algériens« .

La France est responsable et coupable de tout en Algérie et dans le monde. Notre mode capitaliste de production a généré des déséquilibres économiques et politiques, y compris en Algérie, du fait de ce mode productif pétrolier français et ces déséquilibres économiques et politiques ont généré le terrorisme, selon la théorie de Macron l’Algérien, le financier président mondialiste, qualifié d’adepte de l’ultra-libéralisme… Donc le peuple de France est responsable et coupable de tout jusque et y compris du terrorisme islamiste.

Guy Millière a décrit « la coalition de juges très politisés et très à gauche, de journalistes aux idées très biaisées, de quelques millionnaires et milliardaires de gauche et de manœuvriers sordides guidés par le pire Président de la Cinquième République (Hollande, le roi UBU déchu, ce qui fait que Macron l’Algérien a été) en mesure de l’emporter. La diabolisation du Front National… continue à fonctionner pleinement, et ceux qui s’apprêtent à chanter que le fascisme ne passera pas semblent ne pas voir que le fascisme qui menace aujourd’hui est l’islamo-fascisme qui monte comme une marée délétère, avec le soutien d’une gauche aveugle et d’une extrême gauche complice au sein de laquelle se recrutent les vrais fascistes d’aujourd’hui.

« Ceux qui crient à l’antisémitisme semblent ne pas discerner que l’antisémitisme dangereux et virulent aujourd’hui en France, celui qui tue et agresse des Juifs, est l’antisémitisme musulman et celui qui se cache derrière le masque de l’anti-sionisme. Le néo-communiste « pro-palestinien » Mélenchon a été soutenu par des gens qui traitent en héros des tueurs de Juifs, comme le dhimmi proche de l’UOIF Hamon, du Parti socialiste en perdition (alors) qu’un nouveau Parti socialiste « rose bonbon » (a été rebaptisé) en marche…

« Les trois quarts (des opportunistes) de l’ancien parti socialiste, au côté des centristes (UDI-Bayrou-Juppé), d’ex-républicains (et autres social-traîtres de la profitation ont pris le train) en marche (du) nouveau Parti socialiste « rose bonbon » qui ont fait du socialisme (une denrée acceptables pour les naïfs).

« Qu’après avoir constaté l’échec de Hollande (le faible), tant de Français (aient voulu) voter pour le (fils prodigue) de Hollande, (Macron l’Algérien), un homme qui, lorsqu’il ne tient pas des discours ridiculement vides, nie l’existence de la culture française, traite la colonisation de crime contre l’humanité au côté de réels adeptes du crime contre l’humanité (les continuateurs du FLN algérien), considère face à des attentats terroristes islamiques que la France est un peu « coupable », racole ouvertement des Français de diverses origines en les identifiant au pays d’où ils viennent, et pense que la Guyane est une île », (tout cela conduit à penser que Macron l’Algérien a encore beaucoup à apprendre sur la barbarie intellectuelle.) (dreuz.info).

Macron l’Algérien a été interviewé à la télévision algérienne le 15 février 2017 : « La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie… »

Macron l’Algérien candidat a racolé ouvertement des Français de diverses origines. « Dans la salle du parc Chanot de Marseille, il y avait comme un écho du passé. Macron l’Algérien candidat s’est adressé aux milliers de participants de son meeting en louant les origines composites qui ont façonné et façonnent toujours l’identité de la cité phocéenne… Kabyles, Algériens, Marocains, Tunisiens, Ivoiriens, Sénégalais, Italiens, Espagnols, Maghrébins, Comoriens, récoltaient leur lot de gloire et d’applaudissements…

« Le président (social-opportuniste mondialiste) d’En Marche ! a fait les louanges d’une « ville française façonnée par 2000 ans d’Histoire, d’immigration » devant un public (de naïfs). La séquence (de Macron l’Algérien) a fait son effet… comme le candidat Hollande, cinq ans plus tôt… » (adapté de Charlotte Anglade).

« Après avoir qualifié la colonisation de l’Algérie de « crime contre l’humanité« , après avoir prétendu qu’il n’existait « pas de culture française« , ni d’art français, (Macron l’Algérien) le chouchou de l’oligarchie mondiale étale son ignorance crasse de la géographie du pays qu’il a la prétention de vouloir diriger. Il faut dire que lorsqu’on arrive à 40 ans sans s’être aperçu que la culture et l’art français rayonnent partout dans le monde, il n’y a rien d’extraordinaire à ne pas savoir situer la Guyane ». (Émilie Defresne)

La politique de Macron en Algérie et en Afrique, c’est la politique verbale en forme de désert. Macron n’a pas eu à s’occuper de politique pendant de nombreuses années pour être prêt à faire le Président pour le printemps 2017. Que connaît-il de ceux qui n’ont pas de costard et qui travaillent de leurs mains ?

Le costard à 10 000 boules, c’est la première ébauche présidentielle de l’homme socialiste moderne, avant sa réflexion sur le travail des humbles, sur l’œuvre des Lumières, et sur l’action politique.

La crise identitaire contre la culture de l’Occident chrétien fomentée par l’invasion des migrants est une pure révolution islamo-gauchiste à l’œuvre avec le soutien de Macron l’Algérien qui signe le déclin de la France. Le système du vote républicain manipulé par les médias de la milliardisation heureuse ne permet plus au citoyen la moindre résistance possible face au totalitarisme de la caste politico-médiatique au pouvoir.

Thierry Michaud-Nérard