Qu’est-ce que Valérie Trierweiler a dû souffrir…

trierweilercaricatureValérie Trierweiler est partie faire la promotion de son livre « Merci pour ce moment » en Angleterre, avant l’Italie et probablement l’Espagne et d’autres pays.

Je l’ai vue à la télévision, très chic, revêtue d’un chemisier rose « boudoir », où elle raconte très digne, avec juste ce qu’il faut « d’affectation », son histoire….

En gros elle a torché en trois mois un bouquin où elle raconte son « histoire de c… » avec François Hollande, (Quand on pense que Éric Zemmour a mis trois ans à écrire son remarquable pamphlet…c’est finalement moins rentable, car ça intéressera moins à l’étranger…. cela confirme que c’est bien le sexe qui gouverne le monde).

A la voir, avec son air contrit (mais digne !), j’ai cru qu’elle racontait 12 ans de captivité aux mains du Hezbollah… !!!

Devant tant de volonté de s’en sortir, de rebondir, de surmonter l’épreuve, devant une telle résilience, j’ai eu envie de chialer ! Ce n’est plus une reconstruction, c’est une réinvention…. ! en Or massif….

Mais qu’a-t-elle pu subir de si terrible ?

Il est vrai que pendant plusieurs mois, elle a dû « subir » (et non choisir comme une femme libre !) la protection de gardes du corps, elle a beaucoup voyagé dans des avions privés ou appartenant à la République (l’ex Sarko one qui n’avait l’objet que de 176 millions d’aménagements  http://www.midilibre.fr/2012/10/15/francois-hollande-fait-visiter-air-sarko-one-tant-critique-par-la-gauche,578334.php –  et oui, elle n’utilise pas Easy Jet…), elle a probablement du essayer des dizaines de tailleurs, de robes et autres tenues coûteuses pour faire bonne figure au côté du Président, sans compter les séances interminables passées chez le coiffeur, avant de recevoir dans les salons de l’Elysée ou ailleurs, et de se faire servir par une armée de chauffeurs et domestiques triés sur le volet ! L’enfer je vous dis !

Il y a même eu des rumeurs selon lesquelles, lors de ses colères légendaires, elle aurait fracassé du mobilier historique appartenant à la République (mais si ça lui a fait du bien, alors ça va….)

Des histoires d’amour qui commencent et qui finissent, il y en a des millions chaque jour dans le monde, mais toutes ne coutent pas aussi cher….

Elle indique qu’elle ne fait pas ce livre contre François Hollande, (avez-vous cru un moment le contraire… ?) mais pour se « reconstruire ». Mazette !

Selon le journal Anglais, the Guardian, rapporté par « Le Point », elle semble toutefois avoir quelques détracteurs, puisque le Guardian via une de ses journalistes maison parle d' »une série de clichés à couper le souffle trempés dans suffisamment de venin pour couler un gouvernement, sans parler de la narcissique prétentieuse qui semble avoir construit toute sa carrière autour d’un ego fragile« , écrit-elle, avant d’asséner : « Si c’est cela que les Français appellent l’élite, que le Ciel vienne en aide aux pauvres ! » (et je le confirme, c’est bien ça que l’on appelle l’Elite en France…)

« Mais le plus déprimant, poursuit Christina Patterson, c’est que Trierweiler semble avoir décidé de faire de la vengeance le sens de sa vie »

Je n’ai pas d’aménité particulière pour François Hollande, mais quand même… j’en ai encore pour la France.

Pour finir, face à toute cette misère, j’ai une pensée pour tous ces Français, qui rentrent le soir dans leurs banlieues, territoires perdus de la République, et qui n’auront jamais le temps ni les moyens d’avoir autant d’Etat d’âme.

Martine Chapouton

image_pdf
0
0