Questionnaire à transmettre à nos députés

Il est temps de mettre chacun devant ses responsabilités à l’heure où certains voudraient prolonger le laissez-passer sanitaire.

Je vous propose un questionnaire à éditer et soumettre ou discuter avec votre député. Ce sont nos élus, nous leur donnons un mandat. Ils doivent nous écouter, nous respecter et nous rendre des comptes. Faites comme Alexandre Juving-Brunet qui va au contact des élus.

Question 1 :

Connaissez-vous personnellement la composition des thérapies géniques qui sont inoculées massivement ? Oui / Non

Question 2 :

Savez-vous qu’à ce jour, ni le dictionnaire Vidal du médicament, ni l’Agence nationale de sécurité du médicament en France ni l’Agence européenne ne sont capables de mettre à disposition du public la composition exhaustive de ces thérapies ? Oui / Non

Question 3 :

Est-il acceptable d’inoculer massivement un produit sans en connaître la composition, alors que pas un produit alimentaire, pas un produit pharmaceutique (avant celui-ci) ne peut être mis sur le marché sans des contrôles  et une information loyale des clients ou patients conformément à de nombreuses lois de nos différents codes (consommation, santé) ? Oui / Non

Question 4 :

Pouvez-vous contredire l’état de l’art scientifique actuel qui démontre que les personnes vaccinées peuvent transmettre, contracter et développer des formes graves (à l’instar de l’expérimentation initiale de Pfizer où des vaccinés développent la maladie) ; et ce, par de multiples cas, des études et les informations officielles de plusieurs pays dont Israël et le rapport d’audition de Pfizer remis à la FDA américaine en date du 17 septembre 2021 ? Oui / Non

Question 5 :

À partir du moment où une personne vaccinée peut transmettre, contracter et développer la maladie comme une personne non vaccinée, existe-t-il un argument scientifique pour fonder une différence de traitement entre ces personnes ? Oui / Non

Question 6 :

Assumerez-vous la coresponsabilité pénale et morale des décès de personnes dans les heures qui suivent la vaccination, surtout les jeunes en bonne santé, alors que le 17 septembre la FDA américaine exige du laboratoire Pfizer de soumettre des informations concernant la multiplication des cas de décès et problèmes cardio-vasculaires graves, si ces injections ne sont pas abandonnées ? Oui / Non.

Question 7 :

Le laissez-passer sanitaire introduit une rupture d’égalité manifeste comme le paiement des tests anti-covid par les seuls non vaccinés en violation de la solidarité nationale depuis la fondation de la Sécurité sociale dont nous sommes tous financeurs et bénéficiaires. Assumerez-vous de ce fait de n’être plus républicain au sens du Conseil national de la Résistance et des décrets d’après-guerre en date du 4 et 19 octobre 1945 ? Oui / Non

Question 8 :

De nombreux pays et leurs plus hautes juridictions ont déclaré le passe sanitaire illégal et anti-constitutionnel (Espagne, Texas, Floride, Slovénie, etc.). Êtes-vous prêt à faire de la France un des très rares pays au régime d’exception durable, sans aucun fondement scientifique de cette décision ? Oui / Non

En conclusion, en honnête homme, vous devriez avoir répondu de la manière suivante tant les données disponibles dans le monde entier prouvent ce qu’il en est :

OUI aux questions 2, 6

NON aux question 1, 3, 4, 5, 7, 8

Si tel est le cas, il vous est impossible de voter le prolongement du laissez-passer sanitaire.

Si vous avez donné d’autres réponses, il est urgent de vous informer en lisant le rapport de Pfizer du 17 septembre qui reconnaît la faible efficacité de sa thérapie. C’est maintenant un fait établi. De lire la note de la FDA suite à cette audition demandant des explications sur la toxicité parfois mortelle de cette thérapie. Il est urgent de vous informer en matière de chiffres produit par l’Agence européenne concernant les décès ainsi que les travaux menés en Allemagne par autopsie sur la proportion de décès causés par la thérapie. Il est urgent de consulter les statistiques mises à disposition par l’Agence Reuters international qui montrent les différences inédites de taux de mortalité dans le monde. Elles interrogent la pertinence de la politique sanitaire française ; une des plus mortelles dans ses effets et des moins efficaces depuis 18 mois.

Pierre-Antoine Pontoizeau

 

 

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. A part les « Scientifiques » de la Médecine et des Laboratoires personne ne peut répondre.

  2. Questions bien ciblées. A condition qu’ils y répondent et qu’ils en tiennent compte ?

  3. Vous appelez ça un questionnaire libre ? Toutes vos questions sont fermées et orientées ! C est comme si vous posiez la question : vous voulez une nuit d amour avec Monica Bellucci ou avec Arlette Laguiller ?

    • Les questions sont orientées pour faire prendre conscience et connaissance de faits. Si un député veut nuancer ses réponses, libre à lui…
      Les informations qui lui diffusées par le Ministère de la santé sont tout aussi orientés ….

    • il est possible que chacun réécrive ce questionnaire à sa façon. On peut s’en servir de modèle voire même introduire d’autres questions qui nous taraudent personnellement. (on peut même prendre rendez-vous pour une discussion en vis-à-vis). Bref, il est temps que chacun se prenne en main et pose ses propres initiatives. On s’aperçoit tous aujourd’hui que la démocratie n’est plus. Alors faisons la revivre en OSANT nous exprimer : poser des questions, ce n’est jamais idiot, ça permet d’avancer dans la bonne direction pour tout le monde et de mettre le doigt sur des incohérences (volontaires ou non) afin de poser des jalons.
      Bonne journée, 🙂

  4. C’est très intéressant, mais je doute que les réponses soient honnêtes. Les dirigeants s’octroient tous les pouvoirs et pensent qu’ils sont au-dessus des lois . Mais résistons !!!

  5. Bonjour
    Attention au relais massif. J’avais relayé à plusieurs députés une petition de Damocles.
    Ma députée, m’avait répondu en arguant que cela venait de l’extrême droite. Relayer tous la même chose peut avoir un effet contraire à celui recherché, être entendu et pris en compte.
    Appropriez vous les choses sinon point de considération, que du mépris, déjà que de base c’est le cas de la part de nos élus…

  6. Belle initiative !
    En espérant que le député ne transmette pas
    le questionner au stagiaire
    et que le stagiaire ne transmette pas le questionner
    a la corbeille !

  7. Cet exécutif outrepasse ses droits, sachant que personne ne pourra l’ empêcher..Il serait intéressant de leur soumettre ce questionnaire très bien approprié sur un plateau TV, Malheureusement….

  8. Il faut faire attention, on trouve très facilement sur internet une liste des excipients contenus dans les vaccins. Ce n’est pas un mystère. Notamment, il n’y est pas du tout question d’oxyde de graphène.

    • Oui, certainement sur blaireau.com ! On vous dit qu’il n’y a rien dans le vidal, mais vous prenez pour argent comptant, la 1re recette trouvée sur le net.

      • C’est amusant, sur le site vidal, on trouve la composition…

        Bon peut-être qu’ils n’ont pas fait d’édition papier…

      • Steph****, je dis seulement de faire attention, on ne peut pas non plus sous estimer les risque de fausses informations dans tous les sens, j’aimerais bien y voir clair, mais la seule chose dont je suis sûr, c’est que je ne sais rien. C’est certain que la liste correspond aux excipients révélés par les producteurs eux-mêmes, et ce n’est pas forcément fiable, mais dans tous les cas, ça donne aux députés les moyens de proposer une réponse à la question posée.

    • Si Mr il y a bien de l’oxyde de graphène, le Japon a divulgué en partie et sans citer le Nom  » des métaux lourd émantés ! Que nous retrouvons avec horreur en faisant des tests sur l’eau par électrolyse. l’université d »Almeria en Espagne dit unpeu la même choses.dans les flacons des ces injections les doses de ces métaux emantables ne sont pas les mêmes.

      • tony, dans l’oxyde de graphène, il n’y a rien de métallique, c’est du carbone et de l’oxygène.

    • À Clamp:

      Si, mais c’est beaucoup plus compliqué qu’une simple formulation explicite.

  9. Ce questionnement est fort pertinent mais je ne crains que les députains n’en aient rien à cirer !
    Quant aux non-réponses prévisibles, il sera difficile d’en tirer un argumentaire politique, la plupart de nos chers compatriotes étant incapables de faire un effort de réflexion…
    Puisque la télé leur fournit tout cuit le prêt-à-penser.

  10. On n’a pas fini d’avoir des surprises et des soucis , avec tout ce merdier soigneusement organisé en coulisses !
    Quand les scandales éclateront ,hum, ……je crains le pire pour les politiques actuels !
    Il leur faudra des bottes de sept lieux !!!!!

Les commentaires sont fermés.