Qui nous prouve qu’il n’y aura pas de djihadistes à Saint-Brevin ?

Après Callac, c’est à Saint-Brevin-les-Pins, ici en Loire-Atlantique, que l’ouverture prochaine d’un centre d’accueil de 110 migrants oisifs nous rassemble aujourd’hui pour dire NON !

Nous sommes désormais constamment harcelés par les autorités de la République française, qui ont fait de l’étalement de l’immigration sur tout le territoire une priorité manifeste pour les prochains mois…

Malheureusement, cela aura aussi des conséquences ici à Saint Brevin-les-Pins : une insécurité en hausse permanente… un appauvrissement des classes moyennes compensé par des chèques « aumônes », en veux-tu en voilà, pour éviter les révoltes, un certain temps… l’implantation d’une boucherie halal, d’une myriade d’associations caritatives islamophiles, et rapidement une salle de prière qui se transformera vite en mosquée gérée par les Frères musulmans.

Voilà votre destin, chers Brévinois !
Non ! les migrants ne vont plus être dépaysés car, l’Afrique c’est ici et maintenant, à Saint-Brevin !

Il y a quelques jours, nous apprenions qu’une femme handicapée a porté plainte pour viol contre un migrant Africain séjournant dans un centre pour personnes en attente de papiers, et ce, sur le territoire de la commune de la POMMERAYE dans le Maine-et-Loire !

Non ! Ce n’est pas un « sentiment d’insécurité », comme le disent certains, mais bien la triste réalité des choses !

Placer 110 jeunes gens oisifs au profil psychologique compliqué, avec une vue plongeante sur nos enfants dans leur cour d’école est une prise de risques majeurs, voire une non-assistance à personnes en danger.

Le risque est d’autant plus grand que… qui nous prouve et nous assure qu’il n’y aura pas de djihadistes ou d’islamistes, ici à Saint-Brevin ?
Ne vous inquiétez pas braves gens, car la très indulgente Cour européenne des droits de l’homme rend leur expulsion et même leur déchéance de nationalité quasiment impossibles. Ils profitent d’un système qui leur offre le gîte et le couvert avec la complicité de certains élus au mieux inconscients, au pire collaborationnistes !

En important ici à Saint-Brevin-les-Pins le tiers-monde, la France se tiermondise.

Bien sûr, il est parfaitement imbécile de tout mettre sur le dos de l’immigration. En revanche, il est dangereux de nier l’impact profond du bouleversement démographique que traverse notre pays.
Plus tôt nous le reconnaîtrons, plus tôt nous pourrons corriger ce sinistre, en opérant un virage à 180° dans notre approche migratoire.

Nos concitoyens vivent déjà des moments difficiles : inflations alimentaires et énergétiques et prochainement coupures de courant… dégradations des services publics, détérioration des villes, délitements industriel et politique, explosion de la violence… oui ! la France montre des signes d’une tiers-mondisation galopante.

Au rythme actuel du déclin, notre société sera bientôt composée uniquement d’une caste de puissants et d’une masse de misérables à qui d’ailleurs on demande expressément de déposer les armes à la gendarmerie la plus proche.
N’est-ce pas un signe d’inquiétude et de crainte du gouvernement Macron sur un éventuel soulèvement populaire ?

Pour finir, je veux rappeler ceci :
Le taux de pauvreté vient d’atteindre son seuil le plus élevé depuis 1997, avec 14,1 % de pauvres parmi la population française.
La France dénombre donc désormais 8,6 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté fixé à 964 € par mois.

Je vous le dis : nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde… il n’y a pas de place à Saint-Brevin… pas plus à Callac ou en Vendée… ni d’ailleurs en France.

Haut les Cœurs !

Éric Mauvoisin-Delavaud

 

image_pdfimage_print
10

11 Commentaires

  1. Bonjour, ils sont partout en France ces gens là , vous pouvez faire ce que vous voulez , avec ce gouvernement là , vous n’arriverez à rien une seule chose à faire c’est triste à dire mais c’est la guerre , car vous verrez qu’avec ça ils vont vite déguerpir , tellement ces gens là ont la frousse , tout comme macron , que croyez vous qu’il fait quand il y a des manifestations pour ce ceci ou pour cela ? il donne de l’argent , vous ne vous êtes pas encore rendus compte ? et bien si il y a une guerre il fichera lui aussi le camp , il a peur , vous n’avez qu’à voir de combien de gardes du corps il est entouré quand il se déplace . bonne jourrnée

  2. Le titre ! ça c’est une excellente question ; dont tout ces crétins congénitaux qui sont prêt a se faire couper la tête en voulant accueillir ces musulmans devraient se poser .Et la deuxième question : ces crétins congénitaux pensent-ils aux enfants ? . Peuvent-ils assurer que les enfants seront en sécurité en accueillant ces musulmans aux cultures moyenâgeuses ? Certainement pas ! C’est littéralement mettre la vie des enfants en danger et surtout celle des filles .

  3. Des djihadistes arrivent sur notre sol tout les jours parmis les migrants,la 5ème colonne avance et place ces troupes.Le grand remplacement c’est pour maintenant.Le conflit interaciale n’a jamais été aussi proche.Islam hors de FRANCE

  4. djihadistes, tous n’ont pas besoin de l’être pour égorger, ruer de coups à mort un vieil homme, tabasser une mémé pour lui piquer son sac, violer n’importe quelle dame même agée, ah merci la gauche de vouloir pimenter un peu la vie du populo!

  5. Quel texte incroyable, tout est foutu, de chez foutu et à la fin, une petite phrase glissée un peu comme une excuse: nous ne pouvons pas accueillir toutes la misère du monde! Puis un Hauts les coeurs!! En même temps, voilà…

  6. qui nous prouve qu’il n y aura pas d’enfant violé et tué a st brevin préparez vos bougies de merde et vos bizounours et une marche blanche ah merde j ai dit blanc c’est racisssss ça !

  7. J’ai été moniteur dans une colonie de vacances à Saint-Brévin-les-pins en 1967, 1969 ou 1970, je ne sais plus précisément mais c’était en tout état de cause en juillet de l’une de ces trois années-là et j’en ai gardé un très bon souvenir. Ce fut un séjour très agréable pour tous je crois, dans un cadre plaisant et paisible où les enfants, garçons et filles, de la banlieue parisienne pouvaient profiter du grand air, de la mer, de la plage, de l’espace en général en toute tranquillité avec des moniteurs et des monitrices d’une vingtaine d’années qui veillaient sur eux en permanence pour qu’il ne leur arrive rien de fâcheux. C’était vraiment une autre époque, un autre monde, définitivement révolu sans doute, qui disparaitra complètement quand les derniers survivants seront morts, comme pour les « poilus » de la guerre de 14-18.

      • Ah oui !et les poux ramenés à la maison en fin de séjour,merci papa merci maman merci Pierrot ! Elles n’étaient pas si jolies que ça les colonies de vacance des gosses de prolos .

  8. Qu’il y ait des djihadistes ou non on s’en branle, on ne veut tout simplement pas d’africains ou d’afghans et encore moins des maghrébins.

Les commentaires sont fermés.