Qui peut-on encore accueillir ?

A Paris, de plus en plus de migrants afghans arrivent depuis l

Accueillir fraternellement des étrangers dans notre pays ne peut avoir de sens que si ces mêmes étrangers se montrent fraternels envers le pays qui les accueille. Dans le cas contraire, ce n’est pas d’accueil qu’il s’agit mais, à terme, de cercueil ! En effet, il ne faut jamais oublier que contrairement à ce qu’a pu écrire Jean-Jacques Rousseau, la nature humaine est foncièrement mauvaise. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’enfant doit être éduqué. Mais dire cela c’est ne rien dire tant qu’on ne connaît pas le contenu de cette éducation. Car si le fait d’éduquer est universel, il n’y a pas pour autant d’éducation universelle : une chose d’apprendre à l’enfant l’égalité des sexes, autre chose de lui apprendre la supériorité d’un sexe sur l’autre ! Une chose d’élever l’enfant dans une religion qui sera présentée comme l’unique vérité, autre chose de l’élever dans le relativisme religieux ou dans le non-religieux. Dis-moi donc quelle culture irrigue ton esprit, et je te dirai si l’on peut vivre ensemble ! C’est tout aussi simple que cela, et c’est parce que c’est si simple que le choc des cultures islamique et française est aujourd’hui flagrant, n’en déplaise à nos politiques qui préfèrent être couchés que de se tenir debout pour regarder la réalité en face !

Maurice Vidal

image_pdf
20
1

9 Commentaires

  1. bientot tout ces zigoto vont nous flingué 15 millions et ils sont infiltre partout
    ont perdras la guerre eux sont unis et eux ont un seul but
    nous ont fait semblant de pas voir et surtout ont fait rien qu attendre que sa arrive
    zemmour a raison mais il est deja trop tard
    ont a tuer 8 millions d enfants blanc pour remplacer par 15 millions de ces zigoto sa va chier quitter paris priez et surtout allez voir le site la nouvelle france allez voir myriamir qui analyse les propheties
    et les propheties de marie julie jahenny les propheties de la faudrais
    ont peut pas gagner ont est diviser desarmer ont est individualiste on est ruiner bientot et ont est envahuis ils sont partout
    eux c est l inversse ils sont soutenu par le fric du petrole
    ils sont ensemble et ont un but commun ils ont trois millions de kalash ils attendent juste le signal
    la chanson de ce noir faut violer nos femmes et bruler nos bb
    c est ce qui arriveras bientot
    en plus ils nous ont prevenu et nous ont trouve des excuses
    je pleure sur les millions de francais qui perdrons leur vie nos belles femmes nos enfants notre belle societe et tout les joyaux de france serons detruit
    l ennemis pour l instant c est le salaud d homme blanc

  2. La population mondiale va encore augmenter de 2,5 milliards de personnes d’ici 2050 !!

  3. Abandonnez un bout de gras en pleine nature, revenez deux heures après, ça grouille d’insectes nécrophages. Nous sommes devenus le bout de gras de la planète, dépecés de toute part.

  4. tout dépend de la manière dont « NOUS » acceuillons ces sous-merdes parasites qui viennent dans un but bien précis comme annoncé ! « moi » j’ai la seule solution pérenne et il n’y en a pas deux !

  5. Accueillir fraternellement des étrangers n’a de sens que s’il s’agit d’un petit nombre et que ce petit nombre n’a d’autre choix que de choisir l’Europe.
    Le « vivre ensemble » ne doit pas être un but en soi.
    Par ailleurs il ne faut pas inverser la cause et l’effet. L’islam n’est pas la cause des comportements de certains groupes ethniques mais la conséquence des caractéristiques mentales innées desdit groupes. Et cela vaut pour toutes les religions et « cultures ». La culture n’est pas tombée du ciel, variant au hasard d’ un groupe à l’autre, elle est le produit de l’humain. La « culture » subsaharienne non musulmane n’est d’ailleurs pas plus adaptée à l’Europe, il suffit de constater l’état des pays concernés et le comportement des diasporas de ces pays en Europe pour le savoir.

  6. Puisqu’on nous dit que c’est une chance pour la France, alors on à beaucoup de bol.

Les commentaires sont fermés.