1

Qui peut-on encore accueillir ?

A Paris, de plus en plus de migrants afghans arrivent depuis l

Accueillir fraternellement des étrangers dans notre pays ne peut avoir de sens que si ces mêmes étrangers se montrent fraternels envers le pays qui les accueille. Dans le cas contraire, ce n’est pas d’accueil qu’il s’agit mais, à terme, de cercueil ! En effet, il ne faut jamais oublier que contrairement à ce qu’a pu écrire Jean-Jacques Rousseau, la nature humaine est foncièrement mauvaise. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’enfant doit être éduqué. Mais dire cela c’est ne rien dire tant qu’on ne connaît pas le contenu de cette éducation. Car si le fait d’éduquer est universel, il n’y a pas pour autant d’éducation universelle : une chose d’apprendre à l’enfant l’égalité des sexes, autre chose de lui apprendre la supériorité d’un sexe sur l’autre ! Une chose d’élever l’enfant dans une religion qui sera présentée comme l’unique vérité, autre chose de l’élever dans le relativisme religieux ou dans le non-religieux. Dis-moi donc quelle culture irrigue ton esprit, et je te dirai si l’on peut vivre ensemble ! C’est tout aussi simple que cela, et c’est parce que c’est si simple que le choc des cultures islamique et française est aujourd’hui flagrant, n’en déplaise à nos politiques qui préfèrent être couchés que de se tenir debout pour regarder la réalité en face !

Maurice Vidal