1

Qui se cache derrière la censure de Riposte Laïque par Google ?

 

Qui, dans les coulisses du pouvoir, actionne des « programmeurs » de Google ou de Facebook pour que « Riposte Laïque » ne soit plus référencé et « ferme sa gueule » ?

Larry Page et Eric Schmidt, les fondateurs du moteur de recherche Google.

Depuis plusieurs mois, certains articles publiés par le site Riposte Laïque ne sont plus référencés sur Google. Pire ! Les internautes qui partagent ces articles sur Facebook sont interdits sur le site au bout du 4ème partage. Comme si le site Riposte Laïque avait été mis en quarantaine sur Google et sur Facebook. Par une intelligence artificielle ? Ou par une inintelligence humaine ayant actionné l’intelligence artificielle ? Car nous refusons de croire qu’un « Terminator » ferait, de sa propre initiative, la chasse aux sites patriotiques. Mais force est de constater que la réalité dépasse la fiction.

Car cette censure affecte de nombreux articles présentant des contenus originaux, des liens vers des médias référencés et des mots-clés précis. Tout ce qu’affectionne Google, l’entreprise américaine de services technologiques fondée en 1998 dans la Silicon Valley, en Californie, par Larry Page et Sergueï Brin, créateurs du moteur de recherche Google.

La censure Google affecte les articles dénonçant l’immigration, l’islam, les crimes perpétrés au nom de l’islam, le terrorisme

Principaux articles visés ? Ceux touchant au « cœur de métier » de Riposte Laïque : l’immigration, l’islam, les crimes perpétrés au nom de l’islam, le terrorisme, etc. A contrario, les articles plus généralistes, agricoles ou économiques, à l’image de l’armurier Manurhin bradé aux Émirats arabes unis, passent à travers les mailles du filet. Comme si la censure estimait sans danger un article prenant la défense des abeilles et des apiculteurs, des revenus des agriculteurs ou des sociétés françaises reprises par des entités étrangères.

Mais, visiblement, Google, devenue une filiale de la société Alphabet depuis août 2015, dit « Pas touche à l’islam, pas touche au terrorisme, pas touche aux crimes perpétrés au nom de l’islam ». Étrangement, les articles critiquant le gouvernement ou les dirigeants français ne sont plus référencés. Comme si un « cabinet noir », dans les coulisses du pouvoir de la République, avec quelques « barbouzes informaticiens », avait infiltré les puissants ordinateurs et logiciels de Google.

Car, avec ses batteries d’ordinateurs et d’intelligences artificielles, l’entreprise Google s’est « principalement fait connaître à travers la situation monopolistique de son moteur de recherche, concurrencé historiquement par AltaVista puis par Yahoo! et Bing », comme l’explique le dictionnaire universel Wikipedia. « Elle a ensuite procédé à de nombreux acquisitions et développements et détient aujourd’hui de nombreux logiciels et sites web notables, parmi lesquels YouTube, le système d’exploitation pour téléphones mobiles Android, ainsi que d’autres services tels que Google Earth, Google Maps ou Google Play ».  Comme les imams, dans nos banlieues défavorisées, qui veulent convertir à tout va les jeunes désœuvrés des cités, Google s’est donné comme mission « d’organiser l’information à l’échelle mondiale et de la rendre universellement accessible et utile » d’après Larry Page et Eric Schmidt, les fondateurs du moteur de recherche.

Google, un monstre planétaire qui contrôle l’internet

Pour mémoire, le directeur général de Google est, depuis 2015, Pichai Sundararajan.
Ce dernier expliquait récemment que « Google est devenu l’une des premières entreprises américaines et mondiales par sa valorisation boursière, quelques années après une entrée en bourse originale. Début 2008, elle valait 176 milliards de dollars à Wall Street. Le 1er février 2016, sa capitalisation boursière dépasse celle d’Apple et devient la première des États-Unis, avec un total de 550 milliards de dollars dispersés dans ses différentes catégories d’actions… »

L’État français ou certains soutiens financiers du pouvoir actuel seraient-ils actionnaires du monstre Google ? Ce qui faciliterait la censure. Il est vrai aussi que Google compte environ 50 000 employés et qu’il suffit de « connaître » ou « d’infiltrer » quelques-uns de ces employés pour générer une censure efficace à travers les référencements. La plupart des employés travaillent au siège mondial, le Googleplex, à Mountain View en Californie.

Google étant la plus imposante machine du marché d’Internet, avec plus d’un million de serveurs (contre 400 000 en 2006, ce qui en fait le parc de serveurs le plus important au monde), avec des appareils répartis sur 32 sites, celui qui contrôle des ingénieurs, des programmeurs ou des informaticiens de Google contrôle l’information en ligne.

Et les faits sont têtus. Il y a quelques jours, j’ai écrit un papier en huit minutes, sans lien avec des médias nationaux ou en ligne. L’article en question a été publié sur un site insignifiant, de second ordre, et il a été immédiatement référencé sur Google avec des alertes à la clé. Les articles bien structurés que je fournis à Riposte Laïque, que la rédaction de RL améliore, avec les mêmes mots-clés que l’article cité plus haut, ne sont plus référencés sur Google, alors que RL est un site de qualité et reconnu. Les mêmes articles ne font plus l’objet d’alertes, comme les articles de nombreux autres contributeurs. La faute à qui ?

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://www.lareference-paris.com/485

https://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/meurtres-en-serie-a-marseille-des-kalachnikov-lyonnaises-002599045.html

https://ripostelaique.com/a-frejus-un-clando-tunisien-viole-une-sexagenaire-dans-un-parc-public.html

https://ripostelaique.com/il-y-a-3-ans-herve-cornara-etait-decapite-par-un-islamiste.html

https://ripostelaique.com/que-faire-des-460-enfants-soldats-de-daech-a-leur-retour-en-france.html

https://ripostelaique.com/le-recul-du-gouvernement-dans-la-lutte-contre-le-terrorisme.html

https://ripostelaique.com/quand-la-france-sera-t-elle-debarrassee-du-faux-psychiatre-egyptien-omar-erkat.html