Quid du mouton charollais à l’approche de l’Aïd el-Kébir?

Publié le 6 août 2019 - par - 27 commentaires - 1 633 vues
Share

Le concours annuel national du mouton charollais s’est déroulé vendredi au Parc des expositions de Charolles (sous-préfecture de Saône-et-Loire). 250 ovins ont concouru sur  850 présentés.

Mais entre l’excellence de la race et les relents du sempiternel « ça eut payé, mais ça paie plus* » et « le commerce très compliqué de la viande, la sécheresse et un moral qui n’est pas au beau fixe », le grand public a du mal à y voir clair dans tous les échelons de la filière, comme d’ailleurs pour la race bovine charollaise. Ce qui ne nous explique toujours pas pourquoi une belle entrecôte cuite est à couper à la scie dans l’assiette et de fait, pourquoi 40 % de la viande consommée en France est de la viande bovine hachée.

Des maillons sont toujours manquants à l’information, malgré toute la com de La Maison du Charolais, vitrine de la profession** : qui sont les acheteurs massifs, qui sont les grossium des filières, comment la viande est-elle traitée et quel est le mode d’abattage pratiqué dans les abattoirs ? C’est l’omerta envers les consommateurs, alors qu’un boucher sait ce qu’il a acheté à l’abattoir. Le consommateur, lui, ne bénéficie d’aucun étiquetage sur le mode d’abattage, le boucher si, et c’est ici sur cette étiquette : https://ripostelaique.com/un-eleveur-de-bovins-en-colere-contre-nagui.html

En ce qui concerne les moutons, ces questions sont encore plus brûlantes quelques jours avant l’Aïd el- Kébir.

Or si le monde agricole de base est laborieux, il est aussi taiseux et fort prudent.

Il est donc très difficile de faire parler des éleveurs sur la question, chez eux comme dans les foires, les concours ou les marchés au cadran.

Les lectures de la presse spécialisée et les mercuriales ne sont pas du niveau des néophytes, qui, consommateurs par essence, sont perméables à l’escroquerie écologique et végane (3).

Alors, gens d’élevage, parlez, décrivez les grossium des filières viandes ovine, caprine, bovine, porcine, équine, avicole.

Expliquez-en les tenants et les aboutissants à la population qui n’est pas si bête, et qui pourrait même vous soutenir : https://www.franceagrimer.fr/filiere-viandes/Viandes-rouges/La-filiere-Viandes-rouges

Loin de moi l’idée de vouloir faire chorus avec la meute végane (1) qui met en danger l’élevage français. Quant aux actions de l’association L 214, qui dénonce à juste titre les horreurs commises dans certains abattoirs, elle évite soigneusement toute action contre l’abattage rituel, habituel ou temporaire, et les problèmes du halal (2).

Devant la méfiance des consommateurs, les acteurs des filières de production animale sont désormais tous confrontés au besoin de transparence du consumérisme exigeant. Et, particulièrement face aux traités Mercosur et Ceta qui les pénalisent et qui accéléreront la disparition de nombre d ‘éleveurs. De plus, si ces derniers comptent être défendus par leurs députés, il se trompent lourdement : Ceta : l’eurodéputé Jérémy Decerle, éleveur, va-t-il s’écraser devant Macron ? Publié le 5 août 2019 – par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/ceta-leuro-depute-jeremy-decerle-eleveur-va-t-il-secraser-devant-macron.html#wc-comment-header

Le concours annuel national du mouton charollais en bref

Pour établir son palmarès, le concours de Charolles récompense les éleveurs suivant des catégories : mâles 10 à 12 mois, laine mâles charollais 13 à 15 mois, mâles 13 à 15 mois, viande mâles charollais 16 à 30 mois, viande mâles charollais plus de 30 mois, Prix de championnat agneaux, Prix de championnat viande mâles, viande femelles moins de 14 mois, Prix d’ensemble et Challenge national UPRA.

Très professionnel, le président Pascal Chaponneau a cependant observé lors de la 53e édition du concours national de moutons charollais, en août 2015, à Palinges (600 animaux, dont 300 en compétition) :

« Le jury a eu à classer de magnifiques spécimens qui ne semblaient pas avoir souffert de la sécheresse caniculaire des dernières semaines. Néanmoins, les compétiteurs tendent « à ne soigner que ce qui est susceptible de se vendre », faisait remarquer le président Pascal Chaponneau. De fait, les sections d’antenaises et femelles adultes s’amenuisent d’année en année. Les éleveurs ne se permettant plus de soigner des lots entiers de brebis, des coûts alimentaires exponentiels ayant eu raison de ce travail de préparation». Source :   http://agri71.fr/articles/17-08-2015/6959/Un-mouton-charollais-en-pleine-forme/

« Avec un taux de vente de 83 %, la vente des agneaux de station faisait oublier le mauvais score de 2014 avec 59 agneaux adjugés pour un prix moyen de 621 €. Une très bonne vente où les sujets les mieux qualifiés sont partis comme des petits pains : 656 € de moyenne pour les qualifiés « RDM » et 543 € pour les « RDC », avec un record de prix à 1 340 € pour un agneau… 

Ce succès faisait dire aux responsables de l’OS que les efforts collectifs d’implication dans le schéma génétique portent enfin leurs fruits. C’est aussi l’aboutissement d’un tri renforcé à l’entrée en station avec des agneaux dotés de « beaucoup de race et de grain de viande », commentait Pascal Chaponneau.

Précédant la vente des agneaux de station, une petite vente aux enchères propose chaque année une douzaine de jeunes mâles triés parmi les meilleurs de la saison. L’un d’eux a battu le record de prix jamais atteint par un mouton charollais à 1 830 €…

Un événement qui aura marqué ce 53e concours national de la race qui accueillait cette année une importante délégation suisse. Il s’agissait de l’association du Mouton charollais d’Orbes qui, profitant de ce déplacement dans le berceau de race, fêtait ses 25 ans. Deux Irlandais et un Anglais étaient également présents sur ce rendez-vous »

« À l’issue du concours national de Palinges, les ventes aux enchères d’agneaux ont été le théâtre du record de prix jamais atteint par un ovin charollais : 1 830 € pour un magnifique agneau »,  source : http://agri71.fr/articles/17-08-2015/6959/Un-mouton-charollais-en-pleine-forme/

Les chiffres absents de la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire

Un dédale de rubriques, des liens qui renvoient à la commode « erreur 404 », la Chambre d’agriculture de Mâcon (Agriculture et Territoires, nouveau logo), ne facilite pas l’accès aux chiffres précis sur la filière ovine et caprine. : CHAMBRE D’AGRICULTURE DE SAÔNE-ET-LOIRE https://chambres-agriculture.fr/pratique/recherche/?id=2828222&q=filière+ovine et  https://chambres-agriculture.fr/chambres-dagriculture/nous-connaitre/lannuaire-des-chambres-dagriculture/fiche-annuaire-dune-chambre-dagriculture/fiche/chambre-dagriculture-de-saone-et-loire/

Côté MSA, on renvoie allègrement sur http://www.saone-et-loire.gouv.fr/IMG/pdf/01_La_filiere_ovine_en_Saone_et_Loire_en_2009_cle287d5a-2.pdf, document qui date de 2009 ! : « Le déclin du cheptel ovin de Saône-et-Loire s’accélère, d’environ 100 000 têtes dans les années 1990, le troupeau départemental de brebis mères est tombé à 51 000 têtes en 2008 et la tendance baissière semble se prolonger sur l’année 2009. Cette fonte du cheptel n’est pas spécifique à la Saône-et-Loire, mais la régression est plus forte que pour l’ensemble de la France ».

Côté syndicats agricoles traditionnels, et douteux, habitués à canaliser la contestation, au flou artistique des subventions, au soutien aux gouvernements pour les promotions et le recyclage de leurs dirigeants, la révolte contre l’État Macron est, pour l’instant au ralenti. On se demande d’ailleurs comment les pontes syndicaux ont encore du temps à consacrer à leurs exploitations.

Pascal Chaponneau, président de l’OS ‘Mouton Charollais’, l’organisme qui développe la génétique (des béliers sans cornes ?) de cette race très performante en terme de viande

https://youtu.be/sE-VgAGtuR4

Le mouton charolais ? Une race de mouton aux belles capacités bouchères et utilisée pour la reproduction d’autres espèces

https://youtu.be/Q_FM3TWaaAs

Salon de l’agriculture : le concours des moutons charolais

https://youtu.be/kJLuhAFCKSc

Le mouton charollais monte sur le ring

https://youtu.be/hRWp0euCD5g

Source du 3 août 2019 : https://www.lejsl.com/edition-charolais-brionnais/2019/08/03/concours-du-mouton-charollais-un-bon-cru

* inoubliable sketch de l’Auvergnat Fernand Raynaud : https://youtu.be/gH7xhjeKTnM

** Maison du Charolais, musée – dégustation – restaurant, boutique de produits du terroir. Promotion de la race bovine charolaise et marketing sur la qualité en direction des consommateurs sur la viande charolaise AOC « Bœuf de Charolles » et « Charolais de Bourgogne » : http://www.maison-charolais.com/presentation.html

(1) Les végans, idiots utiles du transhumanisme ? [L’AGORA]. Alain de Peretti, président de Vigilance Halal :

Vigilance Halal dans son combat contre la banalisation et la généralisation du halal est souvent confronté aux délires de personnes dites « végans ».

Cette idéologie sectaire et intolérante nous vient des USA, et ne doit pas être confondue avec ceux qui sont végétariens ou végétaliens par choix personnel tout à fait respectable, car ils ne veulent rien imposer et ne se placent pas dans une optique moralisatrice.

Les « végans » ont défrayé la chronique récente par des actions contre des boucheries traditionnelles, et en déclarant qu’ils n’attaqueraient jamais les bouchers halal pour ne pas « stigmatiser » certaines populations… Ils bénéficient d’une couverture médiatique XXL et de réseaux extrêmement puissants ainsi que de nombreuses activités commerciales lucratives.

Un récent article de Valeurs Actuelles fait état des investigations de Christian Harbulot, directeur de l’École de guerre économique. En fait, le mouvement végan est totalement contrôlé par des énormes intérêts capitalistes, par le biais, entre autres, d’une fondation de la Silicon Valley, l’Open Phylantropy Project dont les plus gros financeurs sont Bill Gates (Microsoft) Richard Branson (Virgin) ou Cargill (énorme firme américaine  agricole, mise en cause dans la déforestation de l’Amazonie). Cette fondation, proche de l’Open Society de Georges Soros, finance plusieurs sociétés comme Memphis Meat, qui travaillent sur la production industrielle de viande synthétique.

Le but est d’être en situation de monopole sur ce marché stratégique car cette production sera brevetée, et devenir ainsi les maîtres du monde. Pour cela il faut détruire les filières traditionnelles par les actions de nos amis « végans » ainsi que par des actions d’influence comme la pression du milliardaire Jeremy Colley.  Cet investisseur britannique œuvre pour tarir les financements des filières exploitant les animaux. C’est déjà un problème majeur avec les semences brevetées et l’interdiction de ressemer qui est pourtant pratiquée par les paysans depuis la nuit des temps. La société Cargill est un acteur majeur de cette activité semencière et va donc compléter son empire…

Aux USA, l’association végan PETA (People for Ethical Treatment of Animals) reçoit 54 millions de dollars de dons, recrute des vedettes du show bizz (Pamela Anderson), investit  dans le  business  des fast food  (Shake shak, Mac Do), et 70. Comme toujours aux USA, le business se pare toujours de principes vertueux… Et pourtant, PETA est l’objet de plaintes pour maltraitance animale dans ses refuges, notamment en Virginie !

En France l’association L214 est dans la même logique végan extrémiste. Elle a reçu en 2017 un don de plus de 1 million d’euros de la fondation Open Phylantropy Project citée ci-dessus, et mobilise les vedettes du show bizz (Sophie Marceau). Cette association s’est fait connaître par ses vidéos dans des abattoirs où étaient filmés des abattages monstrueux, propres à émouvoir les gens. Problème : c’étaient essentiellement des abattages halal et  ce « détail » n’était pas spécifié, pour faire avancer leur idéologie de fermeture des abattoirs.

Ils développent également un réseau de business autour du véganisme. Détail important :  L214 a transféré en 2015 son siège social en zone Alsace-Moselle où le statut des associations permet de faire du commerce et de partager le patrimoine de l’association.

Cette idéologie extrémiste nuit à l’émergence de toute solution pragmatique permettant d’améliorer le sort des animaux d’abattoirs (méthode Temple Grandin, ou abattoirs mobiles évitant le stress du transport), solutions dont ils se gardent bien de parler. On comprend  bien que la finalité de tout cela est la transition vers le transhumanisme et la domination mondiale. Nous dérivons vers une société monstrueuse, capitaliste, où tous les liens entre hommes et  animaux, forgés par des millénaires de vie commune seront effacés. Les prairies seront désertées, car on voit mal comment l’élevage  persisterait. Nos éleveurs et filières traditionnelles ont du souci à se faire !

S’il ne semble pas absurde d’étudier de nouvelles techniques permettant de nourrir l’humanité, la manière de procéder visant à créer un monopole en détruisant le marché existant est particulièrement scandaleuse. Un pilonnage émotionnel et une préparation des esprits par la propagande sont à l’œuvre sous nos yeux, de façon insidieuse, pour créer un nouveau marché. Si nous n’y prenons pas garde, le règne des sociétés capitalistes sur l’humanité sera total, le meilleur des mondes globaux sera devenu réalité.

Reste à savoir si le steak synthétique pourra être halal, les paris sont ouverts… Breizh-info.com, 2019.

Pourquoi ne plus manger de viande ne sauvera pas les vaches

Les bovins sont présents sous toutes les latitudes. Leur population mondiale s’élève à 1,5 milliard de têtes, essentiellement pour produire du lait. Les Chinois programment des étables laitières de 10 000 animaux résultant de clonage. Selon la FAO, après avoir doublé en 20 ans, la consommation de viande pourrait à nouveau être multipliée par deux d’ici 2050.

Il y a en France 20 millions de bovins comprenant 4,2 millions de vaches à viande dites de races allaitantes (Charolaises, Limousines) dont le lait n’est consacré qu’à allaiter leurs veaux et 3,5 millions de vaches de race laitière (Holstein, Normandes) qui produisent le lait de consommation. Les Français consomment en moyenne 50 litres de lait, 30 kg de produits lactés (yaourts, desserts lactés), 24 kg de fromage et 8 kg de beurre.

Une vache de race laitière effectue son premier vêlage (accouchement) vers l’âge de trois ans. Sans vêlage, il n’y a pas production de lait. La production de lait débute après le vêlage. Le veau est retiré à sa mère à la naissance pour être nourri au lait artificiel. Après son vêlage la vache va produire du lait pendant 8 mois. Elle est inséminée au bout de deux mois de lactation, débutant ainsi une gestation de 9 mois. Elle sera « tarie » (sa production lactée est arrêtée) 2 mois avant le nouveau vêlage pour permettre le développement final in utero du nouveau veau. Le nouveau vêlage déclenchera une nouvelle lactation.

La vache peut vivre jusqu’à 15-20 ans mais à 6-7 ans, après trois lactations et trois veaux, sa production laitière diminue. Elle garde cependant une valeur bouchère et est envoyée à l’abattoir comme « vache de réforme ». Sa viande vendue sous le nom de viande de bœuf sera essentiellement consacrée à la fabrication de viande hachée qui constitue 45 % de la viande consommée en France. 40 % de la viande bovine en France provient de la filière laitière (vaches de réforme et jeunes bovins).

Une vache produit un veau par an, soit 3-4 veaux au cours de sa carrière laitière. Les 4 millions de vaches du troupeau laitier auront produit en trois ans 12 millions de veaux (moitié mâles, moitié femelles). Environ 30 % vont au renouvellement des vaches laitières et 70 % des veaux nés en filière sont destinés à la boucherie, les veaux mâles n’ayant que la boucherie comme issue.

Jusqu’alors cette marée d’animaux ne posait pas de problème. On gardait les animaux destinés au renouvellement et on mangeait les autres.

Que faire des veaux et des vaches de réforme si, parce qu’on les aime, on ne veut plus ni les tuer ni les manger ? Les sacrifier et les enterrer dans des fosses communes ou alors les incinérer dans des fours crématoires ? Ce qui n’est pas possible puisqu’on les aime. Il reste à lâcher tous ces animaux dans la campagne. À leur rendre la liberté… Il y a en France 7,7 millions de vaches en production (c’est-à-dire les femelles, laitières et allaitantes). Et 1,5 milliard de bovins au monde.

Adieu veaux, vaches, couvées… et bébés

Quoiqu’en pensent les végans, manger les vaches de réforme et les veaux est sans doute la seule solution. Si on ne veut plus les manger, il faut arrêter l’élevage et l’exploitation des vaches laitières. Décider de se passer des vaches c’est aussi décider de se passer de lait, de beurre, de fromage et surtout de la production fondamentale de lait infantile, le lait infantile étant produit à partir du lait de vache. Sans production de lait infantile, il ne pourra plus y avoir production de bébés.

Il faudra arrêter de faire des bébés, faute de pouvoir les nourrir. Les laits végétaux, dont celui de soja, ne semblent pas être une solution. Pas plus que le lait à base de pois. Ces ersatz végétaux du lait sont impropres à l’alimentation infantile et d’ailleurs n’ont plus le droit de s’appeler lait.

Il n’y a à l’heure actuelle ni qualitativement et ni quantitativement aucun substitut possible aux protéines animales pour assurer notre besoin fondamental de protéine (cf. mon article Mon steak contre un plat de lentilles ). Faire des cantines scolaires végétariennes, c’est priver de viande les enfants à qui les parents ne peuvent pas en payer.

Faut-il tuer les vaches ? La réponse à cette question existentielle est claire : oui, quel que soit notre amour des bêtes et notre sentiment de culpabilité, il nous faut tuer les vaches et leurs veaux et les manger. Nous n’avons pas le choix, il n’y a pas d’autre solution. Ni pour les vaches ni pour notre alimentation. Tel est leur destin et le nôtre ; nos destins sont liés depuis qu’en -10 000 nous avons domestiqué les vaches quelque part vers la Turquie. Source Contrepoints, Pierre Silberzahn, Le Blues du carnivore, L’Harmattan.

(2) Aïd 2019 : dans le silence des agneaux, faisons entendre notre voix ! L’Aïd el-Kébir, liturgie sanglante de tradition musulmane, aura lieu le dimanche 11 août prochain. Deux-cent-cinquante mille moutons vont être sacrifiés sur notre seul territoire, dont certains, cinquante-mille environ, chez des particuliers, en toute illégalité. Pour le plaisir d’égorger des animaux, pour un culte par Alain de Peretti  : https://ripostelaique.com/aid-2019-dans-le-silence-des-agneaux-faisons-entendre-notre-voix.html

Halal à Saint-Étienne : interventions des docteurs Thillier et de Peretti

Le prion, responsable de la contamination à l’homme, peut souiller un sol et un environnement pendant 70 ans en provoquant notamment la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ) (dégénérescence du système nerveux central caractérisée par l’accumulation d’un prion). L’horreur et les risques sanitaires durant les trois jours de l’Aïd el-Kebir pendant lesquels 2 000 moutons vont être sauvagement égorgés : https://ripostelaique.com/abattoir-halal-perdriau-a-saint-etienne-les-dr-thillier-et-de-peretti-sont-intervenus-a-luniversite-jean-monnet.html

Européennes : cinq listes s’engagent sur l’abattage sans étourdissement

https://ripostelaique.com/elections-europeennes-seules-cinq-listes-sengagent-sur-labattage-sans-etourdissement.html

Steaks hachés « mal » cuits, mort d’un enfant : j’accuse le halal !

https://ripostelaique.com/steaks-haches-mal-cuits-mort-dun-enfant-jaccuse-le-halal.html

Salon de l’agriculture : le « village Potemkine »

https://ripostelaique.com/salon-de-lagriculture-le-village-potemkine.html

Participez à l’action « citoyenne » de Vigilance Halal chez les bouchers

https://ripostelaique.com/participez-a-laction-citoyenne-de-vigilance-halal-chez-bouchers.html

Saint-Étienne : encouragez les bouchers « abattage traditionnel »

https://ripostelaique.com/saint-etienne-encouragez-bouchers-dont-viande-issue-dabattage-traditionnel.html

Scandale du Halal : après Alès, Le Vigan !

https://ripostelaique.com/scandale-du-halal-apres-ales-le-vigan.html

Stéphane Le Foll est un guignol

https://ripostelaique.com/stephane-foll-guignol.html

Quick 100 % halal : un scandale sanitaire, éthique et économique

https://ripostelaique.com/quick-100-halal-un-scandale-sanitaire-ethique-et-economique.html

(3)  Yves Cochet, imposteur écologique et élu « Connard du mois », filmé chez lui

https://ripostelaique.com/yves-cochet-imposteur-ecologique-et-elu-connard-du-mois-filme-chez-lui.html

Greta Thunberg ne sera pas la bienvenue, ce mardi à l’Assemblée nationale

https://ripostelaique.com/greta-thunberg-ne-sera-pas-la-bienvenue-ce-mardi-a-lassemblee-nationale.html

Greta continue son enfumage, Ventôse et Le Salé la démasquent

https://ripostelaique.com/greta-thunberg-continue-son-enfumage-ecolo-ventose-et-le-sale-la-demasquent.html

La mafia verte écolo-gaucho veut prendre le pouvoir

https://ripostelaique.com/la-mafia-verte-ecolo-gaucho-veut-prendre-le-pouvoir.html

L’écologie, nouvelle idéologie totalitaire pour la jeunesse

https://ripostelaique.com/lecologie-nouvelle-ideologie-totalitaire-pour-la-jeunesse.html

Le climatologue Christy démontre l’escroquerie des écolos politicards

https://ripostelaique.com/le-climatologue-john-christy-demontre-lescroquerie-des-ecolos-politicards.html

Les crapules écolos savent que la voiture électrique est un désastre environnemental

https://ripostelaique.com/les-crapules-ecolos-savent-que-la-voiture-electrique-est-un-desastre-environnemental.html

Les liens mortifères entre le groupe Bilderberg, les francs-maçons et Greta…

https://ripostelaique.com/les-liens-mortiferes-entre-le-groupe-bilderberg-les-francs-macons-et-greta.html

Jacques CHASSAING

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Marnie

De toute façon les paysans n’ont pas de cœur. Ce qui les intéresse c’est de vendre des moutons et des brebis. Cela ne les a jamais intéressé de savoir comment les animaux étaient tués, je m’excuse : sont massacrés. Plus les gens sont pauvres plus ils sont cruels.

JACOU

Le nombre de vols de moutons dans nos campagnes sera t il plus grand que l’année passée ?

POLYEUCTE

Bis..
Lire tout ça pour récolter des négatifs ?
Je ne suis pas un… mouton ! OUF !

PIstou

Laid est un entraînement général pour ensuite égorger les moutons de francais le reste de l’année.

HOMBRE

abattage sans etourdissement vous avez raison ;maintenant que c est dit ,il faut en parler a la communaute juive car le systeme d abattage est le meme casher veut dire halal,donc
j attends les meme arguments pour un meme fait HIHIHIHIHI?au fait vous avez vu les images de ces pauvres porc agonisant dans un abattoir chretien c etait horrible pauvre betes quelle cruaute

POLYEUCTE

A force de le dire… Les ennemis s’accordent au moins sur un point !

Sniper83

Les porcs sont éléctrocutés avant d’être saignés….avant de dire des conneries on se renseigne ou on visite un abattoir !!!

saurer

Que tous ces musulmans finissent égorgés comme ces pauvres bêtes qu’ils martyrisent par plaisir … C’est vraiment une ethnie et une religion infecte, qu’on vomit par toutes les pores de la peau !! …

HOMBRE

et le porc c a te connait toi!!!!

Jill

Tiens, il y a une meute de muzzs qui viennent
sanctionner ceux qui ne peuvent pas encadrer l’islam et ses adeptes… ils ont du boulot.

Jill

La barbarie que l’on fait subir à des animaux pour satisfaire un dieu qui n’existe pas c’est le comble de la connerie. Comment, et à quel titre peut-on ou doit-on tolérer ces pratiques d’un autre âge.
L’islam est incompatible avec nos institutions et devrait être interdit sur l’ensemble du territoire.

JACOU

Les suprémacistes mahométans ont apprécié cet article vu les pouces en bas sur les messages.

PIstou

Les mahometans se sont déchaînés sur les commentaires vu le nombre de pouces en bas .

JEAN

Cette tradition d’un autre âge n’a rien à faire dans nos pays civilisés, quel plaisir peut apporter la souffrance d’un animal, qui se débat les yeux exorbités par la peur, ses hurlements de douleur, son sang qui gicle, seuls des barbares peuvent y trouver du plaisir.
Que l’on m’explique la différence entre l’égorgement d’un animal et celui d’un être humain, il n’y en a pas, je me souviens d’un soldat qui avait expliqué à un jeune appelé,  » Le premier ennemi que tu tueras te fera vomir, tu seras malade, ensuite ça ne te fera plus rien » , ici c’est la même chose et on le voit bien avec les agressions où l’égorgement est fréquent.
Où sont les associations de défense de l’animal, où est l’autre taré avec ses mamans moustiques, où sont les végans, bande de lâches.

ven85

des l’age de 6aans,les musulmans apprenent a egorger le mouton,ils aiment voir le sang coule et ce pauvre mouton qui pleure comme un bebe dans d’atroces souffrances et cela c’est en france,que font les amis des animaux ? la meme chose dans les abattoirs hallal,vous remarquuerez que les mediats n’en parlent pas pour ne pas faire peur au bon peuple,notre france s’islamise doucement mais surement,entrainer a egorger le mouton,les mecreants et idiots utiles,suivront,regardez ce qu’ils ont faient en irak et en syrie,daesch apres le conquete des villes,des videos insoutenables,grace a internet,et pas sur les mediats

Daniel

Comme tous les ans il va encore y avoir des vols dans les champs à l’approche de cette fête. Alors rentrez vos moutons car ces barbus vont encore sévir.
.

patphil

je boycotte tous les produits halal !
et tous les produits où l’origine de la viande n’est pas indiquée (y compris avec l’inscription UE qui pourrait être importée)

BERNARD

Vivement l’arrivée de la viande d’Argentine : elle est délicieuse et sans halal !
Il suffit qu’on cache tout ce qui n’arrange pas le pouvoir : statistiques ethniques, abattage halal etc. Les bouchers et vendeurs de viande devraient être plus clair s’ils veulent nous vendre leurs bifteck .
Savoir que je puis acheter du halal sans le savoir me fait dégueuler.

grélaud

je confirme nagui a dit que des veaux d’un mois étaient dans nos assiette ,je suis un ancien employé des abattoirs ,on découpait des carcasses de veaux d’un mois ,ils étaient désossé et vendu comme petit viande et partait chez les grecs ,et peut être en france dans vos assiettes j’avais contacté l’éleveur qui est FNSEA ,je lui confirmé ,rien ne se pert chez les éleveurs et les abattoirs ,les étiquetages de la viande ils ne le font pas par rapport au halal et casher ,sauf que s’est du raciste fait sur nos animaux de chouche français , qui a autorisé le halal en France en 1974 il était président de la république se traite qui coute chère aux français de chouche valérien Giscard d’Estaing s’est lui qui devrait être jugé pour trahison son heure arrivera comme pour les autres pour être jugé

général

Une question me chagrine. Pourquoi les musulmans sacrifient un mouton suite au sacrifice d Abraham sur son fils alors que ce dernier est de confession judaïque.les hébreux ne font pas ce rituel et Abraham est antérieur a a l islam.je souhaiterai une réponse sérieuse.désoler pour mes connaissances religieuses.mais cela m’intrigue et n est pas logique

grélaud

comme je suis catholique pratiquant comme vous général sa me surprend ,sauf que s’est le démon qui a mis dans leur tête et fait croire aux musulman Abraham et son fils ïsac ,pour égorgé les animaux ,j’ai regardé une émission sur FR5 sur l’islam ,les musulmans pour la fête de saint valentin qui est un saint chrétien catholique pratique cette fête des amoureux saint valentin ,là il y a un gros problème sur l’islam qui vénère et pratique la saint valentin chercher l’erreur?,

Stratix

Si la viande argentine n’est pas halal , ce sera une occasion de ne plus être obligé de consommer de la viande francaise halal

kabout

c’est saloperies de barbus vont se régaler encore a faire souffrir toutes ces pauvres bétes avec leur féte a la con,a quand l’interdiction de ce rite débile ??

Mouss

SI ONT INTERDIT LE SACRIFICE MUSULMANS DU MOUTON ALORS DANS L ELANT INTERDISONS AUSSI LES SACRIFICES DES DINDES ET LE GAVAGE DÉGUEULASSE DES CANARDS POUR BOUFFER LEURS FOI MALADIE.. ET AUSSI LE SEIGNEMENT DES COCHONS QUI DURE DES HEURES ET DES HEURES JUSTE POUR RÉCUPÉRÉ LEURS SANGS POUR FAIRE VOS BOUDINS

Capri

Un pays, Une culture (et une orthographe).

Sniper83

Hé ducon arrête le chichon et de dire n’importe quoi !!! va visiter un abattoir de volailles, elles sont électrocutées avant d’êtres saignées, idem pour les porcs !!! alors mouss de mes deux va te faire mousser ailleurs ignare !!!