Quimper : 12 antifas agressent 3 militants de RR et trouvent à qui parler !

danquimperHier soir, 2 rassemblements avaient lieu à l’appel de Résistance républicaine et Riposte laïque, pour protester contre la politique de Valls-Cazeneuve et demander leur démission, à Paris, et Quimper et un autre à Montpellier, à l’initiative de Pegida Languedoc, avec le soutien de Riposte laïque et Résistance républicaine.

A Quimper, notre responsable Finistère, notre Secrétaire national et un adhérent ont été pris à partie par une douzaine d’Antifas dans une rue à côté de la place où se déroulait la manifestation. Avec leur courage habituel, les 12 antifas ont agressé 3 hommes qui ne se sont pas laissé faire malgré tout et s’en sont sortis presque indemnes, à part le nez de Dan comme on peut le voir sur la photo, gageons, -je connais mes troupes- qu’ils n’ont pas tendu l’autre joue et qu’en face ils ont dû en sortir avec quelques ecchymoses… Ce qui me ravit. Pas de quartier quand on est attaqués. On ne va pas se laisser tabasser en attendant que la police intervienne, ce qu’elle a fait rapidement hier soir d’ailleurs, dès que Dan a appelé.

Un grand merci aux gendarmes mobiles, policiers et membres de la DDRI (Direction Départementale du Renseignement Intérieur, ex Renseignements Généraux) qui ont accompagné nos militants pour ramener le véhicule près du lieu de rassemblement.

On découvrira avec intérêt que la contre-manifestation de La Horde (association dite anti-fasciste qui est en fait une milice fasciste) avait appelé à un contre-rassemblement non déclaré en préfecture… J’aimerais comprendre pourquoi, à Lyon, par exemple, quand les Identitaires se font embarquer par centaines en cas de manifestation non déclarée, les antifas, comme les musulmans manifestant pour Gaza, sont libres comme l’air… et que les antifas, eux, peuvent faire tout ce qu’ils veulent, illégalement, impunément…

http://www.cotequimper.fr/2015/06/30/manifestation-sous-haute-tension-ce-mardi-soir/

Bientôt le récit détaillé de la soirée dans Breizh-info.

Déjà une très courte video tournée par un de leurs journalistes.

https://www.youtube.com/watch?v=IlCYww_cvXI&

Ci-dessous le discours prononcé par Ludovic, notre responsable Finistère, qui me représentait (ce discours a constitué également la trame du discours que j’ai prononcé à la manifestation parisienne, bientôt videos sur nos sites) :

Quimper, rassemblement du 30 juin 2015, Message de Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine

Amis bretons qui avez fait l’effort de venir dire non aux choix gouvernementaux, merci d’être là. Ce qui s’est passé vendredi dernier ne peut être oublié, ne peut être passé sous silence et il est de notre devoir de citoyens de réagir. Pour nos enfants. Pour nos petits-enfants.

L’attentat de Saint-Quentin et l’horrible décapitation qui l’ont accompagné auraient pu être évités. Auraient dû être évités.

Mais pour cela il aurait fallu une volonté politique.

Or, nous qui refusons l’islamisation de notre pays, nous savons trop bien quels choix ont fait le Premier ministre Valls et son ministre de l’Intérieur Cazeneuve, avec les encouragements de Hollande.

Leurs choix c’est d’imposer l’islam en France à marche forcée, d’obliger nos enfants à étudier ce système totalitaire en en taisant les horreurs et violences qui l’accompagnent, partout, depuis 1400 ans. Leur choix c’est d’imposer une immigration majoritairement maghrébine qui renforce le communautarisme et l’insécurité, puisque 60% des détenus dans nos prisons sont musulmans. Leur choix, c’est d’interdire, par l’anathème et la menace judiciaire la critique de l’islam et du communautarisme qu’il véhicule. Leur choix c’est de nier que l’islamisme est présent dans le coran et la vie de Mahomet ; pourtant l’Etat islamique ne fait qu’appliquer les textes, rien que les textes…

C’est pourquoi aujourd’hui nous demandons la démission de Cazeneuve et Valls. Parce que, s’ils avaient surveillé les sites sensibles au lieu de surveiller les mosquées pour éviter des jets de jambon, il ne se serait peut-être rien passé le 26 juin dernier.

Parce que, s’ils avaient interdit l’entrée des sites sensibles aux musulmans fichés par la DCRI, il ne se serait peut-être rien passé le 26 juin dernier.

Parce que, s’ils avaient consacré à la défense de notre pays la moitié du temps et de l’énergie qu’ils ont consacrés à essayer de nous faire accepter l’islam depuis le 7 janvier, il ne se serait peut-être rien passé le 26 juin dernier.

Parce que, s’ils avaient écouté ceux qui, comme Résistance républicaine, tirent la sonnette d’alarme sur ce qui se dit dans les mosquées, ils auraient fermé les mosquées salafistes, ils auraient nommé une commission parlementaire pour vérifier si les mosquées s’accompagnent de plus de communautarisme ou pas, et pour vérifier si l’islam est compatible avec la République, la démocratie, la liberté d’expression et l’égalité hommes-femmes. S’ils avaient agi ainsi, il ne se serait peut-être rien passé le 26 juin dernier.

Parce que, enfin, s’ils refusaient d’appliquer les directives européennes, s’ils remettaient en question Schengen, nos frontières ne seraient pas des passoires par où s’engouffrent les terroristes qui ont mission de venir tuer des non musulmans.

Il est temps que cela change.

C’est pourquoi vous êtes réunis ce soir. Pour crier ensemble « non à l’islam », « non au remplacement de population », « non à l’immigration » et « Valls, Cazeneuve, démission ! « 

Je vous souhaite une soirée mémorable qui soit le début de beaucoup d’autres !

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2015/quimper-des-antifas-agressent-3-militants-de-resistance-republicaine/

image_pdf
0
0