Qu’on arrête de faire tuer nos soldats pour rien en Afghanistan !

Publié le 20 janvier 2012 - par - 1 158 vues

Qu’on arrête le massacre de nos soldats ! Avec quatre nouveaux tués et seize blessés, par un taliban portant l’uniforme de l’armée afghane, ce sont 82 soldats français qui ont été tués depuis dix ans, pour une cause perdue d’avance. L’engagement en Afghanistan fut une faute majeure car il était clair dès 2001 que cette guerre était ingagnable. Les exemples de la débâcle américaine au Vietnam ou de la déroute soviétique en Afghanistan, en sont la parfaite illustration. On ne gagne pas une guerre contre-insurrectionnelle si les troupes engagées n’ont pas vocation à occuper définitivement le terrain. L’époque de Lyautey est révolue. Les talibans sont des pachtouns qui entendent rester les maîtres chez eux et notre tentative d’instaurer une démocratie dans ce pays moyenâgeux, n’est que le rêve illusoire d’Occidentaux naïfs, ignorant l’histoire, les mentalités et les coutumes ancestrales d’un peuple guerrier, farouchement attaché à sa liberté et à ses traditions. Quant à la volonté de former une armée afghane et de lui passer le relais pour combattre la rébellion, elle relève elle aussi de la plus grande naïveté. Chacun sait que l’armée et la police afghanes sont massivement infiltrées par les talibans et que le taux de désertion y atteint 30% par an. Qui peut croire que cette nouvelle armée afghane,  inefficace, peu motivée et corrompue, sera capable de tenir tête aux farouches guerriers pachtouns ? On se souvient de “l’invincible armée sud-vietnamienne” et de son écrasante supériorité technologique, censée résister sans problème à l’assaut vietcong en 1975. Elle fut balayée en 48 heures.

Le président Chirac eut le courage et la sagesse de refuser d’engager nos soldats en Irak, cette autre guerre sans issue. Il nous était donc difficile de dire non une deuxième fois à nos alliés. Mais depuis 2001 la France a pris largement sa part du fardeau afghan, avec 82 jeunes soldats tués dans cette aventure sans lendemain. Il est donc grand temps de mettre fin à ce massacre inutile. Après dix ans d’enlisement dans le bourbier afghan sans le moindre résultat sur le terrain, le bilan humain devient insupportable. Quant à ceux qui affirment qu’il faut continuer la guerre pour que nos soldats ne soient pas morts pour rien, on aimerait leur poser la question suivante : est ce que le fait de perdre la guerre avec 200 morts de plus, rendrait le sacrifice de nos soldats plus utile ?

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi