Qu’on l’aime ou pas, Napoléon c’est la France

Publié le 16 avril 2021 - par - 27 commentaires - 885 vues
Traduire la page en :

 

Avant de commencer, je tiens à préciser que je n’aime pas particulièrement l’épopée napoléonienne. Mais la fascination qu’il a exercée tout au long du XIXe siècle – en France et au-delà – sur les plus grands artistes me fascine moi aussi.

Une fascination d’abord littéraire, qui hante des chefs-d’œuvre comme Le Rouge et le Noir, La Chartreuse de Parme (Stendhal) ; Le colonel Chabert, La Rabouilleuse (Balzac) ; les Mémoires d’outre-tombe (Chateaubriand) ; Les Châtiments, Les Misérables (Hugo) ; Le comte de Monte-Cristo (Alexandre Dumas père), etc. Sans parler des écrivains russes comme Pouchkine ou Tolstoï ; anglais comme Lord Byron ou Shelley.

Il y eut aussi les peintres – Jacques-Louis David en tête – et même les compositeurs, dont Tchaïkovski avec sa fabuleuse Ouverture 1812, qui célébrait pourtant une défaite de Napoléon. Mais ce dernier inspire autant ses amis que ses ennemis. Un mythe n’a pas de frontières…

Quant à ceux qui ont approché « l’Ogre » – l’un des surnoms donnés à Napoléon par ses détracteurs, dont beaucoup n’étaient pas des anges de vertu ! –, ils ont été encore plus irradiés par cette aura qui entourait un homme hors du commun. Beaucoup l’ont écrit. On pense bien sûr au monumental Mémorial de Sainte-Hélène, de Las Cases.

Napoléon inspire, électrise, apitoie volontiers sur son sort une fois celui-ci définitivement scellé par les Anglais et leurs alliés. Voici par exemple ce qu’en dit François Antommarchi, dépêché en sa qualité de médecin auprès de l’Empereur mourant sur un caillou perdu dans l’Atlantique : « Quel rocher sourcilleux ! Quelle masse ! Quel séjour ! Mais c’était là qu’était l’Empereur ; c’était là que l’infamie anglaise s’acharnait sur sa proie ; c’était là que les rois vengeaient sur ce grand homme les erreurs de sa générosité » (Derniers moments de Napoléon).

Ce rocher en fit d’ailleurs plus pour la légende tragique et romantique de Napoléon que le soleil d’Austerlitz ou le décorum impérial, pourtant si grandiose quand on regarde la platitude vulgaire des actuelles cérémonies officielles, lorsque celles-ci ne relèvent pas carrément de l’outrage, comme en 2016 où quelque obscur crétin avait trouvé judicieux de laisser gambader en hurlant des gamins parmi les tombes des Poilus de Verdun !

On pourra reprocher tout ce qu’on voudra à Napoléon et je ne me prive pas de le faire, comme je l’ai jadis confessé à l’un de ses plus éminents thuriféraires, lequel n’en a pas pris ombrage. Cependant, il est un crime dont on le rend responsable et qui n’est pourtant pas de sa volonté : le rétablissement de l’esclavage. En effet, Napoléon n’y était pas favorable mais, comme beaucoup d’autres décideurs avant et après lui, il a cédé à la pression économique. Lire à ce propos le très instructif article du général Michel Franceschi :

https://www.bvoltaire.fr/napoleon-et-lesclavage-mise-au-point-historique/

Au fait, à l’attention des idolâtres de la « cancel culture » – qu’on peut très librement traduire ainsi : inculture crasse –, selon le journal d’information britannique The Guardian, le Qatar peut s’enorgueillir de plus de 6 500 morts sur ses chantiers de la Coupe du Monde de football de 2022. Un spectacle que la plupart des contempteurs de Napoléon regarderont avec gourmandise, j’en suis sûr. Il est vrai que, dans ce cas, ce n’est pas de l’esclavage mais de la diversité culturelle !

Si l’on doit juger Napoléon à l’aune des anachronismes délirants de notre époque non-moins délirante, alors épurons allègrement l’Histoire depuis les Sumériens. Voire avant, car m’est avis qu’il y a bien eu çà et là des potentats paléolithiques prompts à balancer quelques congénères progressistes dans la Vézère pour une sombre histoire de steak de mammouth pas frais !

Oui, Napoléon mérite d’être célébré, et en grande pompe encore ! Au-delà de toute opinion – laquelle n’a pas sa place dans une commémoration, selon moi qui ne fais pas partie du fan club de l’Empereur, je me répète –, il appartient à la France. Et, à moins que celle-ci ne s’appartienne plus, elle doit se souvenir de ses enfants illustres, tous ses enfants…

Quel enfant que Napoléon, au passage ! Lors du fameux épisode du retour des cendres, en 1840, il provoqua un engouement qui disait tout de sa place dans notre roman national. Ce retour répondait à un vœu ultime de l’intéressé : « Je désire que mes cendres reposent sur les bords de la Seine, au milieu de ce peuple français que j’ai tant aimé. » J’attends pour ma part que les cendres de son neveu – Louis-Napoléon Bonaparte, plus connu en tant que Napoléon III – reviennent quelque jour prochain en terre de France (*). Ce mal-aimé là ne méritait pas le sort que l’Histoire lui a réservé…

À propos du retour des cendres, lisons ce qu’en écrivit un certain F. Fayot pour rendre compte de l’émotion suscitée à l’époque : « Le char de l’illustre mort s’est arrêté sous l’Arc de Triomphe de l’Étoile. De cette place souveraine, toute chargée de sa gloire, il dominait tout le cortège, serré en masses profondes dans les deux immenses avenues qui aboutissent à cette hauteur ; là il était dominé lui-même par les souvenirs immortels des victoires gravées sous les voûtes du monument. C’était une halte magnifique pour les restes du grand capitaine. Il semblait revivre sous les trophées de sa gloire impérissable. L’Arc de Triomphe de l’Étoile, juste ciel !, c’est la seule pierre qui fût digne d’être placée sur le tombeau de l’empereur » (Historique de la translation des restes mortels de Napoléon Ier).

Enfin,  laissons cet exilé d’un autre rocher, fils d’un général d’Empire, raconter ce géant Napoléon, résumé dans ces quelques lignes des Misérables : « Napoléon était habitué à regarder la guerre fixement ; il ne faisait jamais chiffre à chiffre l’addition poignante du détail ; les chiffres lui importaient peu, pourvu qu’ils donnassent ce total : victoire ; que les commencements s’égarassent, il ne s’en alarmait point, lui qui se croyait maître et possesseur de la fin ; il savait attendre, se supposant hors de question, et il traitait le destin d’égal à égal. Il paraissait dire au sort : tu n’oserais pas » (Victor Hugo).

Le sort osa.

Charles Demassieux

(*) Napoléon III repose dans un mausolée érigé par sa veuve l’impératrice Eugénie à Saint Michael’s Abbey, en Angleterre.

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de

Merci ay toi Charles de ce beau texte, de cet hommage à l’Empereur qui serait catastrophé de voir aujourd’hui cette France où li reste si peu de Grognards, si peu de Patriotes, et encore moins si peu de ministres quand ils ne se comportent pas comme le traître Talleyrand.
Cette France qui fût si glorieuse, si courageuse, si dominante pour délivrer son message universel.
Cette pauvre France devenue dont le peuple se couche devant un virus et accepte également d’être soumis à des envahisseurs étrangers.
Un peuple qui subit sans protester qu’on l’insulte, lui et son pays en l’accusant d’avoir été grand face aux prétentieuses grenouilles.
Pauvre France dont les républicains auront menés le magnifique Aigle glorieux de France, dans une cage.
Vive l’Empereur Napoléon 1er et Napoléon III.

bégué jean

si il avait était un bon Empereur il aurait la France prospère , hors a sa mort il a laissé la France en ruine , la seule chose que je vois , le restant , c’est du cinèma !

Votre inculture historique est patente. Vous oubliez les 6 coalitions contre la révolution et Napoléon durant des années. La rupture de la paix d’Amiens par les Anglais. Relisez et apprenez.

lionel malein

Je suis loin d’être un admirateur de Napoleon mais il fait partie de l’histoire de la France et il n’y a pas à le “cancel-culturer.”.. Quant aux déboulonneurs de statues, qu’ils aillent se faire déboulonner le trou du cul!

lionel malein

La polémique actuelle en ce qui concerne Napoleon est l’esclavage, l’esclavage et encore l’esclavage… Mais je n’entends pas beaucoup parler de toutes les victimes de ses guerres démagogiques, de toutes les veuves et orphelins, les viols et massacres dont il est responsable sans compter les chevaux et autres animaux qui ont été sacrifiés pour ses guerres et de la réputation de la Grande Armée qui était loin d’être celle de l’Armée du Salut. Seul l’esclavage est mis sur le devant de la scène car c’est dans l’air du temps…un temps qui veut changer ce qui le dérange et qui empeste de plus en plus.

Essayez de retirer vos oeillères, vous verrez mieux et plus loin.

lionel malein

Gérard, mettez vos lunettes et regardez de plus près…

anamorphose

la france un grand pays FAUX premier pays pour les homicides en europe et delinquance
niveau de vie pour ceux ayant le rsa et le smic inferieur a la roumanie plus riches tous proprietaires avec jardins pas d islam pas de migrants en progression constante comme tous les autres pays
nous maximum d impots pour rien attentats mais pour nos dirigeants champagne caviar et bons revenus
classement IDH 37EME bientot la slovenie trois millions d habitants nous depassera
restent la bulgarie grece albanie derriere nous FIN DE CE PAYS MERDIQUE

Cyprien

Napoléon c’est la France ? Oui! Il a fait évoluer notre pays, c’était un génie. Mais ces guerres pour un empire, une tuerie sans nom. Tant de pauvres français tués, ces invasions barbares. Napoléon c’est aussi la barbarie d’un homme avide de pouvoir au prix de la vie des autres. Saviez-vous qu’il aurait eu une aventure homosexuelle aussi ? C’est ce que certains lui prêtent. Avec un aide de camps. Ça démystifie un peu le guerrier viril.

Hellène

Eh bien, rien que pour ça, les LGBT devraient le réhabiliter…
Les invasions sauvages ? Ignorez- vous que Napoléon n’a fait que répondre aux déclarations de guerre, qui lui ont été faites sous l’égide de l’Angleterre , qui
finançaient les coalitions? Je vous recommande les vidéos de l’excellent Christopher Lannes sur TVLibertés.
Un peu d’instruction ne vous ferait pas de mal…

J’approuve tout à fait. Ces commentaires anti France sont là preuve que beaucoup de Français ne connaissent pas leur Histoire si toutefois ils le sont.

Votre discours est celui d’un républicain de gauche à la courte vue historique.

anamorphose

un genie bien francais augmentation de la dette publique renflouee par la guerre et spoliations impots des pays vaincus sinon faillite vente de la louisiane pour renflouer les caisses augmentation des impots bref egal a giscard chirac hollande macron de grands hommes la il nous faut une guerre vu la faillite de la france pays du tiers monde battue par les iles anglo normandes meme l ile de man vive l empereur gloire a macronescu notre grand empereur

Patapon

NAPOLÉON III fut,malgré la défaite de Sedan,un grand empereur,un chef d’état visionnaire,un grand Francais.Rapatrier sa dépouille serait lui rendre justice.Mais il paraît que les gloires qui ont fait la France n’ont plus cours.L’ignoble Melanchon voudrait meme déboulonner la statue de Saint Louis! Le vandalisme intellectuel et moral doit être âprement combattu avec les armes de l’intelligence et de la culture,sans relâche.

Allobroge

J’invite les lecteurs à se replonger dans les livres de André CASTELOT “Bonaparte” et “Napoléon” où est raconté la vie de ce personnage hors du commun .Mieux que tout roman , sa vie en fut un, réel !.C’est encore ce qui fascine le plus de nos jours ! C’est sûr qu’il nous faudrait à nouveau un général Bonaparte pour remettre de l’ordre dans nos écuries et y donner un coup de balai !

Allobroge

Quel personnage de l’histoire du monde aura fait autant que Napoléon entre 1789 et 1821 ! Songez qu’il n’avait que 51 ans à sa mort !.Il a fait plus en trente ans que nombre d’autres dans toute leur vie !.
On ne retient aujourd’hui que le rétablissement de l’esclavage que d’autres d’ailleurs pratiquaient et pratiquent toujours et l’aulne de ce qu’on sait aujourd’hui mais remettons nous dans le contexte de l’époque !. Enfin on nous parle des morts dont il serait responsable. On sait aujourd’hui que s’il regardait la guerre en face, les anglais eux la lui faisait par pays interposés.600 000 hommes de la grande armée sont partis vers Moscou mais combien sont restés en cours de route pour assurer les arrières et donc qui sont revenus .Finalement pas autant de morts que l’on croit !

Anne-Marie G

Napoléon a rétabli l’esclavage, il faut donc le rayer du panthéon des héros de notre histoire pour le CRAN. Mais par contre, le même club ne voit pas d’inconvénients, bien au contraire, à le remplacer par leur propre héros parce que noir comme eux : Toussaint Louverture. Je doute que ces oiseaux-là ignore que leur glorieux personnage ait possédé lui-même des esclaves durant ladite période de rétablissement. Fais ce que je dis, pas ce je fais.
Quand on voit le shithole qu’est devenu Haïti, je doute que les Haïtiens ne regrettent pas au fond de leur coeur que Toussaint Louverture leur ait donné “la liberté”, au contraire des Antillais restés français. La liberté ne fait en effet pas bon ménage avec des “élites” corrompues et sans égards pour leur peuple.

napoleonkom

Que ce serait-il passé s’il n’y avait pas eu Napoléon?
Hé bien il y en aurait eu un autre! En effet au moment de l’insurrection royaliste dans Paris, le gouvernement cherchait un officier capable de mener les troupes. Le sort tomba sur Bonaparte, sans doute parce que son frère était aux 500. Mais à l’époque dans Paris il y avait de nombreux clones de Bonaparte avec les mêmes idées et les mêmes ambitions et si le sort était tombé sur l’un d’entre eux la suite aurait été la même vu que le Directoire était un fruit pourri par la corruption.
Donc à la place de l’empereur Napoléon on aurait eu un dictateur X, par contre sa politique aurait peut-être été différente vu que Napoléon s’est conduit avec l’Europe comme un chef de clan corse.

Garde Suisse

Lisez les Mémoires de Fouché, vous y apprendrez que le général Joubert à été tué accidentellement et fort opportunément par un soldat corse !

Paoli

C’était un Grand lui et il aimait la FRance ….et il a laissé tant de choses .je. Suis pour une cérémonie en Mai …chez nous ils partout …nous sommes des inconditionnels et respectons ce grand chef ..

Anton

Bien d’accord, il n’est pas question de rayer d’un trait de plume la saga napoléonienne. C’est une partie importante de l’Histoire de France mais Napoléon Ier n’est que l’expression des idées des “Lumières” qui ont engendré 1789-1793 avec les principes maçonniques qui régentent toujours aujourd’hui les sacro-saintes ” valeurs de la république” qui continuent de nous pourrir la vie chaque jour que Dieu fait et qui engendre des néfastes comme Hollande-Macron qui nous entraînent à l’abime.

Système

Napoléon ? Bon militaire mais piètre politique ! Après 1815, la France devint et est toujours l’esclave des intérêts anglo-saxons – en dépit de la parenthèse gaulliste !
La perfide Albion a su manœuvrer habilement se faire taper entre eux les nations européennes. Au fond, ceux qui aiment Napoléon sont ceux qui ne le connaissent pas…

patphil

napoléon, louis quatorze, jeanne d’arc, etc. du balai !
du passé faisons table rase, le code civil remplacé par la charia, le palais de versailles doit être démoli disait le journaleux apathie, etc.

Celtillos

un grand homme, un très grand homme, voir le plus grand homme l’histoire de France, n’oublions pas que nous vivons encore sou la plus part des lois qu’il a édictés, il a façonné la France ou nous vivons actuellement!
vive l’empereur!

Anton

On vit aussi sous presque 100 mesures inspirées par le Maréchal Pétain …

nicolachaos

Napoléon était un sale dictateur avant l’heure en laissant son armée seul se démerder, c’est inaceptable que de célébrer ce genre de merde. C’est comme les cons qui passent leur temps à vénérer Staline ou Hitler en ayant des objets chez eux. Pathétique

Hellène

Il était à la tête de ses troupes, comme les rois avant lui.
C’est depuis la République que les dirigeants restent à l’abri et envoient la troupe au casse- pipe…

Lire Aussi