Racaille chic et lumpen-intelligentsia

Les zombis néo-léninistes post-bakouninistes et racailles chics sont sortis du bois en attaquant Paris. Persuadés d’avoir raison, chauffés à blanc par des universitaires (anti « french theory »genre François Cusset, Fassin etc.) bien au chaud la faune grouillante des morpions graveleux gavés à bloc de blacks pensées a décidé de montrer sa plaie béante banderoles cryptées au vent mauvais : « À bas la Hess » sur une banderole (photo 10/16 du diapo), paroles sur bit/es et zy-va !

Cela déferle sec, eux et nous, racisme d’Etat etc., les mêmes s’attaquant aux lycéens et les dépouillant naguère ont grandi et veulent plus, plus, plus, quitte à servir d’idiots utiles aux frérots et leurs caniches gentils aboyeurs gaucho jouant les clowns sous-bourdieusiens (genre « Regards ») la nouvelle classe dirigeante en veut, coudées franches, plus rien ne bouge, le réel syndical ayant disparu derrière le néon les électrons s’écaillent entre les éclats du verre de l’écran TV brisé ils ont soif, faim, et au lieu de les dissoudre encore plus le 1er minister s’en est allé juste vérifier si le cordon de sécurité tient encore alors qu’il s’épuise, tout faux, pendant que l’on traque la gentry nationaliste faisant de l’alpinisme fin avril, les hordes de renards se ruent sur la volaille bobo qui voulait un revival soixante-huitard (que jamais) en veux-tu en voilà en attendant la galerie pour la griffe et la médaille du ministère cul-turel cache la calache man sous ton smok et souris fun ya BMTV qui flash (en audi/mat grave).

Traduction ? Quand vous voyez la manière dont ces gosses répondent le jour et en clair aux flics dans les rues des TPDLR (territoires perdus…) déjà un signe avant-coureur que l’écran du réel de « l’ancien monde » avait explosé depuis longtemps, même Méluche en perd son latin lui qui aurait pu être un rempart pour les cyniques genre Minc and Co, c’est cuit coco il est out le Méluche, a plutôt besoin de bonnes paires de lunettes ; les siennes fabriquées à Caracas lui montrent le réel à l’envers (« bandes d’extrême droite ») et ce n’est pas près de s’arranger… Tout va très vite les néo-bolcho à la recherche de leur Petrograd..

Pendant ce temps, là-haut grosse discussion sur le sexe des anges… Mort pas mort ? Pas un blessé ? Super ! Mais la fosse s’affaisse… plus rien bientôt pour retenir les monsters… Si… Napoléon. Ah ?…

Lucien Samir Oulahbib

image_pdfimage_print

3 Commentaires

  1. Ce n’est rien 1200 casseurs dans un pays de 67 millions d’habitants …Par contre grace a la vitesse des communications que nous avons actuellement (réseaux socieaux) et le discredit qu’on les médias la facture du manque a gagner va etre énorme . Trump disait il y a peu « la France n’est plus la France » nos journalputes et nos politicards verreux se sont foutus de sa gueule ……!!! c’est lui qui se fout de leurs gueules et meme merkel avec toute son autorité a fait un tour aux states pour rien. On nous parle agressions et vols chaque jour mais jamais du manque a gagner des entreprises et des salariés subissants se laxisme d’état

  2. mille casseurs à Paris, cent arrestations, combien de mises en examen? je parie que la plupart seront relachés « faute de preuve »!

  3. Rien compris… Pas le seul semble-t-il… 2 comments à cette heure…

Les commentaires sont fermés.