Rachid m’a manqué de respect : je l’ai signalé à son patron

« Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. »   Winston Churchill

Cette citation de Churchill maintes fois évoquée prend chaque jour un peu plus de force. Chaque jour qui passe semble nous rapprocher irrémédiablement de cette issue. La tentative d’assassinat de Salman Rushdie (sera-ce seulement une « tentative » ou bien y laissera-t-il la vie ?) nous rappelle que l’islam ne lâche jamais prise. La preuve en est de cette fatwa exécutée 33 ans après ! Et pour les crétins qui n’ont toujours rien compris : islam radical, islam politique, islam modéré ou islamisme, tout cela n’est que contorsions occidentales : il y a l’islam dans toute son horreur, point barre ; comme il y a eu le nazisme et le communisme. Assez de sottises : ayez le courage   d’ouvrir un coran et cherchez y les mots « amour, aimer » vous ne les trouverez pas.

Pourquoi ce rapprochement ? « Parce que jamais dans l’histoire, JAMAIS, le recul, la lâcheté, la politique d’apaisement, la faiblesse, la veulerie, la couardise, la bassesse et le manque de courage n’ont évité une guerre : au contraire elles ne font qu’encourager le conquérant à exiger toujours plus. » (Edmond Le Tigre – Résistance Républicaine).

Cela vous dit quelque chose ces comportements ?

La guerre est déjà commencée du fait de l’absence de réaction de ceux qui sont censés nous protéger mais ne lèvent pas le petit doigt ! Il appartient à chacun d’entre nous de résister, de se faire respecter. Oh bien sûr, il ne s’agit pas de jouer les Don Quichotte pour risquer un mauvais coup ! Mais de mesurer les risques, l’environnement et d’agir en conséquence.

Et je vais vous conter un incident récent survenu dans la surface alimentaire que je fréquente régulièrement. Passée en caisse à 18 heures (l’heure a son importance) et ayant fait un gros ravitaillement, j’ai demandé une livraison le jour-même. Il ne m’a pas été dit que c’était trop tard par l’employé Rachid. Le temps passait et pas de livraison. Un peu plus tard, consultant mes messages je me suis aperçue que j’avais un SMS indiquant une livraison le lendemain « entre 10 et 11h »  sans pour autant m’avoir demandé mon avis, puis encore un peu plus tard c’était devenu « entre 9h et 10h » et toujours sans information ni avis. Je ne suis pas censée être l’œil rivé sur mon téléphone pour y voir  un éventuel message. Le bon sens et la correction auraient voulu que l’on m’appelle pour me prévenir et surtout me demander l’heure qui me conviendrait. Très mécontente je suis retournée au magasin où j’ai eu une discussion avec l’employé, au cours de laquelle je me suis entendu dire « vous êtes gonflée ». Je ne pense pas que ce soit une façon correcte de s’adresser à une cliente !

Je l’ai prévenu que cela ne s’arrêterait pas là. Il a encore voulu faire le « mariole » pensant peut-être que c’étaient des paroles en l’air de ma part. Quelques jours après j’ai pu joindre le responsable du magasin au téléphone, très bien, très à l’écoute.

J’y suis retournée hier, vu la tête de Rachid dès qu’il m’a vue je peux en conclure qu’il a dû « se faire souffler dans les bronches »

Oriana Garibaldi

image_pdfimage_print
15

22 Commentaires

  1. je fais aussi livrer mes courses,trop importantes ( par frsnprix) les livreurs à 18 h sont dejà en courses de l am, logique ! et c est la caissiere qui m avertit des horaires en me demandant matin ou am ? j evite d y aller le samedi ( débordés) et j y vais le matin … Désolée pour vous qu on ne vous ait pas prévenue que les livreurs n étaient plus sur place mais faut aussi s organiser et ne pas toujours exiger ..
    Pour l islam, je suis d accord

    • Premièrement, je vous conseille d’apprendre à lire, ou bien d’acheter
      de bonnes lunettes. Où avez-vous lu que « j’exigeais » ??
      J’étais parfaitement capable, ne vous en déplaise, de comprendre que
      l’on ne pouvait me livrer le jour-même. Encore eut-il fallu me le dire
      en magasin ou en m’appelant et en me demandant mon avis sur l’heure possible du lendemain. Ce qui n’a pas été fait. Mieux encore ce que vous ignorez, le livreur m’a tirée du lit à 9h, sans aucun avis préalable bien sûr.
      Deuxièmement: êtes-vous chargé de décider de ce que l’on doit faire et
      quand, ou est-on encore – un peu – libre ?
      Troisièmement : vos conseils……vous voyez ce que je veux dire !

      • bravo Madame si Rachid a été gonflé par son patron, nos principes du savoir se tenir vaut plus que leur coran !

        • Qu’est ce qu’a avoir le coran ici ? 😆 Palme du cerveau de primate décerné 👌

          • Je pense que le Coran mérite d’être cité, car il imprime dès l’enfance le mépris et la haine des non-musulmans… et des femmes.

          • faut ! c’est bien le Coran , comme la Bible ou le Talmud qui conditionne le comportement des gens envers leurs prochains, et si c’est un athée c’est fonction de la personne qui es conditionnée aussi mais là par ces propres critères , ce qui finalement n’a aucune valeur , n’oubliez pas, dans culture, il y a culte.

          • rachid …coran … toi y a na comprendre ou petit pois chiche à la place du cerveau

            • @rachid musulman ? comme la cliente connait le magasin, sans doute Mais y a des Rachid qui ne sont plus pratiquants mais restent muzz pour la famille ou sont devenus athées ou..chrétiens y en a pas beaucoup mais y en a ! quant aux homosexuels, ils se cachent et acceptent un mariage arrangé Y a beaucoup de violence entre eux..entre hommes, pas seulement envers les femmes

              • Cela vous dérange tant que cela que je critique l’attitude inappropriée d’un musulman ?? Car oui il s’agit bien d’un musulman, qui se revendique comme tel, bien que né en France d’un père Français, qui n’a jamais mis les pieds en Algérie.Et qui espère que la France sera bientôt une terre d’islam ! Et il y aurait encore beaucoup à dire à son sujet
                mais je préfère m’abstenir Un français dont on se passerait
                comme beaucoup, beaucoup d’autres comme lui.

      • @oriana ce ne sont pas des conseils mais la réalité, valable pour tous les magasins, et si vous ne pouvez pas etre livré en journée (cf travail) mais le soir, vous le serez le lendemain en soirée
        Vous restez sur votre position en devenant aggressive Je reste aussi sur mon avis personnel : pb de communication entre vous, Rachid l employé, et la caissiere Pourquoi ?

        • Bon, puisque vous insistez, sachez que je n’ai rien à cirer de vos
          conseils, je suis assez « grande » pour savoir ce que j’ai à faire. Ce petit article n’a pour but que de réveiller les béni-oui-oui, dont vous faites à l’évidence partie : « surtout pas de vagues »
          n’est-ce pas ? Et surtout ne jamais contrarier ni s’attaquer à nos »malchances » pour la France. « C’est pas bien ». Malheureusement, en ce qui vous concerne, c’est incurable ! Je vous plains. Gardez pour vous votre « moraline ». J’y suis totalement allergique.

          • @oriana dialogue de sourds ! et vous avez des préjugés sur les autres…Vivant dans un quartier entierement islamisé, j ai compris le danger de l islam et de l invasion musulmane avant qu on en parle dans les medias….On n est pas sur riposte laique par hasard

      • « tirer du lit a 9h ? » putain elle est belle la vie de « journaliste » !!!!!

        • Pour info : je ne suis pas journaliste, mais retraitée. J’en ai largement l’âge.

  2. Je discutais avant-hier avec une « gamine » (j’ai deux fois son âge) de 25 ans environ (à vue de nez). Je lui expliquais que nous étions très probablement à quelques mois d’une guerre civile en France; et de lui demander si elle avais seulement une idée de ce que c’est que de vivre dans un endroit où ça tire de partout, et à commencer sur vous. A la question : »Que ferez-vous quand un mec vous visera pour vous tuer; simplement parce que votre tronche ne lui conviendra pas ? », elle m’a répondu : »Que voulez-vous que je vous dise ? On verra bien le jour où ça arrivera… ». Voilà la réponse de quelqu’un de soumis; dépassée par les évènements, et qui accepte déjà l’idée de mourir…

    • @ STOCCO
      « elle m’a répondu : « (..) On verra bien le jour où ça arrivera. ». Ben, cocotte, le jour où ça arrivera, tu ne verras rien du tout, tu seras morte. Quelle imbécile !

    • Ah ! si on pouvait faire faire des entraînements comme j’en ai eu dans les paras, (à l’époque ou l’armée était obligatoire ) à ces gens-là, avec des balles appelées balplast, des balles à bouts oranges mortelles à 50 M. Dans une forêt ou on ne voit pas l’ennemis arrivé , en embuscade, je vous assure que l’adrénaline monte vite fait, bien-sur tout est calculés pour qu’un accident ne se produise pas mais quand-même, on est jamais certain de rien. Moi j’ai appris quelques ( trucs ) à mes enfants si ils entendent des tirs dans la rue, même en rigolant du vieux parfois , je me suis rendu-compte qu’ils ne l’ont pas oubliés.Je leur rappel constamment qu’il ne faut jamais oublier que les malheurs n’arrivent pas qu’aux autres. De plus le chaos est prévu , donc….

  3. Mais quelle emmerdeuse… Pourquoi acheter un quintal de provisions quand on n’est pas capable de les transporter? Le bougre devrait foncer comme un abruti au volant de sa camionnette, au risque de renverser un passant, pour que vous puissiez manger votre merdasse Franprix à l’heure qui vous sied le mieux ? La société dystopique Amazon que vous appelez inconsciemment de vos voeux pave le chemin de l’enfer sociétal que vous pleurerez demain. Ensuite, faudra pas se plaindre que le patronat raccroc demande à ouvrir les vannes de l’immigration pour pourvoir ces emplois merdiques de « services à la personne », en réalité de services aux feignasse pleurnichardes.

    • Pauvre type, vous avez une « crise de foie » ou bien vous vous êtes battu avec votre « moitié » ??

Les commentaires sont fermés.