Rachida Dati, petit soldat stupide de la confusion française

Publié le 29 mai 2013 - par - 2 033 vues
Share

Madame Rachida Dati fut, dans une vie antérieure, Garde des Sceaux de la République française. Pour tout citoyen en capacité de raisonner, cette charge suppose qu’en sus d’une culture générale suffisamment étendue, le tenant du lieu soit informé des différences essentielles entre la vertu et le crime, la transgression et la normalité, la discussion de comptoir et le bain de sang urbain, et, concernant par exemple les religions, l’irénique philosophie des Evangiles et les implacables préceptes du Coran.

DatiEn affirmant sur RMC, face à un Bourdin comme à son habitude muet quoique disposant d’une carte de presse en bonne et dûe forme (si, si), que l’équarisseur de Londres était de confession chrétienne, Madame Dati a orné ses vaporeux atours de péronnelle parisienne en mal de mairie d’un épais ruban noir, style deuil, en l’occurence celui de sa supposée culture générale.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=EpSWU1M5J3k[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=EpSWU1M5J3k

Nous apprendrons donc à cette ravissante ignare, dont l’essentiel de l’action ministérielle fut de débarrasser le pays de son armature judiciaire, que ni Jean, ni Mathieu, ni Marc ni Luc n’ont, par la moindre ligne, par le moindre mot, par la moindre arrière-pensée, recommandé à leurs ouailles présentes et futures de se jeter sur des passants pour les dépecer à la machette en criant « Allahu Akbar ». Il y a là, de la part de Madame Dati, une lacune dont les effets délétères ne seraient qu’anecdote si l’impétrante ne prétendait, hélas, régir en toute occasion la façon dont nous devons vivre, penser et nous tenir en société.

C’est tout de même un peu agaçant. Vous ne trouvez pas ?

Sur un plan strictement clinique, Madame Dati ajoute aujourd’hui un chapitre au syndrome de ce que je nomme officiellement « Confusion Aléatoire », dans le sens où la stupidité très manipulée, mise au service de l’ambition habilement aiguillonnée, choisit les moments où elle peut le mieux s’exprimer pour tenter d’enfumer un peu plus encore le public.

Ce tableau fait de symptômes variés parmi lesquels dominent le mensonge éhonté, le truquage des chiffres, l’affirmation péremptoire et la menace d’exclusion, fait partie de l’apoptose* civile, civique et citoyenne très calculée qui nous est imposée jour après jour. Il n’a hélas pas fini de s’enrichir, et il faudra au pékin que je suis la douloureuse routine de se pincer jusqu’au sang pour se persuader qu’il a affaire à d’authentiques responsables de sa destinée. En vérité, aux cliniciens du désastre annoncé.

« Réveil, Réveil ! » chante Zachary Richard en hommage à ses ancêtres Acadiens déportés en masse par les Anglais, il y a deux siècles et demi. « Réveil, Réveil ! » entendront les Français, sous peine de se voir jeter aux poubelles de l’Histoire par des Dati et par d’autres, comme le furent, en quelques semaines seulement et dans l’indifférence générale, nos malheureux premiers colons de l’Amérique.

Alain Dubos

*Apoptose : mort cellulaire.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.