Rachline suspend la nouvelle sénatrice FN : elle a comparé envahisseurs nazis et migrants

Publié le 4 octobre 2017 - par - 78 commentaires - 2 597 vues
Share

Au Front national, Florian Philippot n’est plus là, mais la dictature de la dédiabolisation continue !

On se souvient de la réaction indigne du nouveau chef des Patriotes, quand Bourdin avait cité des propos d’un élu FN d’Aquitaine, Pierre Dinet. Celui-ci avait juste affirmé que l’islam nous avait déclaré la guerre, et qu’il fallait s’armer pour gagner ce défi qui nous était lancé. « Propos dégueulasses » avait tancé l’énarque, qui avait annoncé que l’élu ne siégerait pas avec le groupe FN, et qu’il passerait en commission de discipline.

https://www.youtube.com/watch?v=bKeWz0VZ1vQ

A présent, c’est David Rachline qui a succédé à Philippot à la communication. Et le moins qu’on puisse dire est que le maire de Fréjus, ancien sénateur, commence son nouveau mandat sur les chapeaux de roue. La femme qui lui a succédé au Sénat depuis trois jours se nomme Claudine Kauffmann. Et la voilà déjà suspendue ! Son crime ? Les médias (sous l’impulsion des mouchards de Buzzfeed) l’accusent d’avoir comparé les migrants aux nazis. Or, c’est une grossière déformation journalistique. En effet, l’élue a simplement comparé l’invasion migratoire de ces dernières années à celle des nazis en 1940, ce qui n’est pas la même chose.

Et bien évidemment, en digne successeur de Philippot, Rachline a a balancé sans vergogne Claudine Kauffmann, annonçant sa suspension à titre conservatoire, pour avoir une explication avec elle. Résultat, bien évidemment, la nouvelle sénatrice, qui, bien que contrainte d’avoir retiré ses propos sur son compte twitter, ne les renie absolument pas, est livrée en pâture par le FN à nos ennemis. La solidarité militante, on ne connaît décidément pas, au FN.

Il aurait pourtant été facile à des dirigeants patriotes dignes de ce nom de rappeler les exploits d’Obono, le soutien de pans entiers de la gauche aux islamistes antisémites et racistes, le fait qu’une musulmane communiste qualifie l’assassin des deux jeunes femmes de Marseille de martyr, que la suppléante de l’Insoumis Ruffin la défend, que l’islamologue Matthieu Guidère qualifie leur crime de « faits divers dans une gare », sans oublier le cacochyme Collomb qui ignore que quand l’assassin crie « Allah akbar », cela peut avoir un rapport avec l’islam… Bref, il aurait été facile de renvoyer les éternels donneurs de leçons dans leurs buts, de défendre publiquement la sénatrice Claudine Kauffmann (tout en lui expliquant en privé quelques notions de prudence, si cela est jugé nécessaire).

Il aurait été facile d’expliquer qu’on a le droit de parler de la colonisation française en Algérie (qui n’a rien à voir avec un crime contre l’humanité) et de la comparer avec la colonisation musulmane que subit la France.

Il aurait été facile d’expliquer qu’on a le droit de comparer les collabos de 1940 avec ceux de 2017.

Il aurait été facile d’expliquer qu’on a le droit de comparer les envahisseurs de 1940, présents sur notre territoire suite à une guerre victorieuse, avec ceux de 2017, qui ne sont là que par la complaisance de nos gouvernants, et qui veulent, comme il y a 75 ans, imposer leurs lois à la France.

Et à ceux qui reprochent d’oser comparer l’invasion des migrants (majoritairement hommes seuls musulmans) à celle des nazis, il aurait été facile de répondre que les uns comme les autres ne sont pas souhaités par la population française, et que sur l’antisémitisme, il doit y avoir quelques comparaisons possibles…

Qu’est-ce qu’ils doivent se marrer, les maîtres-censeurs et les journalistes qui passent leur temps à réclamer toujours davantage de concessions au FN, quand ils les voient jouer les bons élèves de la bien-pensance, sachant que, quoi que fasse Marine Le Pen et les siens, ils n’en feront jamais assez, on l’a bien vu lors de la dernière campagne.

Qu’est-ce qu’ils doivent se marrer, les prétendus « Insoumis », qui se permettent, avec leurs députés, des propos dix fois plus grave d’islamo-collabos, en toute impunité, tout en se permettant de traiter de « fascistes » et de « racistes » ceux qui osent les attaquer.

Riposte Laïque a connu son premier procès, pour avoir soutenu une militante politique qui avait comparé l’Occupation des rues en 1940 par les nazis et l’occupation de la rue Myrha par les prières musulmanes illégales.

http://ripostelaique.com/bien-sur-que-les-prieres-dans-la.html

Cette militante s’appelait Marine Le Pen. C’était en 2010…

Joël Locin

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Paul jambier

A force de vouloir se recentrer, le FN va créer un tourbillon qui risque de l’entrainer dans l’abîme.

MCF68

Ce n’est pas grave puisque d’après certains c’est un détail de l’histoire.

klovitz

Pas gentil pour les Nazis !