Radio Courtoisie évoque le traitement médiatique de la mort de Maître Scipilliti

josephscipilliti2Ce vendredi 6 novembre, à 7 h 15, le bulletin de la réinformation de Radio Courtoisie évoquait, par la voix d’Henri Dubost, la disparition de notre avocat, Maître Scipilliti. Il montrait toute sa différence avec le traitement des médias dominants, et pointait du doigt l’attitude particulièrement crapuleuse de quelques-uns. Rendez-vous en compte par vous même. Merci à cette vraie radio libre pour cet hommage à Joseph.
Lucette Jeanpierre
Le 29 octobre dernier, Me Joseph Scipilliti s’est donné la mort au tribunal de Melun, après avoir grièvement blessé le bâtonnier Vannier
Le matin même, à 6 heures, Me Scipilliti avait adressé un document de 240 pages à Pierre Cassen et à Christine Tasin, respectivement président de Riposte laïque et de Résistance républicaine, associations dont il était l’avocat, leur demandant de le mettre en ligne. Dans ce témoignage exceptionnel, l’avocat raconte le double acharnement qui l’a détruit. D’abord celui de sa hiérarchie, et notamment du bâtonnier Henrique Vannier, qui a multiplié les procédures disciplinaires à son encontre, le faisant suspendre professionnellement trois années durant pour une prétendue faute grave. Ensuite celle du fisc qui accumulera contre Joseph Scipilliti des redressements aux montants astronomiques. Deux énormes machines à tuer – sinon physiquement, du moins socialement – et qui, de fait, ont broyé l’avocat. Vers 9 heures 30, Me Scipilliti rentre dans le bureau du bâtonnier, fait feu à trois reprises, puis retourne l’arme contre lui. Il meurt sur le coup, alors qu’Henrique Vannier est grièvement blessé, mais survit.
Le traitement médiatique de l’affaire est révélateur des méthodes des médias dominants.
Patriote revendiqué, l’avocat est immédiatement classé comme « proche de l’extrême droite ». Il est étiqueté comme « dépressif » et « paranoïaque ». On évoque ses ennuis financiers, sans jamais expliquer qu’ils ne sont que la conséquence du harcèlement qu’il subit quotidiennement. Me Scipilliti passait le plus clair de son temps à se défendre et n’avait plus ni l’énergie ni le temps d’exercer son métier. On transforme le différend entre l’avocat et le bâtonnier en une rancœur personnelle, occultant totalement l’abus de pouvoir hiérarchique.
Trois médias décrochent le pompon…
Thomas Vampouille, journaliste à Metronews, sommera Pierre Cassen de condamner le geste de son avocat. Devant le refus de ce dernier, le journaliste accusera le président de Riposte laïque d’apologie d’assassinat et le menacera d’une descente de police… Mediapart commencera par aborder la question sous l’angle social, prenant la défense du « prolétaire », l’avocat, contre le « bourgeois », le bâtonnier. Spectaculaire rétropédalage lorsque le site d’Edwy Plenel découvre – horreur ! – que Me Scipilliti défendait des organisations « islamophobes »… Mediapart parle dorénavant, je cite, de la « défense indécente de Maître Scipilliti par Riposte Laïque ». Quant au Nouvel Observateur, il conclura son article en se demandant lourdement si Pierre Cassen et Christine Tasin n’étaient finalement pas au courant des projets criminels de leur avocat… Joseph Scipilliti sera inhumé dans la plus stricte intimité familiale, en province, mais ses amis lui rendront un dernier hommage demain, samedi 7 novembre, à 17 heures 30, en l’église Sainte-Rita, Paris 15ème, une église vouée à la démolition, et occupée depuis un mois par des résistants catholiques.

image_pdf
0
0

3 Commentaires

  1. Je regrette de constater que votre idéologie de gauche affecte votre discernement moral et vous pousse à mentir — comme le fait, toujours, l’idéologie de gauche.
    J’ai lu le texte de Joseph Scipilliti. Il est effectivement très éclairant sur la crypto-dictature dans laquelle nous vivons. Il explique son désespoir, et il explique qu’il se soit transformé en assassin.
    Car c’est un assassin. Il est indécent d’écrire que c’est lui qui aurait été tué. On peut se suicider sans entraîner autrui dans la mort, vous savez. Vous poussez le culot jusqu’à prétendre qu’il a « épargné » le bâtonnier !
    Toujours, le sectarisme de la gauche, son infinie capacité à travestir la vérité, à tordre les mots dans tous les sens pour étayer sa certitude d’être dans le camp du Bien.

  2. Merdias à la botte du gouvernement, quelle honte!!!
    Bravo à cette radio pour la défense de feu Maître Scipilliti…il en faudrait beaucoup d’autres comme cela!!!

    • c est bien connu les crevures qui sont bien placé on toujours raison :honte a ces journalistes qui salissent l honneur de Maître Scipilliti et le bâtonnier n a aucune honte de le dénigrer c est bien la faute au BÂTONNIER si Maître SCIPILLITI en est arrivé la cela il l avait poussé a bout vu qu il le radiait du barreau .Vannier est pour moi une crevure et une personne malhonnête et en plus il témoigne sur les chaines de télé écœurent les médias tous des pourri ,le pauvre a toujours tord c est bien connu dans cette société de merde

Les commentaires sont fermés.