Radio Suisse Romande, à l’heure de la digestion

Publié le 9 septembre 2017 - par - 10 commentaires - 916 vues
Share

La Première, 13.00-15.00h, c’est l’indigestion garantie, l’ennemie totale d’une bonne bouffe avec reprise en douceur. Pas question de laisser les auditeurs s’assoupir dans une sieste réparatrice sans auparavant leur glisser un bon rappel de culpabilité programmée. Les vaccins anti-digestion de la RSR sont nombreux et « variés »(sic) : Les Juifs, le nazisme, l’antisémitisme, l’inégalité homme-femme (chez nous, pas chez les arabes « intégrés »), le droit des femmes, la maladie (de préférence un cancer du sein ou des ovaires), le sort des enfants, le sort des mères, « Mon fils est parti faire le djihad », sans oublier la cohorte de « phobies » : islamophobie, homophobie, gynophobie, europhobie, en passant par quelques névroses dont le « petit blanc conservateur à tendance raciste »(sic) est le cœur de cible. La RSR, à l’heure de la digestion, se donne pour mission la colique moralisatrice.

Vous l’aurez compris, après un bon repas, une agréable dose de rires avec les Dicodeurs, une louche journalière de journaleux bien-pensants au 12:30, toujours assaisonnée d’une cuillerée de développements douteux vers 12.45, vous en oubliez facilement de couper la radio. Le réflexe salvateur, celui qui protège votre aspiration au bonheur, s’assoupit quelque peu et c’est précisément l’instant choisi par la crasse intelligencia de la réforme éducatrice et bio-moderniste pour vous asséner sa haine de la société occidentale, que je qualifierai de classique, celle qui ne veut pas tout changer, qui ne croit pas que chaque jour est une révolution, que chaque sujet est important, que toute cause mérite l’emphase.

Il m’arrive parfois de me faire piéger deux fois dans la même journée : après un apéro bien sympa, préparant le repas du soir, mais si, des hommes le font aussi, et c’est alors que la rengaine bienveillante de l’émission « Forum » vient finir d’achever les remparts érigés par nécessité à mon besoin d’un peu de douceur journalière. Ces jours-là, je prends une pastille contre les aigreurs d’estomac, jurant, mais un peu tard, que l’on ne m’y reprendra plus…

Voter No-Billag ne sera pas suffisant. A quand un récepteur radio intelligent, capable de vous laisser bannir d’un simple clic les casse-pieds professionnels dans les médias ? Si une équipe de geeks veut se lancer, gageons qu’elle créera le prochain blockbuster avec ce qui devient une nouvelle nécessité intellectuelle dans notre monde de technologies : se protéger de la bien-pensance éducative et choisir sans complexes de bannir celles et ceux qui vous ennuient.

Christian Addy

https://www.facebook.com/christian.addy/notes

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Jeff

La solution est pourtant simple : les ignorer totalement, ne plus les regarder ou les écouter une seule seconde par jour, ce que je fais depuis dix ans.
Si tout le monde faisait cela, le système tomberait en quelques mois, comme un fruit mûr.

André Léo

C’est à croire que vous n’écoutez jamais les radios privées franchouillardes, les « iourope one » ou Luxembourg-les-crânes. Conh bendit sur l’une, l’astrologue gogolisante sur l’autre… et puis des rires gras et salaces entre chaque phrase imbécile… nous aussi avons notre compte de crétineries. Sur les chaines publiques, c’est pire! Les messes du dimanche sur France culte ou France cul, on ne sait, mais tout sauf laïque. Les macronistes de service sur les autres chaines, venus remplacer les « socialistes » et de la parlotte interminable sur France qui se dit « musique ».
Au moins, sur radio Swiss Classic, que de la bonne musique, sans pub et sans bavachage… et l’affichage RDS que nos radios publiques sont incapables d ‘installer.
Bravo à la suisse pour ses TROIS chaines musicales !

Christian Addy

En fait si mais il faut savoir qu’en Suisse, beaucoup de régions n’ont que la radio nationale, sauf à avoir un poste DAB et encore, les radios régionales sont obligées de relayer les infos de la radio nationale, on croit rêver… En France ou j’ai habité on a plus de radios mais à l’heure d’Internet on devrait avoir une black liste (commentateurs, émission etc)

André Léo

En effet, mais il y aurait 95% de journaleux sur la black list. En réponse à un sondage effectué il y a un an environ, 95% des dits médiacrates se disaient « de gôche ». Que diraient-ils aujourd’hui, alors qu’ils sont devenus macronistes dans les mêmes proportions staliniennes, avec le nigôche nidroate?Les « grandes écoles » françaises préparent à la pensée unique, bobo ou bobio, c’est à dire une société de l’homme « libre », opposé aux règles de vie communes. Et de fait, aujourd’hui, l’exception est celui qui respecte les lois, la norme étant de les contourner. Et la pipolisation avilissante des médias prépare le petit peuple à subir
Bonne soirée à vous. Et merci aux Suisses qui nous permettent d’écouter des radios internet sans pub, sans bavachage… et une très bonne programmation musicale.

dufaitrez

Passant de nombreuses vacances en Suisse, j’avais noté ! En… Berne !!

Un auditeur

Même les Dicodeurs je dirais.
A une époque je suivais en podcasts, mais il y a eu un moment des semaines très « bien-pensantes » (je crois qu’il y avait eu un directeur de festival et aussi un auteur de BD). Cela fait donc 2-3 ans que je ne suis plus du tout.

Maintenant je préfère France Inter où l’on appele au meurtre de Trump et où l’on se réjouit de la mort d’un torero ;-)
Plaisanterie à part, il y a moyen de trouver des divertissements de substitution, mais je regrette un peu quand même car il y avait de très bons moments d’humour dans les Dicodeurs.

Markosorix

Le virus kimjunguien a atteint les médias occidentaux. Trump a raison, il faut les remettre sur la voie de la liberté d’expression et … si possible de la réflexion , pour que nos radios ou nos télés ne ressemblent pas un jour à la crasse médiatique nord-coréenne… Quelle tristesses. Une idée … Peut-on les dénoncer pour discrimination des blancs conservateurs de leur identité sacro-sainte ? J’en ai marre de le faire apostropher comme ça !

Dani de Suisse

Il y a belle lurette que je n’écoute plus la Radio Socialiste Romande

НОВОРОССИЯ

Résolution #1 : Ne plus regarder la TV , voire s’en débarrasser ;
Résolution #2 : fermer le poste transistor;
Résolution #3 : S’informer après avoir sélectionner sur le Net les médias alternatifs vous paraissant les plus en phase avec les réalités telles que vous les observez .
Résolution #4 : éviter les réseaux sociaux, réduire sa traçabilité numérique.
Résolution #5 : Lire pour développer sa culture, son esprit critique, sa réflexion.
Résolution #6 : avoir une boite cryptée.
Après ce grand ménage : Exit la Pub, les images et messages subliminaux, l’intox ; réduction de la pollution électro-magnétique, vous vous protégez du « mind control » de l’ingénierie sociale du système. Vous ne pourrez pas échapper aux big data que son votre banque, l’Administration, cartes de crédits.

Zorglub

Vous , comme nous devriez créer une station de radio ou l’on entendrait QUE le silence.Le pied….Remarquez je l’ai trouvé je n’allume pas mon poste.