Raed Nasser : Le Coran falsifie un récit biblique pour justifier le terrorisme

Publié le 27 février 2020 - par - 14 commentaires


De nombreux musulmans arabophones éclairés sont conscients des graves problèmes que suscitent le Coran et les interprétations de ses récits.

Le cas du journaliste irakien, Raed Saadi Nasser, est instructif. Il s’est penché sur cette question dans un article publié en arabe le 8.8.2018 sur le site en ligne ahewar.org, dans lequel il signale que les non musulmans ont toujours cherché à fuir les sociétés islamiques, un phénomène alarmant qu’on observe depuis plus de quatorze siècles. Ils fuient ces sociétés et leurs quartiers pour échapper à l’impact de la culture religieuse islamique, à ses répercussions comme à ses pratiques fanatiques et intolérantes. C’est ce qu’on observe maintenant en Europe et en France dans les quartiers à forte concentration islamique.

Raed Nasser attribue les raisons de cet exode aux enseignements insinués dans le Coran et à ses nombreux versets incitatifs à la haine de l’autre. Désemparé, il s’en prend à cette culture qui accorde aux musulmans la légitimité d’utiliser tous les moyens possibles pour attaquer, agresser et humilier les adeptes d’autres religions. Hélas, les musulmans ne mesurent probablement pas assez la dangerosité de ce phénomène ni ses conséquences.

Pour expliquer ce phénomène, il exhume l’une des motivations dans le récit coranique du roi Salomon. Les musulmans l’utilisent non seulement pour intimider les non musulmans mais également pour les terroriser, à l’instar de leur prophète qui s’en est inspiré pour mener et justifier ses invasions.

Que dit effectivement ce récit relaté dans la sourate An-Naml (Les Fourmis, 27) :
20. Puis il (Salomon) passa en revue les oiseaux et dit : « Pourquoi ne vois-je pas la huppe ? Est-elle parmi les absents ?
21. Je la châtierai sévèrement, je l’égorgerai, ou bien elle m’apportera un argument explicite. »
22. Mais elle n’était restée (absente) que peu de temps et dit à son retour : « J’ai appris ce que tu n’as point appris ; et je te rapporte de Saba une nouvelle sûre :
23. J’ai trouvé qu’une femme est leur reine, que de toute chose elle a été comblée et qu’elle a un trône magnifique.
24. Je l’ai trouvée, elle et son peuple, se prosternant devant le soleil au lieu d’Allah. Le Diable leur a embelli leurs actions, et les a détournés du droit chemin, et ils ne sont pas bien guidés.
25. Que ne se prosternent-ils devant Allah qui fait sortir ce qui est caché dans les cieux et la terre, et qui sait ce que vous cachez et aussi ce que vous divulguez ?
26. Allah ! Point de divinité à part Lui, le Seigneur du Trône Immense. »
27. Alors, Salomon dit : « Nous allons voir si tu as dis la vérité ou si tu as menti.
28. Pars avec ma lettre que voici ; puis lance-la à eux ; ensuite tiens-toi à l’écart d’eux pour voir ce que sera leur réponse. »
29. La reine dit : « Ô notables ! Une noble lettre m’a été lancée.
30. Elle vient de Salomon ; et c’est au nom d’Allah, le Tout Clément, le Très Miséricordieux,
31. Ne soyez pas hautains avec moi et venez à moi en toute soumission. »
32. Elle dit : « Ô notables ! Conseillez-moi sur cette affaire : je ne déciderai rien sans que vous ne soyez présents (pour me conseiller). »
33. Ils dirent : « Nous sommes détenteurs d’une force et d’une puissance redoutable. Le commandement cependant t’appartient. Regarde donc ce que tu veux ordonner. »
34. Elle dit : « En vérité, quand les rois entrent dans une cité ils la corrompent, et font de ses honorables citoyens des humiliés. Et c’est ainsi qu’ils agissent.
35. Moi, je vais leur envoyer un présent, puis je verrai ce que les envoyés ramèneront. »
36. Puis, lorsque [la délégation] arriva auprès de Salomon, celui-ci dit : « Est-ce avec des biens que vous voulez m’aider, alors que ce qu’Allah m’a procuré est meilleur que ce qu’Il vous a procuré ? Mais c’est vous plutôt qui vous réjouissez de votre cadeau.
37. Retourne vers eux. Nous viendrons avec des armées contre lesquelles ils n’auront aucune résistance, et nous les en expulserons tous humiliés et méprisés. »

Raed Nasser constate que tous les juristes et exégètes confirment que « ces versets coraniques incitent les musulmans à considérer le fait de terroriser les autres, qui sont différents de nous, comme un acte très agréable aux yeux d’Allah. Ces versets glorifient les événements ayant conduit le prophète Salomon à menacer la reine de Saba et son peuple, à les attaquer, piller, humilier et abaisser, puisqu’ils adoraient le dieu soleil. »

En vertu de ce texte coranique, Allah a permis à Salomon de déclarer la guerre contre un peuple entier vivant à des milliers de kilomètres de chez lui, non pas parce que ce peuple le menaçait, mais parce qu’il adorait tout simplement le soleil… Ces versets coraniques constituent donc une preuve claire et explicite parmi des milliers d’autres, que ce soit dans le Coran ou dans la biographie de Mahomet, pour justifier la légitimité de l’invasion des autres. Ils donnent le droit aux musulmans de les envahir et de les agresser dans l’intention de les forcer à suivre les ordres venant d’Allah et transmis à Mahomet. C’est tout à fait le contraire de ce que certains musulmans, fallacieux, bonimenteurs et imposteurs, prétendent et préconisent que le djihad islamique – c’est-à-dire l’invasion, le meurtre, les attentats, le viol, la captivité des femmes et des enfants, l’agression des mécréants, des athées – sont uniquement destinés à la légitime défense.

Ce journaliste irakien n’invente rien mais se réfère à un grand exégète, al-Tabari. Celui-ci interprète le récit coranique cité plus haut et l’élucide davantage :
« Le Tout-Puissant révèle à la huppe de Salomon d’aller informer ce dernier de la raison de son absence.”J’ai trouvé une femme qui règne sur eux”, signifie qu’elle préside aux destins du royaume de Saba. Cette nouvelle justifie son absence et fait oublier à Salomon sa promesse. En effet, Salomon n’imaginait pas l’existence d’un autre personnage qui partagerait le royaume de la terre avec lui… Lorsque la huppe lui montre un royaume qui ne lui appartient pas et un peuple qui adore un autre dieu qu’Allah, Salomon se sent heureux et destiné à une grande récompense sur terre et plus tard dans l’au-delà, s’il mène le djihad contre ce royaume et l’annexe au sien. »

Rappelons que Mahomet utilisait d’habitude les versets coraniques pour se présenter comme le successeur légal des anciens prophètes et comme chargé d’office de poursuivre leur exemple. Alors, le fait de raconter ce récit et de l’attribuer à Allah lui permet de révéler le comportement positif du prophète Salomon, l’ancien roi d’Israël.

Cette sourate, « Les Fourmis », relate le récit de Salomon qui aurait terrorisé un royaume et son peuple vivant à des milliers de kilomètres de Jérusalem, pour approuver son action. Mahomet en profite pour s’octroyer une légitimité similaire et mener des actions terroristes contre quiconque oserait refuser de croire en lui.

Donc, en imitant Salomon, il justifie son droit de décimer toute la tribu juive de Banu Qurayza et de chasser une autre tribu juive, Banu Nadir, de leur terre, de piller leurs biens et de réduire leurs femmes et leurs enfants en esclavage.

Raed Nasser constate que « Mahomet croyait avoir raison de tuer tous les chrétiens de la péninsule arabique, ainsi que tous les adeptes des autres religions, sans exception. Il affirmait avoir reçu un ordre d’Allah l’invitant à se battre contre tous les êtres humains jusqu’à ce qu’ils croient en lui comme messager. Il trompe ainsi des centaines de millions d’individus qui ont hérité cette culture désastreuse. Ils font pression sur tous les adeptes des autres religions dans leur société. Ils les forcent à fuir leurs pays d’origine et à se réfugier dans d’autres pays du monde. » Ce scénario se poursuit, hélas, depuis l’avènement de l’islam jusqu’à nos jours.

En vérité, Mahomet a plagié de façon malhonnête le véritable récit du roi Salomon tel qu’il est relaté dans le patrimoine juif. Il l’a falsifié en sa faveur pour légaliser le terrorisme, justifier la violence et mener le djihad contre les autres, même s’ils sont pacifiques.

Ce récit confirme que le royaume de Saba n’avait pas de frontières ni d’hostilités avec celui de Salomon. Le seul tort de son peuple c’est qu’il pratiquait son droit naturel et sa liberté de croyance. Or, selon le récit fantaisiste inventé par Mahomet, Salomon menace la reine et son peuple et les force à abandonner leur croyance et à embrasser la sienne.

Pour égayer davantage ce récit, Mahomet y ajoute que la reine de Saba jouissait d’un esprit démocratique. Elle demande conseil à son peuple suite aux menaces de Salomon. Pour éviter le mal, elle lui envoie des cadeaux et lui manifeste son amour pour la paix et son refus de la violence. Par contre, Salomon refuse, selon ce récit coranique, les cadeaux parce qu’il voulait uniquement obliger la reine et son peuple à embrasser sa croyance et annexer leur royaume. Alors, il s’en empare, capture la reine Balkis de Saba et la contraint à se convertir à la religion d’Allah.

Faut-il rappeler que ce récit s’oppose radicalement à celui des patrimoines juif et chrétien qui nous présentent Salomon comme un grand roi sage. Dès qu’elle entend parler de lui, la reine Balkis décide de lui rendre visite et de lui offrir des cadeaux précieux dignes de sa majesté impériale. À la première rencontre, elle s’aperçoit qu’il s’agit d’un homme d’une extrême sagesse, très juste, et surtout soucieux de développer son pays et d’assurer le bien-être à son peuple. Les Juifs étaient fiers de leur roi et de la conception morale et religieuse dont il était imprégné. Ils montrent, en effet, qu’ils sont capables et dignes d’être de bons exemples pour les autres.

Face au grand nombre de savants juifs et chrétiens dans le monde, l’histoire ne signale que quelques noms de « savants musulmans » qui ont tous critiqué les versets coraniques inhumains et immoraux comme notre auteur le fait maintenant. Il n’est donc pas étrange pour un esprit éclairé qui lutte pour le respect des droits de l’homme de s’opposer aux centaines de versets coraniques qui dénigrent tous ces droits.

Pour toutes ces raisons, Raed Nasser fait le constat suivant : « Certains de mes coreligionnaires musulmans tentent désespérément de se soustraire de cette grande impasse. Ils cherchent à trouver dans le patrimoine des autres religions des phrases ou des citations qui sous-entendent des actes terroristes. Toutefois, ces musulmans ignorent que la présence d’indices à caractère agressif dans les autres croyances ne justifie absolument pas notre glorification du terrorisme dont regorge notre islam et sa charia islamique. »
Puis il ajoute : « Aucune religion au monde ne prétend que tous les récits narratifs de son héritage religieux sont valables et applicables en tout moment et en tout lieu. Seul l’islam croit détenir un texte révélé par Allah, que les croyants doivent respecter et appliquer à la lettre toujours et partout. »

Quant à cette sourate, « Les Fourmis », Raed Nasser la qualifie « de coup de massue contre tous ceux qui prétendent que l’islam ne légitime pas ou n’autorise pas le terrorisme contre tous les êtres humains qui ne croient pas en Allah ni en Mahomet. Le récit de Salomon n’y est pas relaté pour dénoncer son agression contre un peuple innocent qui ne croit pas en Allah, mais pour louer, flatter et glorifier Mahomet et son action terroriste contre le peuple et la reine de Saba. »

Les versets que cite ce journaliste irakien coupent la voie à ceux qui manipulent le sens des versets coraniques et les interprètent d’une manière conforme à leur désir de mentir et d’induire en erreur le grand public des musulmans ainsi que le reste de la population non musulmane dans le monde. Ils disent, par exemple, « tel verset coranique a abrogé (annulé) tel autre ». Or les versets de cette sourate ne reproduisent pas des ordres venant d’Allah ni de Mahomet pour être abrogés ou remplacés par d’autres. Ce sont des versets qui racontent le récit du roi Salomon dans l’intention de rendre hommage aux grandes capacités qu’Allah lui a octroyées pour terroriser le reste des habitants de la terre par l’invasion et l’horreur, tout simplement parce qu’ils ne croyaient pas au même dieu que lui.

« Ces versets ont, selon notre journaliste, permis au prophète Mahomet de pratiquer sa piraterie et son terrorisme contre les tribus et les autres peuples. Sous prétexte d’imiter le sage prophète Salomon, il nous fait comprendre et nous fait avaler la couleuvre que tous les autres versets coraniques appellent clairement à la terreur, au meurtre et à l’humiliation de tout être humain sur terre qui ne croit pas que Mahomet ait reçu des messages secrets d’Allah. »

Raed Nasser considère que ces versets cités et tant d’autres dans le Coran comme dans la biographie de Mahomet « forcent tous les habitants de la terre de voir dans la charia islamique une loi terroriste qui fait de nous, musulmans, une bombe à fragmentation minutée pouvant exploser à n’importe quel moment et décimer des humains innocents. »

Puis il conclue : « Ces versets expliquent et justifient les raisons de la migration perpétuelle et de la fuite des adeptes d’autres religions, des athées et des agnostiques loin des sociétés musulmanes. »
Rappelons que la situation dramatique et désastreuse des chrétiens d’Orient vivant actuellement en terre d’islam en est la preuve, tandis que les médias occidentaux du courant dominant et soumis au discours menteur l’occultent à dessein.

En tous cas, les chefs religieux musulmans et tous ceux qui prétendent être les gardiens du temple de l’islam, s’ils veulent être crédibles et non hypocrites, sournois et imposteurs, sont tenus de prendre une position sérieuse et audacieuse pour réviser le Coran et l’expurger des centaines de versets coraniques indignes d’un dieu dit clément et miséricordieux et qui font des musulmans – qu’on le veuille ou non – des terroristes potentiels en service commandé par un dieu belliqueux dit Allah.

Faut-il rappeler que si un non musulman critique l’islam, aussitôt les islamo-collabos, les politiciens opportunistes, corrompus et traîtres, la mafia du terrorisme intellectuel et consorts, crieront au scandale. Ils se déchaînent contre lui, le taxent d’islamophobe, de raciste, de haineux, d’ignare, d’agent israélo-américain et le traînent devant la justice.

Comment vont-ils réagir contre les adeptes ou ex-adeptes de cette idéologie politico-religieuse, comme Raed Nasser et tant d’autres qui osent dévoiler, au prix même de leur vie, la vérité amère sur l’islam ?

Maurice Saliba

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Johanna

Comparer ce texte avec Deutéronome 7
1Lorsque l’Eternel, ton Dieu, t’aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, et qu’il chassera devant toi beaucoup de nations, les Héthiens, les Guirgasiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens, sept nations plus nombreuses et plus puissantes que toi; 2lorsque l’Eternel, ton Dieu, te les aura livrées et que tu les auras battues, tu les dévoueras par interdit, tu ne traiteras point d’alliance avec elles, et tu ne leur feras point grâce. 3Tu ne contracteras point de mariage avec ces peuples, tu ne donneras point tes filles à leurs fils, et tu ne prendras point leurs filles pour tes fils;…
Préconisation de prédation, génocide, racisme…

Gauthier Michel. 13009

Version Louis Segond et Jérusalem…GAUTHIER.

Gauthier Michel. 13009

Article à garder precieusement ,à lire et relire….je me fous du coran que je possède, par contre j aime et respecté hautement la Sainte Bible…( version De fond. ,et Jérusalem)… Cordialement. Gauthier Marseille.

Alain

Salomon n’a jamais existé. Une preuve de plus de l’absurdité du coran et de la Bible.

BP lecture

Pour vous la civilisation antérieure à celle de la Grèce et de Rome n’existe pas? Pourquoi être péremptoire quand on ne sait pas , C’est très macronien. Lisez et vous saurez.

denfer VICTORIA

« Huma Younus, une adolescente pakistanaise âgée d’à peine 14 ans, a été enlevée par un homme musulman, Abdul Jabbar, en octobre dernier, avant d’être obligée de se marier avec lui. Elle pourrait à présent, et contre son gré, vivre le restant de ses jours avec son kidnappeur.
S’appuyant sur la charia, la Haute Cour de Karachi a estimé, le 3 février dernier, que l’union de la jeune chrétienne avec son ravisseur musulman était bien valide, comme le relate La Croix. https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Monde/Au-Pakistan-mariage-force-dune-chretienne-14-ans-valide-justice-2020-02-18-1201079005

F. FERRANTE

SALOMON : conventionnellement, son règne s’étend de 970 à 931 av. J.-C. donc leur Allah et sa charia… n’existaient pas encore. Son règne a été une période de paix, de prospérité et d’abondance. Le roi bâtisseur fait ériger dans sa capitale des édifices colossaux (le Temple, le palais royal et les fortifications de Jérusalem). Il bâtit le premier Temple de Jérusalem. C’est dans sa quatrième année de règne que Salomon se mit à bâtir le temple, qui fut achevé en sept ans et demi. C’est le temple et non plus le tabernacle, qui fut alors le centre du culte public.
L’Islam a été inventé au VIIe siècle après J.C.
AU PLUS C’EST GROS, AU PLUS CA PASSE !

F. FERRANTE

Plusieurs livres intégrés au canon biblique lui sont attribués (Proverbes, Cantique des Cantiques, Ecclésiaste). On lui attribue aussi d’autres ouvrages apocryphes. Salomon est l’objet de nombreuses légendes.
Le personnage biblique de Salomon figure dans le Coran en tant que prophète et roi sous le nom de Salomon ou Sulayman.
La Mecques et Médine étant des lieux de passages intensifs et de commerce entre divers peuples, c’est normal que les Arabes en aient entendu parlé et l’aient intégré dans leur coran…sous forme de légendes les arrangeant !

Vova

Salomon est un roi JUIF que les musulmans vénèrent , alors qu ‘ ils appellent à massacrer les Juifs par ailleurs => cherchez l ‘ erreur ?

Clamp

Un véritable travail de “fourmi”, une “formidable” exégèse à télécharger pour garder dans ses documents une preuve irréfutable supplémentaire. Merci beaucoup.

patphil

lisez le coran, plume en main
c’est une réelle corvée mais si instructive, envoyez à vos parents et amis les versets assassins, misogynes, sadiques etc.

Parler vrai
THE-END

des commentaires ? …… vous croyez que cela en vaut la peine pour de sales têtes de d’abrutis pareils .

Pamella

C’est vrai que les quatre gus au 1er plan ont des têtes qui se rapporhcent de l’australopithèque.

Lire Aussi