L’OMJA sert aussi à formater les jeunes contre « le fascisme de droite »

Nous avons donc appris que l’OMJA, association municipale d’Aubervilliers, avait déposé plainte contre Riposte Laïque, ce qui porte notre total à 50. Le crime de notre site : avoir montré quelques réalités du fonctionnement de cette association, que la propagande officielle cherche à dissimuler.

http://ripostelaique.com/riposte-laique-a-montre-les-pratiques-de-lomja-daubervilliers-50e-plainte-contre-nous.html

Curieusement, 24 heures après la diffusion de cet article, deux habitants d’Aubervilliers, sous le couvert du plus grand secret, nous faisaient parvenir deux vidéos. Nous allons bien sûr les diffuser, en espérant que ce fait ne nous vaudra pas une 51e plainte !

Voici des précisions sur la gestion de l’OMJA et ses locaux, et sa religion de gôche, financée par des fonds publics, à juger sur pièces vidéos et captures d’écrans. Aubervilliers, une caricature de l’extrême Gôche ?

A quoi sert l’argent des contribuables ? De 21 heures à 3 heures du matin, au milieu des cités d’Aubervilliers, des locaux de l’OMJA sous-loués pour des mariages africains ? Au fait, les élus, et les cadres de gôche vivent-ils dans ce quartier, et plus largement habitent-ils toujours à Aubervilliers ?

https://www.facebook.com/811344725666567/videos/1007281782739526/

A quoi sert l’argent des contribuables…
L’OMJA, une structure qui engage les jeunes à lutter contre le fascisme de droite, un vivier formé à la pensée de gôche… et base de recrutement des futurs employés de la mairie d’Aubervilliers ?

A la 16e minute, le nommé Ralf Hofmann crache le morceau, et avoue qu’on endoctrine les jeunes à lutter contre le « fascisme de droite », le racisme (on devine lequel, et on sait lequel ne sera jamais abordé).

https://www.youtube.com/watch?v=kf5bZtRzABY

Tout ce que raconte sur cette vidéo l’ancien maire Pascal Beaudet ou l’ancien ministre Jack Ralite sonne faux, respire la propagande du multiculturalisme et du jeunisme. On croirait les vidéos émises sous Staline…

Cela s’appelle du clientélisme, et un gigantesque lavage de cerveau de la jeunesse. Et l’achat de la paix sociale.

Imaginez si Robert Ménard, sur une vidéo, avouait qu’il finance une association de jeunesse à hauteur de 1,8 million d’euros, avec 40 salariés, et que, l’été, il organise des séminaires sur la préférence nationale…

Ce serait une émeute médiatique. Mais dans ce sens là, cela m’émeut personne.

Martin Moisan

 

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. Mais je croyais que Riposte laïque n’était pas de droite…. Et encore moins d’extrême-droite….

  2. Les organismes pour les jeunes à la fin de la guerre étaient en général d’inspiration communiste. On ne peut pas nier qu’elles ont permis à des enfants à accéder à certaines choses à une époque où on manquait de tout.
    Ce qui me gêne est l’autosatisfaction des gens qui travaillent à l’OMJA et ne veulent bien sûrpas perdre leur emploi. Mais a-t-on des statistiques qui montrent le pourcentage des jeunes que cette institution a aidés ?
    Ce qui me gêne aussi est l’accent mis sur le « vivre ensemble » qui devrait être naturel de la part de gens venus vivre en France. Pourquoi doit-on toujours aider et favoriser les mêmes, alors que d’autres ethnies s’intègrent sans avoir besoin qu’on leur consacre des budgets colossaux ni d’attention particulière ?

  3. 2 poids 2 mesure: la « justice » passera! et les avocats des plaignants seront payés par nos impots!

  4. Ici, on a les activités post-tiermondisation, une fois qu’elle est totalement parachevée, et irrémédiable. Nos impôts servent à permettre à ces jeunes de s’amuser, parce qu’ils n’ont rien appris à faire d’autre.

Les commentaires sont fermés.