Ramadan Gennevilliers : Soutien au maire PCF, qui a eu le courage de suspendre quatre animateurs-jeûneurs

Publié le 31 juillet 2012 - par - 1 979 vues
Share

Les édiles communistes sont-ils plus courageux que ceux des autres partis ? La réponse semble bien affirmative.

En cette période estivale, la plupart des communes importantes gèrent des colonies de vacances, centres aérés ou activités sportives, encadrés par des animateurs. Or en ces quelques étés qui coïncident avec le ramadan, il est à craindre que, sur l’ensemble du territoire, quelques centaines d’animateurs préféreront pratiquer le jeûne du ramadan, plutôt que de se nourrir afin de partager avec les enfants le moment privilégié d’échange que constitue un repas et d’être en possession  des pleines capacités que requiert leur rôle d’éducateur.

Combien de municipalités s’opposent à ces jeûneurs qui contreviennent à la position laïque qu’exige la mission d’éducateur ? Extrêmement peu. Tout au plus certaines effectuent des tentatives de conciliation. Mais combien de celles-ci aboutissent à des renoncements ?

Aussi doit-on féliciter le courage de la municipalité communiste de Gennevilliers qui a suspendu 4 moniteurs de colonie de vacances ayant observé le jeûne du ramadan (1). Ils rejoignent le cran de la municipalité également communiste de Fontenay-sous-Bois, qui en 2011, avait fait pression sur des animateurs pour qu’ils renoncent à jeûner pendant leur travail (2). Une des animatrices avait alors émis une plainte contre la municipalité, auprès du Défenseur des Droits (ex Halde)(3).

N’y aurait-il plus que des municipalités communistes pour défendre et appliquer la laïcité en ce pays ? Pourtant cela n’est pas si compliqué que cela, et si nos conseillers, adjoints et maires sont à court d’arguments, ils n’ont qu’à lire le remarquable et solide exposé des motivations de la municipalité de Fontenay-sous-Bois (4).

Des animateurs n’ont pas à effectuer leur jeûne, lorsqu’ils travaillent, pour des raisons de sécurité (vigilance des éducateurs indispensable), de laïcité (neutralité des éducateurs qui ne doivent pas influencer les enfants par une observance religieuse ostentatoire), de pédagogie (le repas est le temps du partage, de l’échange entre enfants et adultes), d’organisation (exemple : la préparation, tôt le matin avant le lever du jour ou à la rupture du jeûne, de repas spécifiques pour une partie de l’équipe encadrante).

Cette argumentation devrait aider tout d’abord la directrice de cabinet du maire de Gennevilliers, qui  s’est contentée de se justifier auprès de l’AFP en citant le drame survenu il y a 3 ans, au cours duquel, « une jeune animatrice, qui avait refusé de s’alimenter, avait fait un malaise » ; « le problème c’est qu’elle conduisait un véhicule avec des enfants, et qu’elle a eu un accident avec des blessés graves, notamment un enfant » (1).

Cette argumentation sera aussi nécessaire face à tous les dhimmis professionnels vivant de la soi-disant condition de victime des musulmans, et qui ne manquent pas de se plaindre déjà, à l’instar d’une Inès Dauvergne, responsable diversité au sein de l’association d’entreprises IMS-Entreprendre pour la cité, qui minimise la baisse des capacités des salariés jeûneurs (1).

C’est le cas aussi d’une Dounia Bouzar qui a par le passé invité les jeûneurs à ne pas renoncer à leur pratique ramadanesque (5). Mais les justifications juridiques avancées par cette partisane du jeûne s’avèrent aisément lacunaires et inefficaces (3). Il est curieux qu’à l’heure présente, le CCIF ne les ait pas rejoints, car il n’a pas encore sorti un communiqué pour dénoncer un cas d’islamophobie, comme il en voit partout habituellement.

Face aux pressions et fumeuses indignations qui se préparent, la municipalité de Gennevilliers va avoir besoin de notre soutien : il est nécessaire que nous, militants laïques, marquions notre soutien à la réaction laïque de cette municipalité en leur envoyant un message de soutien. Pour cela rendez-vous sur le site : http://www.ville-gennevilliers.fr/outils/ecrire-a/

Jean Pavée

PS : Texte écrit avant la volte-face de la municipalité de Gennevilliers 

 

(1)      http://www.liberation.fr/depeches/2012/07/31/ramadan-4-moniteurs-suspendus-par-la-mairie-de-gennevilliers-pour-avoir-jeune_836564

(2)      http://ripostelaique.com/felicitations-a-la-municipalite-communiste-de-fontenay-sous-bois.html

(3)      http://ripostelaique.com/ramadan-une-plainte-faiblement-argumentee-contre-la-municipalite-de-fontenay.html

(4)      http://ripostelaique.com/la-salutaire-mise-au-point-de-la-municipalite-de-fontenay-sur-le-ramadan-des-educateurs.html

(5)      http://www.saphirnews.com/dounia-bouzar/Ramadan-un-animateur-qui-jeune-peut-il-postuler-a-une-colo-sportive_a13.html

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.