Ramadan : pratique archaïque et absurde encensée par les média

« Ramadhan c’est comme le théâtre en deux actes : le matin on dort au bureau et l’après-midi on parle du menu et de ce qu’on peut faire pendant la soirée.» Mohamed, 31 ans, chargé de communication dans une entreprise publique, nous résume tout. […] Et il ne s’agit pas seulement de la faim, mais aussi du sommeil. Pour Samir, 33 ans, «s’il y a une pointeuse tu dors au bureau et s’il n’y en a pas tu esquives pour dormir chez toi». Achour, 39 ans, manager dans une entreprise privée, confie : «Un choix s’impose entre sécher les dernières heures ou rester se morfondre au bureau.» C’est normal si les habitudes changent le rythme va avec : paresse, fatigue, faim…

Tout cela est sociologiquement expliqué par Bouabdallah Kacemi, sociologue, chercheur CRASC : la fatigue résulte du manque de sommeil, tout comme la difficulté de concentration. «La question du sommeil est un phénomène récurent. Les algériens par tradition veillent et rejoignent leurs lieux de travail fatigués», indique le sociologue.

«Dans les sociétés occidentales, on ne trouve pas cela. C’est dans les sociétés arabes que ce phénomène existe. Il faut adapter une discipline et le problème est le manque de sommeil. On veille, alors on part au travail fatigué, ce qui provoque fatigue, nerfs, paresse…

Ces facteurs nous rendent moins créatifs.» Tout le monde garde l’image des personnes qui s’installent pendant des après-midi entières dans les mosquées bien fraiches.

Mesdames, messieurs de la LDH, du CCIF et autres coquilles vides pour gens creux, calmez-vous, reposez votre téléphone, inutile d’appeler votre avocat pour lui dire « celui-là on le tient », les quatre alinéas qui précèdent sont extraits de l’édition du 19 mai du journal El Watan publié à Alger.

(http://www.elwatan.com//une/ramadhan-et-travail-a-la-recherche-du-temps-perdu-18-05-2018-368403_108.php)

Il n’en reste pas moins que la pratique archaïque d’un jeûne absurde, oubliée chez les musulmans français – et même ailleurs comme en Tunisie ou au Sénégal – dans les années 70/80 revient en force, aidée par la promotion des médias toujours prompts à exalter l’altérité afin de contribuer à détruire le ciment social et culturel national. Ainsi des professeurs complaisants et malsains adaptent leur cours pour les quelques musulmans qui ne seraient pas absents, d’autres signent des billets de dispense des cours de gym, et ce n’est pas tout : dans les cours de récréation les mécréants sont agressés, verbalement, et parfois plus. Ici un gamin de 5eme, d’origine asiatique, perd connaissance : bien que n’étant pas musulman il « faisait ramadan » mais sans oser le dire à ses parents, se retrouvant en état de sous alimentation.

Épidémie aussi d’arrêts de travail ; comme il serait intéressant de collationner le nom des médecins ! Tensions aux caisses des supermarchés, nervosité dans les transports en commun ; queues, attente, contrariété, circulation, deviennent génératrices d’énervements des pratiquants avec en retour, de plus en plus, des réponses exaspérées. Le soir malheur au pauvre qui n’a pas pu déménager de « sa » cité, il ne dormira pas !

J’exagère ? Et bien soyez attentifs, vous percevrez ce que je décris et combien cette coutume exogène pèse sur notre société ; sa visibilité n’est pas innocente, comme le voile elle sert à marquer le territoire public, à rassembler la secte, à avertir les déviants, et à montrer sa force aux autochtones … avant de s’en servir ?

Gérard Couvert

image_pdf
0
0

42 Commentaires

  1. Je ne sais vraiment quel média vous suivez pour ma part, je n’ai jamais ni vu, ni entendu un seul média encensant l’Islam. En France, c’est plutôt le contraire.

  2. Les musulmans et particulierement les arabes et maghrebins n ont rien inventé ni fait aucune decouverte scientifique majeure.Aucun prix nobel.Ce n est pas qu ils sont moins intelligents mais la cause de leur incapacité a inventer ou decouvrir quoi que se soit est due a leur fichue religion islamique et leurs rites douloureux et affreux comme prier cinq fois par jour et surtout cet infame ramadan qui paralysent chez eux toute possibilité de decouverte scientifique

    • L’abus de corâneries nuit gravement à la santé intellectuelle, vous ne le saviez pas ? A éviter absolument et sans limitation.

    • Et vous, vous avez inventé quelques choses ? C’est dû à quoi ?

  3. Le ramadan n’est que 29 jours de réveillon. Nous en avons deux Noël et jour de l’an. Les jours qui suivent sont fériés. Donc on peut se reposer car c’est vrais c’est fatiguant. Et le jour venu si le réveillon a été copieux on a guère faim le midi. Si l’on remange le soir c’est que le lendemain c’est boulot obligatoire. La fête ne dure pas près d’un mois !!!!

  4. Le ramadan est une pratique pratique dangereuse pour la santé des musulmans …….et pour nos finances….Le nombre d’accidents du travail augmente? Mais quand le salarié se met lui-même en danger ,le code de la sécu prévoit que la législation sur les A T ne s’applique pas.Quand on baffre après s’être privé de nourriture pendant dix ou douze heures bonjour les dégâts. Que font nos médecins ?????Sont ils tous convertis comme nos journaleux?Et se servir de cette coutume venue du fond de l’histoire pour brimer les sans dents ….Qu’en pense l’insoumis autoproclamé???????

  5. Là, j’ai lu, enfin ! Grand Merci !
    Ils ont bien choisi leurs dates ! Merci la Lune !
    Coïncidant avec un mois de mai quasiment chômé !!! Serions-nous ramadesques ?
    Concentré de fêtes religieuses… 3/29 ! Avantage islam !
    Privés de sommeil, de bouffe, de sexe, les Pôvres !

    • Ne vous réjouissez pas trop vite, le prochain sera long, indigeste et sur un sujet très clivant (comme l’on dit à Science Po)

  6. Le mois de ramadan est un mois beni. Mais le ressentir faudrai jeûner… lol
    C’est un mois de retrait spirituel! Un mois où l’on se retire également de cette société de consommation qui nous dicte quoi et comment consommer! Celle qui nous emprisonne et façonne notre mode de vie!
    Eh oui, le ramadan est un moyen de libération!

  7. Le ramadan est une des pires hypocrisies des musulmans. Ce n’est pas un jeûne !!! Pour voir, j’ai jeûné une fois VRAIMENT pendant deux jours (et donc trois nuits), sans toutefois me priver d’eau (je ne suis pas si stupide, ça rétrécit le cerveau au propre comme au figuré) : ce n’était pas si terrible, pourtant j’aime bien manger. L’hypocrisie des musulmans, c’est qu’ils se goinfrent trois fois plus que d’habitude une fois le soleil couché ! Et le lendemain, ils digèrent et dorment à moitié ou complètement, comme toute personne qui a trop mangé et pas assez dormi, comme beaucoup de Français le lendemain du nouvel an… Quelles privations !

    • Ils ne jeûnent pas, ils déplacent l’heure des repas et s’empiffrent quand ils devraient dormir. C’est très malsain.

  8. Pour certains français réfléchir devient tellement difficile qu’ils préfèrent abandonner et suivre la dictature de la pensée unique mise en place par tous les présidents depuis Mitterrand et qui accélère avec l’élection de Macron !

    Frontistes, patriotes, souverainistes, nationalistes, identitaires, recommandez ce blog à vos amis(ies) > http://wolf.over-blog.com

  9. le ramadan serait il le dernier chic à la mode dans cette société d’obèses?
    bon non-ramadan à tous les gaulois et francs!

  10. Ramadan : pratique archaïque et absurde qui maintient les Etats musulmans dans le sous-développement chronique .

  11. C’esdt vraiment horripilant!
    Ce jeûne sur notre sol qui, répétons-le sans cesse, n’est pas le leur, est d’une incroyable impolitesse.

  12. Est-ce qu’Hidalgo a célébré le début du Ramadan comme d’habitude?

  13. De la merde erigee en improbable symbole de soumission et voir ces cons de blancs embarquer dans cette galere mediatique du… »alors pas trop dur le ramplanplan ? ».
    On est des minables, des serviles crocodiles qui vont serrer la main au maroquinier !
    On savait les francais leche cul mais pas a ce point…sauf quelques lucides qui refusent lucidement cette mascarade societale.
    Dont acte, tout de meme .

  14. Le ramadan a au moins un avantage : montrer,si besoin en était que dieu n’existe pas .
    Si il y avait un être suprême,il aurait trouvé le moyen de dire aux mahométans et aux autres d’arrêter leurs conneries .

    • Mais enfin, d’où tenez-vous que c’est Dieu qui a instauré cette sottise aussi hypocrite que malsaine?

      • Justement,je dis l’inverse ;si il y avait un dieu,il aurait mis un terme à ces âneries .

  15. Le ramadan est une des raisons du retard du monde musulman sur la monde chrétien.
    Pendant 1400 ans des milliards de personnes manquent d’énergie pendant un mois, soit pas loin de 10% de l’année…..
    Ajoutez à cela le appels à la prière continuent le reste de l’année, une idéologie régressive qui demande de ne pas poser de question et de ne jamais remettre en cause le dogme, et plusieurs autres facteurs..

    • Dans l’article, rien n’est précisé que ce sont des abattoirs halal, arrêtez votre fantasme, ce sont des abattoirs classiques contre lesquels ils luttent

  16. « Le soir malheur au pauvre qui n’a pas pu déménager de « sa » cité, il ne dormira pas ! »
    Absolument vrai et ce, depuis plusieurs années à St Denis , citée Romain Roland … Exemple non exhaustif bien sur ! … sic

  17. Ramadan ramadan…c est pas ce type qui est en taule pour plusieurs viols ?

  18.  » Il n’en reste pas moins que la pratique archaïque d’un jeûne absurde, oubliée chez les musulmans français – et même ailleurs comme en Tunisie ou au Sénégal – dans les années 70/80 revient en force  »
    Mince ! Vous tenez ça d ‘ou ?
    Moi qui ait toujours vécu, compris donc dans le années 70/80, dans des cités (minière ) avec pas mal de musul dedans, je n’ai, jamais vu de familles musul ne pas faire le ramadan !!
    Peut être quelques musul ne le suivaient pas, mais ils devaient être extrêmement rares !
    Alors ?……..

    • Exact, mais les Musulmans étaient beaucoup moins nombreux que maintenant en France où ils doivent actuellement dépasser les 12 millions d’individus.

      • Azoug Begag,ancien ministre et spécialiste des populations au CNRS où il a repris ses fonctions dit 15 millions …et encore,ça doit être sans les clandestins.

        • « Azoug Begag,ancien ministre et spécialiste » de la spécialité de quoi ?
          Le chercheur qui cherche et ne trouve rien c est : « Gazouz la blague ».
          La « gazouz » c est une boisson gazeuse genre limonade et autrefois vendue dans un aquarium a poisson rouges mais pas cher.
          Ramdouhlillah.
          Bonne journée aux mecreans.

          • Begag est chercheur en sociologie urbaine au CNRS .Je sais que cette nébuleuse prête à caution,néanmoins,15 millions de musulmans sur le territoire,cela parait plausible .

      • Bien sur que non ! Essayer de comprendre la but poursuivi par ses affirmations et vus verrez que vous avez tord d’y croire et encore plus de les propager.

      • Tout à fait, les musul étaient très minoritaire dans les années 70. Ils faisaient donc profil bas, et à l’époque, on se laissait moins faire, on n »hésitez pas pas à faire le coup de poing contre eux !. C ‘est ce que j’ explique à Gérard Couvert !
        Le rapport de force va changer peu à peu, en faveur des musul, et va commencer çà se faire sentir dans les années 80

    • A partir des années 70, la seconde génération était largement en voie de sécularisation ; le ramadan n’était jamais évoqué dans les médias et les cantines ne voyaient pas le nombres de repas diminuer.Peut être que dans les citées minières l’archaïsme et l’inculture étaient plus grandes que dans le sud, mais même dans les usines automobiles lorsque certains tentaient le jeune, la pratique était « adapté ».
      Bourguiba était encore président incontesté de la Tunisie et toujours progressiste, il y a avait des critiques contre le ramadan dans les journaux, mais le bled, bien sur était pratiquant.
      Au Sénégal l’islam était pratiqué avec une grande souplesse idéologique -comme le catholicisme- et le ramadan était un peu « exotique »

      • A partir des années 70, la seconde génération était largement en voie de sécularisation  »
        je n’y crois pas du tout !!
        pour l’avoir constaté, vécu, la mentalité musul etait exactement la même qu’on découvre aujourd’ hui !
        Tout simplement vous ne prenez pas en compte que dans ces années 70, , les musul etaient beaucoup moins nombreux !, et qu’on n’hesitez pas à se bagarrer contre eux !
        Donc ils la ramenaient moins !
         » le ramadan n’était jamais évoqué dans les médias et les cantines ne voyaient pas le nombres de repas diminuer  »
        Précisément parce que les musul etaient en petit nombre !
        Tout changera et ira de pire en pire au fur et à mesure que leur nombre augmentera, permettant l’islamisation de leur environnement !

Les commentaires sont fermés.