Ramadan-RATP : + 26,5 % d’arrêts maladie, + 137,5 % d’accidents de travail, 48 services non couverts…

valls-boubakeurrupturejeunNous avons reçu ces informations confidentielles par courrier postal non signé. C’est dire l’ambiance de peur qui règne chez les salariés de la RATP, à Nanterre, dépôt incriminé par ce compte-rendu de réunion entre les organisations syndicales et la direction.

Comme à toutes les réunions de délégués du personnel, la section CGT du dépôt de Nanterre demande à la direction les résultats du mois précédent. cette année le mois de juillet a été particulièrement mauvais : + 26,5% de maladie et + 137,5% d’accident de travail par rapport à l’année dernière. ces chiffres particulièrement élevés auront occasionné 48 services non-couverts contre 27 en juillet 2012 soit 45% de plus et 93 services supprimés contre 24 l’année dernière soit 4 fois plus.

Les maladies et les accidents de travail ont généré un grand nombre de bus en moins pour les voyageurs et beaucoup de travail en plus pour les chauffeurs présents, la RATP aura perdu pour le seul dépôt de Nanterre et pour le mois de juillet 11638 Kms.

[youtube]O_-ENQrnlDU[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=O_-ENQrnlDU

Pour limiter la casse, la direction locale de Nanterre a fortement sollicité d’autres conducteurs pour venir travailler sur leurs jours de repos ou pour faire des bouts de service en plus de leur journée de travail prévue pour couvrir l’absentéisme. Certains agents n’ont accepté de venir travailler que sur des services du matin, d’autres ont réclamé d’être relevé avant la fin de leur service, trop fatigués sans doute, sous peine de se mettre en maladie. bref, ils ont imposé leurs conditions de travail. Et à cette période, le dépôt comptait, en moyenne, 50 malades par jours. A titre d’indication, lorsqu’il y a grève, on compte environ 30 grévistes !

Mais au fait, qu’est ce qu’il y a eu au mois de juillet ? Ah, oui le ramadan !

nanterre_dp_aout_2013  (voir question 13)

On remarquera que la CGT et Sud ne se permettent aucune réaction, face à ce qui constitue pourtant une remise en cause de la notion de service public, qu’ils sont pourtant les premiers à défendre dans d’autres circonstances.

Ces faits ne paraissent émouvoir davantage les représentants de la direction. L’islam et son ramadan obscurantiste auraient-il déjà gagné la partie à Nanterre ?

Jeanne Bourdillon

image_pdf
0
0