Ramassée par Zemmour, Hapsatou Sy menace de partir : eh bien casse-toi !

Publié le 17 septembre 2018 - par - 229 commentaires - 8 156 vues
Share

Ce matin, en lisant les journaux, j’ai appris que Hapsatou Sy, avait été choquée par les propos d’Éric Zemmour aux Terriens du Dimanche, qu’elle envisageait de porter plainte (un grand classique…) et même de quitter l’émission, tellement ça lui avait été insupportable… (sic !)

https://fr.yahoo.com/news/critiqu%C3%A9e-eric-zemmour-hapsatou-sy-061936429.html

Il faut quand même rappeler que Hapsatou Sy n’est pas la fragile petite Lily venue de Somalie de la chanson de Pierre Perret…

https://www.youtube.com/watch?v=urVfi9Yswaw

Pour ceux qui ne connaissent pas et selon sa fiche wikipedia :

« Après une enfance passée à Chaville au sein d’une famille de sept frères et sœurs et de parents d’origines sénégalaise et mauritanienne, elle obtient un BTS de commerce international et part ensuite faire un stage de fin d’études à New York où elle s’initie à l’entrepreneuriat. Elle poursuit également une formation DESE Commerce et affaires nationales au CNAM. Elle dit avoir toujours rêvé de devenir « business woman »2.

À l’âge de 24 ans, Hapsatou Sy crée Ethnicia, un concept d’espaces de beauté3 et ouvre, en 2005, son premier salon sur l’île Saint-Louis à Paris. En 2007, elle remporte le 2e prix du concours Grand prix jeunes créateurs organisé par le groupe Unibail-Rodamco . Hapsatou Sy rencontre le président de la République Nicolas Sarkozy en 2011, afin d’échanger sur l’entrepreneuriat au féminin. La même année, elle est sélectionnée pour représenter l’entrepreneuriat français au G20 Yes. Elle sera également nommée Rising Talent lors du Women’s Forum de Deauville en 2010. Son réseau d’espaces de beauté se développe5 jusqu’au 25 septembre 2013 où elle annonce, à la suite de difficultés financières6, la liquidation judiciaire de sa société7,8,9 pour se consacrer dorénavant au développement de ses différentes marques de cosmétiques en France et à l’international10. En juin 2014, Hapsatou Sy lance sa première collection de prêt à porter nommée ‘antiKOD’ cosignée avec cinq stylistes11.

Elle inaugure chaque année le cours magistral de création d’entreprise à Sciences Po de Jacques-Henri Eyraud.

Dans l’édition 2013 du Choiseul 100, qui regroupe les leaders économiques de demain et qui est le résultat d’une recherche empirique sur la détection des jeunes dirigeants et des cadres à très hauts potentiels, elle occupe la 78e place. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hapsatou_Sy

Que s’est il passé ?

Il faut rappeler au préalable que ce passage de l’émission Les Terriens du Dimanche s’appelle « les 7 mercernaires ».

Éric Zemmour a rappelé que, pour lui, l’intégration et même l’assimilation passe par l’adoption de prénoms français, comme cela se faisait obligatoirement jusqu’en 1993.

« Normalement chez moi, en tout cas depuis une loi de Bonaparte qui a malheureusement été abolie en 1993 par les socialistes, on doit donner des prénoms dans ce qu’on appelle le calendrier, c’est à dire les saints chrétiens », a-t-il avancé, en référence au prénom qu’a donné Rachida Dati à sa fille, Zohra.

Sur le ton de la moquerie niaise et de la condescendance, Hapsatou Sy, l’une des chroniqueuses de l’émission, lance à Éric Zemmour, avec un rictus « fier » mais qui se veut idiot, « Je m’appelle Hapsatou, moi ! », ce à quoi Éric Zemmour a répliqué : « Et bien votre mère a eu tort », avant d’ajouter qu’elle aurait mieux fait de s’appeler Corinne. « Ça vous irait très bien », a-t-il lancé.

Hapsatou Sy a voulu la jouer « excusez-moi d’exister… », alors qu’il s’agit d’un débat sur les patronymes, qu’elle a voulu y mêler son cas personnel (sans que personne ne le lui demande d’ailleurs…), et non sur sa place dans la société.

Sur le ton arrogant et péremptoire digne d’une Christiane Taubira, le doigt accusateur pointé sur Éric Zemmour, dans un passage de l’émission, coupé au montage, elle nie avec une mauvaise foi sidérante « le Grand Remplacement »… probablement car en fait, cela l’arrange bien… et qu’elle rêve tout aussi probablement d’un autre monde en France… et elle réaffirme les poncifs de SOS RACISME des années 80 selon lesquels les étrangers font le travail que les Français ne veulent pas faire et que, sans les travailleurs africains, c’est à se demander si la France existerait…

Zemmour lève les yeux au ciel devant tant de poncifs et de bêtise… et il a raison… et il lui répond, un peu excédé avec raison, « attendez ! la France n’a pas attendu les Africains pour être la France. »

Très choquée, Hapsatou Sy s’est dite plus tard « très affectée » par le comportement « hargneux, insultant et agressif » d’Éric Zemmour, a expliqué avoir vécu « le moment le plus douloureux » de sa carrière à la télévision. Elle a également informé ses abonnés qu’elle songeait à déposer plainte contre l’écrivain. « Sur le plateau, j’ai subi des insultes graves ainsi que mes parents »… En plus, elle profère ces menaces en sachant parfaitement qu’elle a le camp du Bien avec elle…

Voilà pourquoi Hapsatou semble prête à s’écrouler et à quitter l’émission (je suis sûr qu’elle va alors penser à son compte en banque…).

Avec son ton outragé, et dans un grand numéro de femme bafouée et battue, elle se permet même de traiter Éric Zemmour d’imbécile… et se lance dans un laïus imbuvable pour exprimer son trouble et son horreur de ce débat… qu’en réalité elle refuse…

Elle invoque un comportement hargneux, insultant et agressif car elle n’est pas capable de supporter un débat d’idées et d’affronter de vrais adversaires…

Il est vrai que pour les gens de gauche, multiculturels, il n’y a qu’eux qui ont le droit d’être hargneux et agressifs… ce qu’ils requalifient en « voie divine de la Vérité et du Bien universels dont ils sont les détenteurs et les garants ».

Quelle comédienne, cette Hapsatou… quand elle lance ses accusations de femme outragée et humiliée, on dirait qu’elle sort d’une tournante. Elle ferait un malheur dans le groupe #metoo… elle devrait plutôt postuler à la Comédie française, ou au Jamel Comedy Club (d’un niveau plus adapté à elle et son public…).

Ma petite Hapsatou, si tu veux la ramener et faire la maligne (pourquoi pas, d’ailleurs…), il faut être à la hauteur et ne pas aller pleurer chez maman la justice (gauchiste) dès qu’un vilain garçon (mâle blanc de plus de 50 ans de surcroît, et beaucoup plus intelligent que toi, il est vrai…) te dit une chose qui ne te plaît pas…

C’est ça, le débat d’idées, ma petite Hapsatou… Ce n’est pas uniquement d’avoir des adorateurs de ton joli minois… dont je suis sûr que tu sais profiter quand cela est nécessaire… et ne pas tout jouer sur ta prétendue inataquabilité liée à ta couleur de peau…

Hapsatou Sy est tout sauf une faible femme, elle est tout sauf une victime, elle se veut être une killeuse, une tueuse, une femme qui sait se défendre…

En criant au viol et en menaçant Éric Zemmour d’avoir recours à la justice, Hapsatou Sy prouve qu’elle n’est qu’une lâche, une nulle et surtout une petite fasciste qui fera tout ce qu’elle peut pour que ceux qui ne pensent pas comme elle ne puissent plus s’exprimer, tout en se réclamant de Voltaire… bref, qu’elle n’est pas digne de figurer en qualité de chroniqueuse dans une émission de la télévision française.

Elle aurait pu, tout simplement, dans le cadre d’un débat courtois, faire une réponse de gauchiste multiculturaliste bon teint en disant que, elle, apprécie au contraire la diversité des prénoms (réponse quand même pas difficile à faire… mais ça ne devait pas être suffisant pour son orgueil démesuré…).

Mais non, si elle peut se victimiser, encore et toujours, et apporter sa petite pierre pour abattre Éric Zemmour avec la haine propre au camp du Bien, elle ne va pas s’en priver…

Mais à quel titre veut-elle porter plainte au juste ? Incitation à la haine ? Racisme ? Injure ? Dénigrement ?

J’ai beau chercher, je ne trouve pas, mais je suis convaincu qu’un juge « mur des cons » saura trouver une incrimination…

Bref, si Hapsatou Sy, qui est tout sauf une victime, veut quitter Salut les Terriens car c’est trop dur pour ses petits nerfs, qu’elle se casse… !!!

Il faut juste espérer qu’elle ne sera pas remplacée par Christiane Taubira ou Rokhaya Diallo…

Moi, pour la remplacer avantageusement, je suggérerais plutôt, au hasard, les noms de Pierre Cassen, Christine Tasin, Renaud Camus… ou même Éric Zemmour…

Je lance également un appel à Thierry Ardisson qui est plutôt un animateur que j’aime bien car il garde encore une certaine liberté, notamment dans le choix de ses invités, il devrait quand même penser à informer ses chroniqueurs que, s’ils veulent bosser chez lui, il doivent renoncer à faire des procès aux invités qui ne leur plaisent pas tous les quatre matins…

La seule chose positive dans cette affaire, c’est que, grâce à Hapsatou Sy, Éric Zemmour a encore gagné 200 000 lecteurs supplémentaires…

Trop fort, ce Zemmour…

Albert Nollet

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Cocodechell

Que de haine dans vos propos, c’est gerbant! Mais je viens de réaliser sur quel type de media je suis en train de lire cet article. Laïque dites vous? Raciste fasciste passéiste…je vous laisse dans votre entrisme. Aucun commentaire d’opposition sur votre forum, ça en dit long…
Au fait je m’appelle Corinnne…et aucun saint au calendrier chrétien

Lucifer

Corinne aime les negros ,ho la vilaine ,

Nata

Il se peut Corinne qu’un jour vos amis musulmans vous demandent de changer votre prénom pour Fatou ou Rachida, peut-être même serez-vous obligée de porter le voile…
Une amie égyptienne est obligée dans son pays de porter le voile alors que celui-ci n’est même pas légalement obligatoire mais si elle ne le porte pas, elle se fait insulter et tripoter. CQFD