1

Raoult : Delta n’est pas très dangereux et les vaccins marchent peu…

Après l’instauration du passe dit sanitaire, beaucoup attendaient avec impatience le retour du professeur Raoult et sa prise de parole, sur la chaîne YouTube de l’IHU de Marseille.

Nous savons tous les ennuis qui lui sont faits régulièrement et plus encore, par le nouveau directeur de l’AP-HM, missionné pour casser du Raoult… car il n’est jamais bon de dire la vérité, d’être « rassuriste » face aux « catastrophistes » professionnels.

Dès le début juillet, dans un entretien à La Provence, François Crémieux, ancien bras droit du grand menteur Martin Hirch… s’est donc attaqué au directeur de l’IHU Méditerranée infection.

« Quand on s’exprime au nom de l’institution, on s’exprime avec l’accord de l’institution, j’entends appliquer cette règle à tout le monde. Quand on fait de la recherche, on le fait dans le respect de l’ensemble des règles qui s’appliquent à la recherche clinique. Quand on prescrit des médicaments, on le fait conformément aux recommandations de la HAS et des sociétés scientifiques. Je pense qu’il faut revenir à cela et s’y tenir. L’objectif est aussi d’assurer l’avenir de l’IHU.

Didier Raoult a-t-il, selon vous, toujours sa place à la tête de cet institut ?

Je souhaite des relations saines et transparentes entre l’AP-HM et l’IHU autour des mêmes principes de « droit commun » qui s’appliquent à toute l’AP-HM. Puisque ces sujets ont pu faire polémique, je serai attentif aux conditions de travail ou à la stratégie de l’institut, en ma qualité de directeur de l’AP-HM, membre fondateur et partenaire de l’IHU mais aussi en ma qualité de membre du conseil d’administration de l’IHU. Si cela devait être précisé, l’IHU ne bénéficie pas d’un droit d’exception dans aucun des domaines qui relèvent de ses missions. »

Voici pour l’ambiance.

Et effectivement, dès le début de cette nouvelle intervention, Didier Raoult a précisé qu’il ne parlait qu’en son nom, hors AP-HM, hors IHU. Cependant, Raoult, étant Raoult (et c’est pour ça que nous l’aimons et lui faisons confiance) fut très clair.

S’il n’a pas démoli les nouvelles dispositions législatives, semblant parler de généralités, il a fustigé ceux qui dissimulent les chiffres et données : « si tout ce qu’on dit se révèle être déraisonnable, l’adhésion de la population finira par s’effriter. Donner des ordres aux gens ne suffira pas à arrêter une épidémie qui fait ce qu’elle veut », « au fur et à mesure des variants, la sévérité diminue » et de le prouver par des graphiques.

Selon lui, les vaccins n’influent pas sur l’épidémie, « la protection vaccinale contre les variants est modeste »,« la maladie n’est pas très immunisante », « le contrôle de l’épidémie ne passera pas que par ça », « les variants sont associés à des gravités différentes. On n’a pas les données permettant de vérifier que  la vaccination diminue la gravité ». De plus, il a remarqué que « la charge virale est plus importante chez les vaccinés »…

En bref, il convient de prendre en charge au plus tôt les malades, le vaccin est un des éléments des traitements possibles, selon les cas, parfois, il ne marche qu’à 40 %, les vaccinés sont aussi contagieux que les autres voire davantage, le virus devrait se calmer, Delta n’est pas le pire, bien au contraire et surtout, il faut continuer, ou recommencer, à se laver les mains très souvent !

Et les menteurs vont être punis… plus personne ne les croira ! Avis au gouvernement et aux parlementaires.

Dans le brouhaha, insultant et menaçant, du monde nouveau, entendre des paroles d’antan, honnêtes et rassurantes, est un plaisir fort appréciable dont lui savons gré.

C’est le dictateur psychopathe, Véran le frappadingue et leurs  sbires, mythomanes et corrompus, qui vont être contents…

Mitrophane Crapoussin

https://www.youtube.com/watch?v=NUCCMTEu2Kk