Rappelez à votre député que c’est vous qui le payez… et fort bien !

Contrairement à certains excités, il ne faut pas les menacer de mort. Tout d’abord, c’est très inconvenant. Puis, c’est fort imprudent. Ayant des us et coutumes de mafieux, les parlementaires n’ont pas peur. Ils s’en servent uniquement pour se victimiser et se faire de la pub, sans changer la moindre de leurs habitudes.

Des courriels très précis, leur expliquant en détail pourquoi il ne doivent pas voter telle ou telle loi, en l’occurrence celle portant création du passe vaccinal, ne vont pas les convaincre. Ils se font rémunérer par vous, pour travailler pour eux et tant d’autres…

Pour les perturber, il est préférable de leur adresser des très nombreux mails fort courtois, leur rappelant les salaires et privilèges qu’ils vous doivent. Il convient de bien insister sur le fait qu’ils sont vos salariés et qu’à ce titre, vous allez, avec beaucoup de concitoyens, les licencier. En bref, il faut leur rappeler qui est le chef.

Des sites existent permettant de surveiller leur agissements ou leurs absences. Il suffit d’étudier un peu le profil de votre député pour préparer un courriel, sans invective, à lui adresser tous les quinze jours, afin de lui remémorer que le terme de son mandat approche. Cela va lui mettre du baume au cœur.  Qui est heureux à la perspective d’être bientôt jeté à la porte ?

Dans l’adversité, l’on se croit souvent trop seul, il suffit de se réunir. Nous sommes nombreux à subir le même député. Il suffit qu’un seul des administrés rédige un courrier efficace et le communique à beaucoup d’autres afin que le député visé comprenne que sa réélection est  compromise. Il est fort probable qu’il ne vous réponde pas. Peu importe. Si chaque élu reçoit grand nombre de courriels du même acabit, il peut s’en inquiéter. Ce qu’il faut, c’est de la persistance dans les envois, jusqu’aux législatives.

Mitrophane Crapoussin

Voici un modèle qu’il vous suffira d’adapter.

Monsieur le député/ Madame la député,

À considérer vos agissements, vos absences et surtout, vos votes… à l’Assemblée, il semble qu’il y ait eu méprise quant à votre mandat.

Manifestement, vous avez oublié que vous m’êtes redevable de votre salaire et de vos privilèges. Ayant repéré vos méfaits et manquements, nous sommes très nombreux à être fort insatisfaits de la déplorable qualité de vos services. Ainsi est-il impossible de continuer à vous compter parmi notre personnel.

Je suis donc au regret de vous annoncer qu’en juin 2022, vous serez licencié tel un banal employé ayant trahi la mission lui incombant. Toutefois, malgré vos inacceptables agissements, vous ne le serez pas officiellement pour fautes graves, lesquelles sont toutefois dénoncées sur des sites dédiés.

Veuillez agréer, Madame le député/ Monsieur le député, l’expression de mes salutations.

Trouver votre député.

https://www.nosdeputes.fr/deputes

Faire remonter  le silence ou la réponse de votre député.

https://motioncensure.fr/#contact-4

image_pdfimage_print
10

7 Commentaires

  1. ah si les députés absent se voyaient amputés de leur salaire… comme ça se fait pour le vulgum pécus

  2. Il y a une pétition qui circule sur le site « mesopinions ». Je l’ai signée et elle recueille de très nombreuses signatures.

  3. Ah ah ah ! Vous ne manquez pas d’humour ! Attendre quoi que ce soit de ces planqués qui nous méprisent et dont toute l’action consiste à renforcer ce système oppresseur car il ne fonctionne que pour eux ! Vous êtes impayables vous !

  4. J’ai vu sur la liste ou figure la Bergé, Aurore de son prénom (crépuscule aurai mieux convenu) il y a en bonne place parmi les 57 mon enfoiré de député, un ex sauciflard reconverti à la sauce lrem.

  5. ils en ont rient a foutre , de notre pognon ,je suis pour reformer les parasites parlementaires , le jour qu’il y aura un attentat dans cet hémicycle cela sera beaucoup moins grave qu’au Bataclan

  6. Tout à fait d’accord avec vous « Mitrophane ».
    Un courrier injurieux sera jeté immédiatement dès les premiers mots, alors qu’un courrier bien écrit, impeccable sur la forme et le fond, fera comprendre que les cadres de la circonscription, par définition peu nombreux mais influents, vous signifient votre renvoi.

  7. Bientôt tous ces gros porcs vont arpenter leur circonscription électorale pour tenter de se faire réélire. Attendez-les de pied ferme et dénoncez ces néo-nazis publiquement et perturbez leurs réunions publiques et privées partout où ils se rendront. Rendez leur campagne électorale impossible, cauchemardesque, dangereuse et calamiteuse pour ce tas de gros porcs ! Je vais finir par me promener avec une étoile jaune de non-vaccinés !

Les commentaires sont fermés.