Rassemblement du 18 janvier scandaleusement interdit : le gouvernement ménage les islamistes

Publié le 18 janvier 2015 - par

Ce régime ne recule devant rien pour interdire toute expression qui ne convienne pas à sa vision du monde. Les juges du tribunal administratif viennent de confirmer, malgré un dossier vide, la décision inique du préfet Boucault. Celui-ci, a décrété, ce vendredi 16 janvier, de manière tardive, que le rassemblement intitulé « Islamistes hors de France » organisé par Riposte Laïque et Résistance républicaine serait interdit, sous le prétexte qu’il inciterait à la haine et à la division. On croit rêver, à un moment où, partout en France des soldats d’Allah menacent de tuer un maximum de policiers et de Français.

Depuis les assassinats commis dans les locaux de Charlie Hebdo, puis ceux du lendemain, nous assistons à un gigantesque lavage de cerveau orchestré par ce gouvernement et nombre de journalistes. Alors qu’une guerre est déclarée à notre pays par les représentants les plus radicaux de l’islam, on assiste, depuis la manifestation de dimanche, à une énorme manipulation. Il s’agit de faire passer les musulmans pour les principales victimes de ces attentats. De manière politicienne, ce régime tente d’organiser une union nationale autour d’un président de la République massivement désavoué. La promotion du multiculturalisme, de l’islam et de l’immigration est mise en avant, et on vient à accuser les Zemmour, Houellebecq ou Marine Le Pen d’être coupables des crimes commis par les soldats d’Allah ! Plus grave, Hollande menace d’instituer un délit d’islamophobie !

Nous remarquons qu’il n’y a que dans la France de Hollande-Valls-Taubira qu’on n’a pas le droit de manifester contre l’islamisation de notre pays. En Espagne, en Suisse, en Italie, en Belgique, dans la foulée de Pegida en Allemagne, des patriotes se mobilisent, devant la violence grandissante de militants islamistes. En France, des mouvements naissent à Montpellier, Lyon, Bordeaux et Vannes, entre autres.

Au lieu de dire la vérité aux Français, ce régime multiplie les actes d’allégeance en direction des islamistes. Pour leur donner des gages supplémentaires, il a donc, une semaine après la gigantesque manifestation du dimanche 11 janvier, décidé d’annuler notre rassemblement. C’est un véritable scandale, qui montre l’imposture de la prétendue liberté d’expression mise en avant le 11 janvier.

Même si nous comprenons la colère, l’indignation, voire la révolte de ceux qui entendaient venir à ce rassemblement, nous ne tomberons pas dans le piège recherché par le pouvoir. Ce dernier espère voir les patriotes, excédés par le deux poids deux mesures permanent, braver l’interdiction, et aller à l’affrontement avec les forces de l’ordre.

Nous appelons donc les Français à ne pas se rendre à la manifestation interdite. Nous organiserons, ce dimanche, une conférence de presse, à Paris, avec notamment Mélanie Dittmer, de Pegida, et d’autres intervenants étrangers, à une heure et dans un lieu qui seront annoncés demain. La voix de tous ceux qui refusent l’accélération de l’islamisation de nos pays sera entendue, n’en déplaise aux maitres-censeurs socialistes.

Nous encourageons par ailleurs tous les patriotes à s’organiser localement, et à rejoindre les mouvements de résistance qui se mettent en place.

Contact presse :

Christine Tasin

Pierre Cassen

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi