RATP : Abdallah fait son ramadan anticipé

Publié le 28 février 2016 - par - 7 commentaires - 1 954 vues
Share

mahometauvolant14

 

Rien ne va plus au dépôt d’Aubervilliers.

Abdallah Outmaite, chauffeur de bus de la RATP observe un jeûne de protestation ce lundi, alors que ce n’est même pas le ramadan !

http://www.leparisien.fr/aubervilliers-93300/aubervilliers-un-agent-de-la-ratp-en-greve-de-la-faim-22-02-2016-5568977.php#xtor=AD-1481423551

Il proteste contre sa révocation, décidée en conseil de discipline, pour des faits [ principalement] de mauvais « comportements avec les voyageurs. »

Après avoir fait l’objet de plusieurs rappels à l’ordre avec la mise en place d’un « plan de progrès » et de « sanctions graduées », manifestement Abdallah Outmaite n’a pas saisi la main  tendue à plusieurs reprises par sa hiérarchie. Mais peut-être qu’Abdallah fait partie de ceux qui ont du mal à serrer des mains ? Dans ce cas, et ce cas seulement, on ne saurait lui en tenir rigueur…

ratpgrevefaim

On lui donnerait le bon dieu sans confession

Bien sur, Abdallah est défendu et soutenu par les représentants du personnel, jamais en reste lorsqu’il s’agit de défendre ceux qui dorénavant représentent l’avenir de la RATP. Ils estiment les charges retenues contre lui comme « inexistantes ». Les syndicats exigent pour l’entreprise la même justice que celle de Taubira dans le civil :  Laxiste pour les racailles et répressive contre les patriotes !

Deux de mes collègues en ont fait les frais et ont été révoqués récemment sans aucun soutien de la part des syndicats. L’un pour avoir endommagé un bus suite à un mauvais geste dû à un blocage du dos alors que celui-ci revenait d’une longue mise à l’écart de la conduite pour raison médicale, et l’autre pour avoir été déclaré inapte définitif sans proposition de reclassement. Les avons-nous vus soutenir ces deux chauffeurs, Thierry et Sam, révoqués après 20 ans de service alors qu’ils n’avaient,  ni l’un ni l’autre, commis de fautes mais que seulement leur état de santé respectif était en cause ? Non, pour les syndicats, ils étaient trop Français, priorité aux Abdallah et autres Mohamed.

Abdallah  reste, malgré tout, un salarié exemplaire au service de sa direction et veut le faire savoir parce que, dit-il, il a trimé comme un malade pour son dépôt en faisant « 58 jours » supplémentaires (d’après l’article) sur son temps de travail en 2015, et c’est comme ça que la vilaine RATP le remercie ?

J’ai fait un calcul rapide :

Le machiniste « banal » travaille, en moyenne, 209 jours dans l’année avec en moyenne 10 jours de repos par mois et 5 semaines de congés payés alors qu’Abdallah, lui, travaille 267 jours dans une année. Cela représente 3 mois de travail supplémentaires. Pour obtenir ce résultat, il n’aurait bénéficié que de 5 jours de repos par mois en dépit des réglementations en vigueur que nous imposent les obligations strictes en matière de repos.   Non seulement, il aurait réussi à déjouer la réglementation malgré les verrous informatisés et soi disant inviolables, mais en plus il aurait fait preuve d’une grande capacité physique et mentale, car selon les grilles de repos lambda, cela inclurait de faire des semaines de travail de 6 jours avec un seul jour de repos entre les deux et, ce, toute l’année !  Abdallah est un demi-dieu et la RATP aurait tort de s’en défaire !

Mais la direction n’a pas retenu les qualités exceptionnelles et rentables de son agent Abdallah qui prétend n’avoir œuvré que par  sens du sacrifice pour « sauver » l’entreprise RATP en « difficulté ». En occultant les revenus substantiels des quelque 7000 euros supplémentaires que devrait lui procurer cette assiduité sans égal, (parce que, ne soyez pas dupes, Abdallah ne travaille pas gratuitement) Abdallah doit penser que le fait d’avoir cumulé sans compter les heures de travail doit l’exempter d’exemplarité.

Il chouine  parce que cette mécréante de RATP a seulement retenu le fait qu’il n’a pas eu de bonnes « pratiques » envers ses clients. J’ai entendu dire que certains machinistes refusent de prendre dans leur bus des gens qui sentent la cigarette, ou qui refusent de parler ou rendre la monnaie aux femmes. Serait-ce ce type de comportements que l’on reproche à Abdallah Outmaite ?

Néanmoins, Il ne faudrait pas qu’Abdallah, qui en arabe signifie « serviteur de dieu » et qui a débuté une grève de la faim en plein mois de février, ne se prenne pour Allah lui-même, car selon son commandement cette année  le ramadan ne débutera que le 6 juin 2016.

Que les usagers du transport public, soucieux de leur sécurité se rassurent, ils n’auront plus  Abdallah Outmaite comme chauffeur puisqu’il ne fait plus partie des effectifs de la RATP depuis le 15 février dernier. De fait, le demi-dieu Abdallah fait son ramadan  sur le trottoir, en face de son ancien dépôt. A moins que la direction , dans sa grande bonté (à géométrie variable), ne décide de lui accorder une énième chance…

Maud Orcel

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Denis

Il reste à ce bon Abdallah la possibilité de postuler pour un emploi à la RATA (Régie Autonome des Transports Algérois ) Plus de probleme avec le jeûne,ni avec les femmes !

ania

Merci pour votre article Madame, j’en rirais si cela ne me donnait pas de mauvais frissons. J’espère bien qu’il va continuer la grève de la fin jusqu’à son prochain ramdam! Cependant je me permets d’y ajouter une petite nuance.. « Il ne faudrait pas qu’Abdallah, qui en arabe signifie « serviteur de dieu »  » « À l’époque médiévale, le mot `abd est utilisé dans le monde arabe pour désigner les esclaves noirs, tandis que les esclaves blancs sont généralement appelés Mamelouks (possédés). Par dérivation, le mot a fini par désigner dans plusieurs dialectes arabes les populations noires dans leur ensemble. » source… lire la suite

Olivier

Bonjour ania. étymologiquement, le mot ‘abd est tiré du verbe ‘abada, qui signifie « adorer ». Donc un ‘abd, serait plutôt un adorateur en fait, surtout dans le contexte du prénom « ‘abdallah ». Le mot mamlouk est le vrai mot pour dire esclave. Il est tiré du verbe malaka, qui signifie posséder. Maalik qui signifie roi vient aussi de ce verbe avec le sens de « possesseur ». Mamlouk a le sens de « posséder » dans le sens qu’il est une propriété. Les musulmans ont raison lorsqu’ils prétendent que leur religion se comprend mieu lorsque l’on maîtrise la langue arabe, bien que cela ne rende pas… lire la suite

Victoire de Tourtour

Il me semblait, si ma mémoire est bonne, qu’il y avait, en arabe, une vingtaine de mots pour désigner l’esclave.

Eddy Leurquoy

Comme Maud, j’ai bien rigolé en voyant l’histoire de ce forçat des heures supp sans qui la RATP aurait coulé ou presque, sans préjuger de son affaire que je ne connais pas j’ai souvenirs d’avoir vu justement ce genre de forçat se faire virer pour une certaine tendance a finir en retard tout les jours sans aucune raison apparente, oui quand vous êtes le seul a rentrer systématiquement en retard sur votre secteur, ça finit par se voir, les logiciels sont fabuleux pour ce genre de statistique, ou d’autres travailler sur leurs jours de repos,voir appliquer en sus la méthode… lire la suite

La chienlit non merci

Mon neveu qui enseigne à la faculté vient de me raconter qu’un mahométan originaire d’afrique noire et qui étudie en France s’était permis de demander à une étudiante d’origine maghrébine qui venait de rentrer dans sa salle de cours après avoir fini de manger un sandwich au jambon si celui-ci contenait du jambon et lui a dit que c’était interdit de manger du jambon. Sur ce, mon neveu lui a rappelé que la charia n’est pas en vigueur dans sa salle de cours et qu’il n’a pas à fliquer les habitudes gastronomiques d’autrui. Le « critique gastronomique » ne s’est alors plus… lire la suite

La chienlit non merci

Le lendemain, le supérieur hiérarchique de mon neveu lui a demandé ce qui s’était passé exactement. Mon neveu lui décrit donc l’incident. Son chef l’informe alors que la mangeuse de jambon a nié toute l’histoire. Vraiment ces gens-là se méritent. Pourquoi ne vont-ils pas tous étudier dans des écoles islamiques et dans des pays islamiques au lieu de venir enquiquiner les « mécréants » que nous sommes selon eux?