RATP : au secours, le comité d’entreprise appelle Dounia Bouzar pour défendre la laïcité !

img032Ainsi, le Comité Régie d’Entreprise de la RATP a fait appel à la « très controversée » Dounia BOUZAR, « anthropologue » très appréciée des sites islamistes comme oumma.com ou SaphirNews.com, de ses relations étroites avec Tarik RAMADAN ou OUBROU, ses penchants pour les associations musulmanes intégristes et l’UOIF, ses soutiens aux revendications communautaristes musulmanes, les agents de la RATP seront ravis d’apprendre que leurs syndicats se soient adressés à elle pour une « réflexion » autours de la laïcité.

Car quel est le discours de Dounia Bouzar, qui a également l’oreille de M. Laïcité du PS, Jean Glavany ? Inlassablement, elle raconte, dans ses conférences, que les entreprises françaises doivent s’adapter à une nouvelle religion, l’islam, au nom du respect du droit religieux. Concrètement, cela veut dire, selon elle, qu’il faut autoriser le voile dans l’entreprise, adapter les horaires et les jours fériés aux obligations cultuelles, mettre des salles de prières dans les entreprises, et permettre aux musulmans de manger halal. C’est ni plus ni moins ce que les plus radicaux des soldats d’Allah réclament, et ce que Sud-RATP et parfois la CGT soutiennent. Inviter, dans ce contexte, Dounia Bouzar, comme l’a fait le Comité Régie d’entreprise, c’est donc envoyer des gages aux islamistes, et trahir ouvertement la laïcité, qui, faut-il le rappeler, en France, n’est pas la liberté religieuse, mais la séparation du religieux et du politique.

Le C.E qui tout d’un coup met la laïcité en couverture de son mensuel a l’air de prendre conscience de la gravité de la situation, sans doute grâce aux témoignages de la vidéo de Guy SAUVAGE, mais toujours pour ne pas « stigmatiser » nos chers collègues à la barbe prosélyte rien de mieux que de nous assener du discours d’une des leur. Pour nous montrer que leurs prises de position sont « saines » et sans visées islamophobes ou racistes, ils pratiquent la langue de bois et accusent le site Riposte Laïque, qui a révélé la souffrance des femmes de la RATP, de site d’extrême droite. Or, Dounia Bouzar, par ses discours, et bien plus proche des théories d’extrême droite que Riposte Laïque, qui en est aux antipodes.

img031Malgré les témoignages sans équivoque de plusieurs femmes de la RATP, et les déclarations de la Direction Générale sur la véracité de leurs propos, Jacques Eliez élu de la CGT ose parler « d’épiphénomène » et on comprend plus tard dans le texte qu’en fait, sa crainte est de voir, à l’application du guide de la laïcité, une remise en cause de l’activité syndicale. Quel discours paranoiaque ! Quel rapport ? En quoi combattre l’islamisation de l’entreprise laïque, tâche qui aurait dû revenir à une vraie CGT,remettrait en cause le syndicalisme ? Quid de la situation des femmes dans l’entreprise ? Quid des nés-musulmans qui ont besoin de la laïcité pour vivre et travailler en toute liberté ? lui s’inquiète de l’avenir de l’activité syndicale, qu’il lie sans doute à son propre avenir, comme nombre de bureaucrates syndicaux coupés des réalités de leur base ! Et effectivement en ce moment l’activité syndicale de la CGT ne va pas très fort si j’en crois les tracts des militants cégétistes qui s’interrogent sur la mauvaise gestion du CE par les élus de la CGT !

img034J’aurais aimé que les élus du comité d’entreprise de la RATP parlent de ces femmes méprisées par leurs collègues pour impureté ou tentation ; privées de bonnes relations de travail pour cause de religiosité ; de leur humiliation quotidienne provoquée par des hommes qui se sentent tout-puissant tant personne n’ose les contrarier et dont la barbe constitue le point de départ de toutes les dérives. J’aurais préféré qu’ils s’opposent au communautarisme dans leurs propres sections syndicales et qu’ils annoncent des orientations claires pour y mettre un terme définitivement.

Par clientélisme et lâcheté, ils ne l’ont pas fait, et se retrouvent en porte-à-faux devant la charte laïque publiée par la direction. Joli bilan !

Maud Orcel

image_pdf
0
0