RATP : les délégués de Sud Les Lilas veulent imposer le halal pour tous

Notre rédaction vient de recevoir, adressé par courrier postal, ce nouveau compte-rendu d’une réunion paritaire à la RATP. Alors que les délégués du personnel n’interviennent pas sur les répercutions catastrophiques de la pratique du ramadan par les conducteurs de bus, qui met en péril la continuité et la qualité du service public de la RATP, la section locale du syndicat SUD du centre bus des Lilas entend imposer le halal pour tous pour les cadeaux de fin d’année offerts aux salariés par la direction (je vous épargne les autres questions de cette fameuse réunion du 17 janvier 2013).

DELEGUES DU PERSONNEL SUD RATP – LILAS Séance du jeudi 17 Janvier 2013

 QUESTION N°3

Les DP SUD vous demandent : Quel est le coût par MR consacré au cadeau de fin d’année par la direction de notre attachement ?

REPONSE : Le montant global des cadeaux de fin d’année est d’environ 19 k€.

QUESTION N°4

Les DP SUD vous demandent : Quel est l’objectif rechercher par la direction lors de son présent 2013 ?

REPONSE : Ce cadeau de fin d’année a pour but de remercier les salariés du centre des efforts consentis quotidiennement et de saluer le changement d’année.

 QUESTION N° 5

Les DP SUD vous demandent : Dans quelles proportions les différents types de religion sont elles représentées dans le personnel de la ratp ?

REPONSE : L’article 8 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée précise qu’, « Il est interdit de collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses ou l’appartenance syndicale des personnes, ou qui sont relatives à la santé ou à la vie sexuelle de celles-ci. » La RATP ne collecte donc pas ce genre d’information, conformément à la loi.

 QUESTION N° 6

Les DP SUD vous demandent : La laïcité dans notre entreprise justifie t’elle le tabou sur ce sujet ?

REPONSE : Il n’existe aucun tabou lié au principe de neutralité applicable dans l’entreprise.Un projet de guide pratique est d’ailleurs en cours de validation afin de clarifier la position de l’entreprise sur le sujet. Celui-ci constituera un référentiel commun rappelant les principes généraux du droit et fixant la conduite à tenir pour chacun.

 QUESTION N° 7

Les DP SUD vous demandent : Ce fait favorable à un gâchis inestimé pour l’entreprise, est caractérisé par l’attribution d’une quantité considérable de présents dont ne peuvent faire usage a la consommation leurs destinataires. l’incidence morale chez ces derniers et pécuniaire pour l’entreprise ne justifient-elles pas une attention particulière dans le choix des produits ?

REPONSE : Nous ne pouvons répondre favorablement à l’intégralité des volontés individuelles. Dans le but de minimiser « l’incidence morale » chez les personnes ne pouvant pas bénéficiées du présent de fin d’année ainsi que « l’incidence pécuniaire » pour l’entreprise, la Direction du centre bus s’engage à ne plus faire de cadeaux.

FIN.

Vous avez donc compris que le cadeau de fin d’année n’est autre qu’un panier garni de douceurs sucrées et salées mais pas halal (peut être ont-ils même fait l’affront d’y mettre une bouteille de champagne?) ce qui a provoqué une atteinte morale chez les agents de confession musulmane. Résultat, la direction froussarde de se voir accuser de mauvaise gestion voir de discrimination n’offrira plus de cadeaux à personne.

Jeanne Bourdillon

PS : les fautes d’orthographes contenues dans les questions-réponses émanent du rédacteur de la direction du centre bus des Lilas.

 

 

 

 

image_pdf
0
0