RATP : regroupement des deux dépôts les plus islamisés… et grosse prime pour les cadres !

Publié le 24 avril 2013 - par - 10 752 vues

Plusieurs dizaines de milliers d’euros de prime (les bruits qui courent, parlent de 30.000 à 80.000 euros suivant le degré hiérarchique)  en récompense pour les cadres islamo-collabos qui ont mené le regroupement de deux des plus gros dépôts communautaires que la RATP n’ait jamais connue, des dépôts où le recrutement par “discrimination positive” bat son plein : NANTERRE et CHARLEBOURG.

Ces montants indécents, compte tenu de la situation économique et financière des machinistes dont les salaires n’ont pas bougé depuis des lustres et dont les conditions de travail se dégradent  jour après jour,  est mérité dans la mesure où la  situation scandaleuse des femmes de la RATP a été parfaitement maintenue sous silence grâce à la pression hiérarchique et syndicale et où la “paix sociale” a été maintenue malgré les tensions religieuses dues à la, désormais, tristement célèbre communauté musulmane des deux centres bus en question.

Hormis le fait que les deux syndicats communautaires SUD et FO (Force orientale), à présent réunis dans un même centre, vont pouvoir revendiquer main dans la main  pour leur propre compte. On imagine déjà les revendications futures :

– “Nous, délégués du personnel, faisons nos prières sur les différents lieux de travail que nous avons a disposition : couloirs, salle de repos, vestiaires, bus…. Ce ne sont pas des conditions dignes de la RATP et qui vont à l’encontre de sa propre éthique qui se veut respectueuse de la religion, donc, pour commencer, nous exigeons une salle de prière…”

-” Le voile pour nos sœurs machinistes ! (bah oui si,  nous , les hommes, on a le droit de porter la barbe islamique et exprimer notre religiosité, nos soeurs, ont le droit de porter le voile! c’est ça l’égalité des sexes, non?)”.

-” Des lignes exclusivement réservées aux seuls chauffeurs de bus musulmans, les chauffeurs mécréants n’auront qu’à se convertir, (il y a déjà des lignes à forte majorité musulmane pourquoi pas demander l’exclusivité musulmane (rapport aux clients) et comme vous le savez, on se sent mieux entre nous)”.

-” Des salles de repos réservés aux femmes pour qu’on ait pas à les croiser, elles nous causent trop de turpitudes avec leurs parfums et leurs maquillages et puis elles ont leurs règles une fois par mois ! (en plus elles demandent que ça, nous sommes tellement désagréables avec elles!)”.

-” Bien sur des douchettes dans les toilettes et du halal dans les distributeurs (on vous l’a déjà exigé, vous avez toujours été réticents, mais grâce à la fusion des deux centres, on est plus nombreux, alors…) “.

– “Au nom d’Allah le tout misécordieux, Allah sait mieux que vous…blablabla…”

Bref, la direction locale, grassement rémunérée et gavée de primes, a de beaux jours devant elle, mais ce n’est pas elle que je plains. Surtout que je leur fais confiance pour répondre au mieux aux exigences communautaires compte tenu de leur promptitude à, d’abord, fermer les yeux et, ensuite, à brosser dans le sens du poil (de la barbe) de plus, leurs culs vissés sur leurs sièges et leurs nez collés à leurs dossiers comptables, ils n’ont aucun ressenti de ce qui se passe sur le terrain et c’est bien confortable pour eux parce qu’ils veulent surtout pas savoir!

En revanche, je plains les machinistes non-musulmans qui n’auront pas d’autres choix que de travailler avec encore plus de rites religieux, plus de prières et d’ablutions, plus de signes ostentatoires, plus d’aménagement de service pour les Mahométans surtout en période de ramadan, etc.

Mais je plains davantage  les femmes machinistes qui, en plus de tout ça, devront supporter et souffrir d’encore plus de mépris, encore plus de soumission et encore plus d’exclusion…. Tout ça pour satisfaire les exigences  d’une direction générale qui se fout royalement du bien-être de ses agents (sauf quand ça concerne les religieux) et du respect de la laïcité, mais qui se préocupe d’avantage des économies qu’elle pourrait faire en fusionnant plusieurs centres. Nous en avons eu la preuve avec toutes ces années de constante dégradation de la laïcité et de la condition des femmes, des années d’inertie pour nous pondre un guide qui ne serra jamais  appliqué par ces cadres locaux, à part peut-être pour un malheureux catho isolé qui aura autour du cou une croix trop visible ou en profiter pour nous supprimer le sapin de noël…

La direction doit jouer la transparence et annoncer l’existence et les montants  de ces primes

Mais, en tout état de cause, que ces montants soient confirmés ou pas, ces cadres qui se sont efforcés de diviser les agents  en laissant se développer volontairement ce  communautarisme (tout en niant toujours sa  présence);  qui ont laissé et laissent encore les pratiques religieuses s’exprimer  avec, à la clé, une ambiance de travail  pourrie dans leurs dépôts (surtout pour les femmes); qui ont exercé des pressions sur les agents qui  dénoncent ce quotidien puis qui  les ont honteusement  dénigrés; qui laissent les menaces et les insultes s’opérer (en pensant sans doute qu’elles nous feront taire)  et dont l’ensemble de cette  gestion est remise en cause par de nombreux machinistes. 

CES CADRES LA NE MERITENT AUCUNE PRIME, MAIS MERITENT LA PORTE !

Maud Orcel

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi