Rayhana agressée et après ?

Publié le 22 janvier 2010 - par
Share

En confiant à la section anti-terroriste de la brigade criminelle l’enquête sur l’agression de la comédienne Rayhana le ministère de l’intérieur a placé la barre très haut et montre à quel point le fait est jugé gravissime. On oriente, malgré un discours qui voudrait laisser croire le contraire, les investigations vers la mouvance terroriste islamiste. Les responsables religieux du quartier, jurent leurs grands dieux que non, ils n’y sont pour rien et condamnent. Ils condamnent, mais sont-ils innocents pour autant ? Et nos hommes politiques peuvent-ils ne pas aujourd’hui réfléchir à leur propre responsabilité devant cette tentative d’assassinat, car, enfin qu’ont-ils fait depuis trente ans, de quelle manière ont-ils empêché la montée du fondamentalisme musulman de quelle manière ont-ils cherché à protéger les citoyens de notre République de ce danger là ? Alors, on peut, bien sûr, aboutir à un résultat d’enquête prouvant qu’il s’agit de deux barjots (pardon chers handballeurs) complètement coupés et étrangers de la mouvance islamiste , et clore cette enquête comme au cinéma : « toute ressemblance avec…. ne pourrait qu’être fortuite »

Le fait est tellement grave qu’il est temps de réfléchir à 30 ans d’histoire.

Après l’accueil de Khomeiny, la France a donné le droit d’asile aux gens du FIS et autres assassins, a laissé prospérer dans les plus grandes villes de France, les sectes les plus intégristes venant des courants les plus réactionnaires d’Arabie saoudite, du Pakistan, d’Egypte, a encouragé par des baux emphytéotiques voire financé en dépit de toutes les lois sur la laïcité, la construction de méga mosquées permettant les prêches les plus subversifs, même si de temps en temps on a renvoyé (comme à Lyon) un ou deux imams, pour laisser croire au bon peuple qu’on faisait quelque chose. Nos politiques pouvaient-ils ignorer qu’au-delà du courant religieux, revendiqué en couverture, il y avait l’installation islamiste ? De quelle manière a-t-on réagi quand sont apparus les premiers voiles, niqabs, tchadors, signes évidents d’une montée du fondamentalisme, rappelons nous le cafouillage de 1989 ? Connivences politiques diverses, médias bien-pensants, qui ont tu ou très peu parlé de cette pieuvre qui s’est installée dans notre pays, comme elle s’est développée ailleurs en Europe.

La tardive prise de conscience de l’élu communiste André Gérin, (élu municipal puis maire de Vénissieux), a le mérite de réveiller les esprits, et de secouer le monde politique. Dans son interview sur Europe 1 Gérin parle de talibans*. Sera-t-il entendu ? Sera-ce une pichenette ou un tsunami ? Dévoilera-t-on vraiment la partie cachée de l’iceberg ? Peut-on dire, d’ailleurs, que cette partie est réellement cachée puisque ces prédicateurs intégristes ont pignon sur rue, vendent dans toutes les grandes villes de France les livres les plus obscurantistes traitant des fatwas et autres joyeusetés de l’Islam…Fatwa dont est victime Robert Redeker dans l’indifférence générale.

Car, face au drame Rayhana, et après la mission Gérin, que faut-il faire ? Continuer de nier le lien entre les femmes qui portent la burqa le niqab et ces hommes intégristes ? Continuer de penser que l’Islam de France ne portera pas en son sein les plus intégristes d’entre ceux-là (UOIF, Tabligh, salafiste etc.) alors que certains siègent déjà dans ce conseil et que tout le monde le sait ? Continuer d’ouvrir des mosquées, écoles coraniques et centres cultuels pour un enseignement religieux incontrôlé et incontrôlable ? Continuer de faire semblant d’imaginer que l’Islam pourrait s’accorder avec notre République laïque alors que , jusqu’à ce jour, aucun responsable musulman n’a contesté la divine parole du Coran, et la violence qu’elle porte ? Attendre que les musulmans « laïques » muets se manifestent enfin avant un autre drame? L’action nous concerne tous et devra dépasser le seul problème du voile intégral.

Devant l’acte odieux commis à Paris, on ne peut penser qu’aux méthodes musclées des SS de Hitler, la cible a changé, au-delà de la femme violemment agressée c’est aussi à la parole et à la liberté qu’on s’en prend.

Les Français exigeront un jour des comptes de nos gouvernements successifs et de l’ensemble du corps politique, des médias pour leur incapacité, sorte de connivence avec cette mouvance islamiste dont il ne faut surtout pas parler, comme si elle n’existait pas et qu’il s’agissait d’une vue de l’esprit de quelques affreux islamophobes.

Martine Chapouton

* http://www.dailymotion.com/video/xbucra_gerin-il-faut-preparer-une-loi-sur_news

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.