Réaction à l’interview de Pierre Cassen sur une possible guerre civile en France

Publié le 10 octobre 2012 - par - 6 602 vues
Share

Pierre Cassen : interdiction du voile = guerre civile ? Pierre Cassen, responsable du journal en ligne Riposte Laïque, s’exprime, dans cette interview de 5 minutes, sur la proposition de Marine Le Pen visant à interdire le voile et la Kippa dans la rue. Une loi qui, si elle était appliquée, pourrait faire naître de vives tensions.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=eypfd8K-b-4

« Si aujourd’hui avec 8 millions de musulmans, on nous dit qu’empêcher le port du voile en France c’est l’ouverture de la guerre civile et que c’est quelque chose d’abominable, cela veut dire que l’Islam est déjà supérieur à la République. ça serait un message terrible.

Je vous laisse imaginer ce que serait le pays dans lequel nous voulons vivre quand ils seront 15 millions, quand ils seront 20 millions, quand ils seront 25 millions, ce que la démographie et le rythme actuel de l’immigration amènera forcement d’ici 2050. »

Bonjour Pierre Cassen,

Ne sommes nous pas aux prémices d’une guerre de religion entre l’islam et le reste du Monde qui a re-commencée depuis quelques années et qui va se terminer par une guerre civile ?

L’invasion sournoise mais continuelle de musulmans depuis les années 70 n’est-elle pas innocente et correspond-t-elle à une volonté de colonisation de la France en réponse à celle de l’Afrique du nord (Algérie, Tunisie, Maroc…) par la France pendant plus d’un siècle,  à une volonté de revanche ?

L’omniprésence depuis quelques années des immans, et de toutes les revendications des musulmans (selon la stratégie de la découpe du Salami en tranches) n’est-elle pas que la partie immergée de cette détermination à conquérir la France et l’Europe pour imposer une domination de l’Islam ?

Ne vivons-nous, à cause du développement de cette société multiculturelle, une guerre larvée de religions qui nous ramène au Moyen-Age alors qu’en France la loi de séparation de l’église et de l’état était censée nous protéger de ce genre de conflit ?

En faisant abstraction du temps, les revendications des islamistes modérés et surtout radicaux ne sont-ils pas dans la continuité de ce qui s’est passé au temps du prophète Mahomet et des croisades qui ont suivi.  Tout ce qui se passe est n’est-il pas l’illustration d’une guerre de religions qui date depuis plus de 1.400 années et qui s’intensifie depuis que les frontières se sont ouvertes dans le monde entier. Il n’y a plus besoin de lever des armées, l’invasion-immigration se fait chaque jour, par bateaux, par avions, avec ces passages de  » frontières passoires  » sous prétexte de tourisme, de refuge-politique ou de regroupement familial.

Chaque jour nous sommes nous pas confrontés dans toutes les grandes villes et les banlieues et même parfois les villages à l’omniprésence grandissante des musulmans qui affichent leur religion par le port du voile, de la barbe et je ne sais quels autres signes distinctifs ?

Le mode de vie en France n’est-il pas en train d’être bouleversé dans la rue, dans les transports en commun, dans les écoles, les collèges, les lycées les universités, les piscines, les stades, au bord de la mer, les hôpitaux, dans les fast-food, dans les petits commerces, les grandes surfaces, les marchés, aux abord des mosquées etc… La liste n’est-elle pas impressionnante et ne s’enrichit-elle pas chaque jour ?

Les familles musulmanes, les mariages mixtes, le prosélitisme religieux, les politiciens et journalistes complices, les associations démagogiques, les idiots utiles de toutes sortes ne sont-ils pas autant de militants pour la cause de l’islam. Dans moins d’une génération l’établissement de la charia ne risque-t-elle pas d’être imposée en France quand les musulmans seront plus nombreux que les français de souche ?

Je suis conscient de ces questions depuis plusieurs années mais à cause de la désinformation et de la propagande dans les médias beaucoup de français non musulmans n’ont pas encore compris ce qui était en train de se passer depuis 40 ans et surtout depuis l’accélération de ce processus ces dernières années qui se fait avec de plus en plus de violence.

Il n’y a qu’a comptabiliser chaque jour avec un chronomètre le temps consacré à chaque journal télévisé à tous les sujets qui ont un rapport de près ou de loin avec la religion musulmane en France ou dans le monde. On s’apperçoit que ce temps est environ 10 minutes à chaque édition qui dure une demi heure, et parfois c’est le journal qui est consacré à 100 % aux violences et évenements engendrés par les membres de cette religion. Des présenteurs de ces journaux ne sont-ils pas de plus en plus d’origine maghrebine, depuis quelques années ?

La France, l’Europe et le Monde sont complètement déstabilisés par les adeptes de cette religion et cela ne fera qu’empirer avec l’aide des capitaux des pays du Moyen-Orient , Quatar, Arabie Saoudite…

Quand un nombre important de français de souche et de politiciens courageux auront-ils compris comme Jean-François Copé tout récemment qu’il ne faut plus occulter ce sujet tabou ? Une prise de conscience massive est-elle en train de se faire ?

Au vu de la détermination des musulmans, les couteaux et les armes vont-ils sortir des poches et des caches de banlieues et cette guerre des religions vat-elle transformera en guerre civile, comme cela s’est passé dans de nombreux pays ?

J’aimerais me tromper, en posant ces questions,  mais l’histoire montre que si des mesures extrêment fermes ne sont pas prises dans l’Europe entière, c’est ce qui nous attend.

Tous les signes de développement de la violence provoquée par des musulmans extrémistes, par les fous d’Allah, chaque jour, en France et dans le Monde, montrent que  » ces petits soldats islamistes en puissance  » vivent au milieu de nous. Quand il leur faudra choisir de quel côté ils vont se ranger les armes à la main. Est-ce que cela sera du côté de la démocratie, de la laïcité ou du Prohète Mahomet ?

Ne faut-il pas faire acte de résistance et nous regrouper pour empêcher ce destin qui nous menace chaque jour un peu plus ?

François Martin

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.