Rebsamem a donc décrété que le député Le Pen n’avait pas à venir à Dijon…

Qu’est-ce que c’est que cette milice tchétchène qui, trois jours de suite, sous prétexte qu’un membre de leur arrogante et belliqueuse communauté, lequel, s’étant embrouillé avec des habitants du coin qui s’étaient trouvés obligés de le remettre un peu brutalement à sa place, s’était fait légèrement casser la gueule, est venue impunément provoquer et agresser nos Arabes du paisible quartier des Grésilles ?

Qu’est-ce que c’est que cette police française qui, pendant trois jours, s’est mise aux abonnés absents et, sans réagir, a laissé les hordes tchétchènes terroriser les populations pacifiques de ce quartier populaire défavorisé ? Les « forces de l’ordre », si promptes par ailleurs à se mobiliser pour faire entendre des jérémiades sur leur propre sort, ne leur devaient-elles pas, à elles aussi, ces populations déshéritées, assistance et protection ? Aurait-on par hasard considéré en haut lieu que, parce qu’il s’agissait de gens modestes et de Maghrébins, on pouvait se dispenser d’assurer pour eux la sécurité dont doivent normalement bénéficier tous les citoyens français ? N’y aurait-il pas là, une fois de plus, une grave discrimination à connotation raciste ?

Comment, dans ces conditions, s’étonner que ce quartier, lâchement abandonné à son sort par la police, livré sans défense à lui-même, ait dû susciter en son sein la mobilisation de citoyens courageux, lesquels, dotés d’un armement dérisoire par rapport à celui qu’exhibaient les sauvages venus du Caucase – uniquement quelques armes de poing et une poignée de malheureuses kalachnikovs – ont su bravement faire face aux hordes étrangères qui menaçaient leurs familles ? Devant les défaillances flagrantes de la police officielle, faudra-t-il à l’avenir se résoudre à sous-traiter la défense de ce quartier à cette vaillante milice citoyenne ?

Et le Castaner, où était-il pendant ce temps-là ? Pendant les trois jours qu’a duré l’agression, on ne l’a pas du tout entendu ! Silence radio ! Était-il en train de méditer sur sa fumeuse théorie de « l’émotion qui dépasse les règles juridiques » ? Était-il en train de se demander, de l’émotion des Tchétchènes et de celle des Arabes, laquelle était la plus légitime, laquelle méritait le plus d’être entendue ? C’est seulement au bout de trois jours, au terme de cette laborieuse réflexion, qu’il s’est courageusement décidé à déléguer sur place son secrétaire d’État, M. Nunez !

Et Marine Le Pen, qui, comme le maire de la ville, M. Rebsamen, l’a déclaré dans une conférence de presse, n’était nullement « la bienvenue » à Dijon, pourquoi ce gouvernement irresponsable l’a-t-il autorisée à venir parader sur place et insulter cette ville traumatisée ? D’ailleurs, comme on a pu le voir à la télévision, répondant à l’appel de leur maire, une poignée de courageux jeunes gens se sont chargés, en chahutant sa voiture, de signifier à cette vile charognarde, uniquement soucieuse d’exploiter ce malheureux événement dans le sens de ses thèses nauséabondes, qu’elle pouvait aller se faire voir ailleurs !

Alors, y a-t-il encore un pilote dans l’avion ? Les Français disposent-ils aujourd’hui d’un gouvernement vraiment crédible, un gouvernement décidé, courageux, se montrant capable d’agir avec détermination pour combattre inégalités et discriminations et pour sauvegarder notre précieux vivre-ensemble ? On est hélas en droit d’en douter !

André Pouchet

image_pdf
0
0

20 Commentaires

  1. Ma foi, une élue de la République interdit de lieu. Bannie des lieux comme sous Louis XIV La France déglingandée !

  2. Rebsamen , et valls cette pourriture socialiste qui tente de revenir dans le jeu politique français.

  3. Ça rappelle un sketch de Pierre Desproges,
    s’alarmant car les arabes n’étaient plus en
    sécurité dans Paris.

  4. L’auteur de ce misérable article devrait aller se faire voire ailleurs. Que l’avenir nous préserve d’avoir ce représentant d’un certain parti politique à la tête de la France. A lui tout seul il est un facteur de haine, de désordre, d’attentats, d’égorgement et d’atteinte à la liberté si chère au cœur des français.

    • L’avenir nous le dira, si les abrutis de Français veulent continuer à se faire humilier, blesser, égorger, rançonner.
      En plus d’êtres cocus, ils insistent pour payer la chambre!.

      • Pas besoin d’attendre l’avenir. La réponse est OUI. Les français dont des cons doublés de larves qui doivent disparaitre. Les couards ne méritent pas de vivre.

    • T’as raison sous-homme venu d’Afrique. Vive les chechenes et mort aux bougnouls!

    • Marnie, comme tout bon traitre marxiste vous tentez de faire confondre causes et conséquences
      Votre crypto-marxiste préféré, Macron et ses sbires au QI indigent finissent par faire passer la marine pour une lumière car au royaume des aveugles les borgnes sont rois

  5. Rebsamen n’est bon qu’à chier dans ses caleçons… et puer de la gueule autant qu’il pue du cul restera le point culminant de sa carrière de maire.

  6. Vous avez du écrire pour notre Coluche quand il était encore en vie M.Pouchet,car c’était trés drole de vous lire.

  7. Rappel, bien que les enfants ne soient pas responsables des actes de leurs parents…

    Mais le gus Rebsamen qui aurait du se taire a fait de son père un héros de la résistance.
    Eric Rebsamen a été pour le moins officier allemand !
    A la fin de la guerre, il fuit d’ailleurs en Suisse…
    https://www.ojim.fr/le-petit-article-oublie-qui-confond-rebsamen/

    L’adage « les chiens ne font pas des chats » serait-il vrai ?

  8. Marine Le Pen est comme n’importe quel citoyen, a le droit d’aller où bon lui semble, tous ces politiques n’ont aucune autorité pour interdire la visite d’un autre politique, bienssûr ils préfèrent accueillir les envahisseurs sans titres et entrés illégalement

  9. Si cet article doit être pris au premier degré alors il s’agit d’un article de tocard sénile. Sauvegarder notre vivre ensemble… mais allez donc en Afrique pour votre vivre ensemble et laissez la France aux français ! Vous êtes une honte pour le vrai peuple français.

  10. En France, on a les pourris que l’ on élit !!!! A Dijon comme dans beaucoup d’ autres villes !!

  11. Vous n’y êtes pas du tout, on sait ce qu’il faisait le castamerde! Il était en train de débattre sur quel genou prendre appui lors de l’hommage à la nouvelle RELIGION !!! Sur le genoux droit pour bien se soumettre à la GAUCHE et inversement. Les deux aussi; c’est possible du moment qu’on s’écrase.

  12. Le 19/08/2011 un jeune Dijonnais était victime d’une agression raciste aux cris de « ON CASSE DU BLANC ». face au silence de la municipalité de Dijon, LES IDENTITAIRES ont été obligés de se rendre eux-mêmes à la rencontre du maire F. REBSAMEN, pour réclamer une prise de position publique CONTRE LE RACISME ANTI-BLANCS.
    Voici la réponse qu’à obtenu ce courageux IDENTITAIRE de ce collabo et traite maire SOCIALO Rebsamen
    propos HONTEUX dont nous devons chacun nous souvenir et garder en mémoire
    concernant le racisme anti-blanc
    « C’EST PAS CELUI LA QUI ME PREOCCUPE LE PLUS EN PREMIER » (F.REBSAMEN)
    VIDEO : https://www.dailymotion.com/video/xqds3r

  13. suicide en direct des dirigeants bobos, multiculturalistes, mondialistes et immigrationnistes
    même les plus naïfs des français s’en sont rendu compte

  14. interdire la marine , c’est un prétexte bateau….
    normal, tout ça c’est de sa faute…forcément

Les commentaires sont fermés.