Rebsamem ou la soumission criminelle du PS à l’européisme et à l’immigrationnisme

La gauche française ne cesse de nier l’islamisation de notre pays. Elle considère ceux qui en parlent comme des « racistes », et aussi des « xénophobes ». Ainsi, elle fait elle-même une corrélation entre immigration et islamisation, puisqu’elle assimile les musulmans à des étrangers ostracisés.

Il ne faut pas nier les réalités. Les musulmans de France sont quasi tous immigrés ou issus de l’immigration, à part de rares convertis (le plus souvent pour des raisons de « mariage mixte »). Par conséquent, l’immigration favorise l’islamisation. Et même l’islam radical, puisqu’on ne trouve de fanatiques musulmans que dans la population musulmane. C’est l’évidence même !

La gauche française a un substrat laïque et anticlérical, a fortiori anti-intégriste (et on l’a vue à l’œuvre contre les extrémistes catholiques). Mais quand arrive l’islam, pschitt, il n’y a plus personnes (à part quelques exceptions comme André Gérin) pour avoir les pieds sur terre et reconnaître une vérité factuelle : l’immigration musulmane favorise non seulement l’islamisation, mais aussi la présence de fous d’Allah. Nos amis britanniques et espagnols en ont fait les frais, puisque les attentats dont ils ont été victimes sont bien le fait de musulmans « du cru » (dixit Jean-Yves Camus), de musulmans qu’on prétendait « parfaitement intégrés » et non de jihadistes intervenant depuis des contrées lointaines (comme pour le 11 septembre).

Je retrouve ce déni de réalité de la part de la gauche dans un tout autre domaine : la corrélation entre immigration et délinquance, et cette fois à propos des Roms. Je fais référence à une dépêche de l’AFP :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/02/15/97001-20120215FILWWW00423-rebsamen-parle-de-parfum-nauseabond.php

« Le M. Sécurité de François Hollande, François Rebsamen, a jugé que la publication mercredi d’un rapport sur la délinquance étrangère imprimait « l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy d’un parfum nauséabond ». »

On voit déjà un jugement d’intention purement subjectif, utilisant la même métaphore olfactive que celle usée et abusée par le MRAP ou SOS-Racisme : « parfum nauséabond ». On jette sur la réalité une opprobre destinée à la discréditer voire à la nier : ça sent mauvais, donc passez votre chemin ! C’est le niveau zéro de la rationalité qu’on attendrait de gens de gauche.

Mais François Rebsamen va encore plus loin dans le politiquement correct : « Je ne nie pas qu’il y a eu une augmentation de la délinquance roumaine dans les vols et larcins. D’une manière générale, les incarcérations d’étrangers qui viennent d’Europe ont augmenté de 52% sur 15 ans. C’est le résultat de l’ouverture de l’Union européenne et de l’adhésion de nouveaux États membres entre 2004 et 2007. Mais à ces étrangers qui viennent de ces pays d’Europe, la réponse doit être européenne, elle doit passer par une meilleure utilisation des fonds européens pour la scolarisation des jeunes Roumains en Roumanie, et non leur stigmatisation en France »

Donc Le « Monsieur Sécurité » du Parti socialiste fait un aveu de taille : il a une corrélation et même une relation de cause à effet entre l’immigration des Roms et la délinquance qui s’ensuit.

Mais là où on voit une fois de plus la limitation mentale de ces gens de gauche, c’est qu’ils refusent de traiter la cause de l’incendie. François Rebsamen ne remet aucunement en cause l’immigration roumaine, ou l’ouverture de nos frontières à cette immigration par européisme.

Son attitude m’inspire une métaphore. Si vous attrapez un rhume parce que vous laissez votre fenêtre ouverte, le Parti socialiste vous conseillera d’installer des radiateurs sur votre balcon au lieu de fermer tout simplement votre fenêtre.

L’européïsme et l’immigrationnisme sont aux yeux de ces édiles de gauche bien plus importants que ce que subissent nos concitoyens (y compris les immigrés parfaitement intégrés) à cause de ces idéologies mortifères.

C’est ainsi que vous, compatriotes ou citoyens de France, subissez de plus en plus une islamisation et une délinquance de plus en plus prégnante dans votre vie quotidienne : il ne faut pas toucher aux dogmes ultra-libéraux bien partagés entre l’UMP et le PS.

Et tant pis pour les gamines de cité obligées de s’habiller avec des sacs à patates. Et tant pis pour les Roms vivant la misère dans des squats infâmes et espérant en vain que les belles paroles de François Rebsamen et autres bonnes âmes leur apportent la dignité humaine qu’ils mériteraient.

Djamila GERARD

image_pdf
0
0