Recette pour avoir des enfants beaux grands et forts

D'autres chercheurs, tout en prônant aussi la prudence,... (PHOTO ARCHIVES THE INDEPENDENT)

C’est sûr, selon Attali le mélange c’est bien et on est content d’être envahi, violé pour avoir de la mixité et une descendance. Ce type nous disait qu’à partir de 50 ans on n’est plus rentable et que l’euthanasie est une bonne solution économique. Même Adolf n’a pas osé dire ce genre de conneries et pour moins que cette phrase il eut été pendu à Nuremberg. Adolf a eu au moins le courage de ses idées  et nous a libérés de sa présence. Attali qui a 72 ans puisque né en 1943 d’un papa juif bien planqué sous la couette du côté d’Alger a pris un peu de retard versus son planning et persiste comme BHL a percevoir sa retraite de philosophe ayant travaillé à notre destruction à grand coup de mélange et de dilution de notre culture.

On peut répondre que tout cela n’est que parole de philosophes, que rien n’est scientifique, que l’on constate que le multiculturalisme c’est avant tout un multi-foutoir, que la mixité du vinaigre et de l’huile ne dure que le temps qu’il vous reste à vivre dans un quartier de la diversité. Bref, le mélange ne donne rien de très bon, c’est un constat. Sauf que … pour être beau, grand et intelligent, il faut être un produit de la diversité parait-il. Je vous laisse découvrir l’humour scientifique écossais ci-dessous.

Une équipe de scientifiques écossais a, dans une récente étude, mis en évidence un lien entre patrimoine génétique diversifié et intelligence.

Et si tout n’était finalement qu’une question de génétique ? Régulièrement mis en cause dans le développement de pathologies telles que l’obésité ou diabète, celui-ci pourrait parfois se révéler parfois bénéfique. Pour preuve, une récente étude parue début juillet dans la revue Nature, a fait le lien entre  lien entre patrimoine génétique et intelligence.

Pour aboutir à cette conclusion, une équipe de chercheurs de l’université d’Edimbourg (Ecosse) ont mené une vaste analyse, décortiquant l’ADN de 354 224 individus originaire d’Europe, d’Afrique, d’Asie et d’Asie du sud-Est.

De meilleures capacités cognitives

« Nous avons mesuré l’homozygotie ou l’hétérozygotie directement par l’analyse du génome » explique James Watson, co-auteur de l’étude cité par Sciences et Avenir. Pour faire simple, un individu hétérozygote possède deux allèles (variantes d’un gène) différents d’un même gène tandis que l’individu homozygote possède deux allèles identiques sur un même gène. Résultat : les personnes hétérozygotes, au patrimoine génétique diversifié seraient plus grandes et auraient des capacités cognitives supérieures à leurs congénères homozygotes.

En résumé vous croisez un pygmée et une suédoise et vous aurez un prix Nobel chaussant du 45. Possible mais dans la pratique quand on croise un caniche nain avec un doberman on a tout sauf un prétendant à un concours canin. Redevenons sérieux un instant. L’article fait mention d’une récente étude parue dans le très sérieux hebdomadaire Nature (une référence dans le domaine de la science) http://www.nature.com/tpj/journal/vaop/ncurrent/full/tpj201534a.html oui mais l’article n’a absolument aucun rapport avec la taille ou les facultés cognitives des humains mais traite de l’asthme qui touche plus les homozygotes que les hétérozygotes. Mais bon pour vendre, on cite Nature et tout est pris pour argent comptant. Autre référence, Sciences et Avenir, un monument de conneries. Mettre ces deux références côte à côte, c’est comme citer Einstein puis Jamel Debouse. C’est un tantinet maladroit.

Mais bon le message est distillé de façon subtile aux arômes mixité-diversité-empapaoutages multi-ethniques absolument nécessaires pour que votre progéniture soit grande et intelligente. S’il faut comprendre « plus t’es petit plus t’es con », c’est injurier Valls, Sarkozy, Hollande et Taubira. A ce sujet je me demande ce que donnerait un mélange Taubira avec un type blanc d’un mètre quatre vingt dix. La réponse est peut être sur cette photo: On a la taille et la tenue rayée des prisonniers. C’est le résultat du croisement d’un âne et d’un zèbre, un zébrane.

zebrane

Faites gaffe les Ecossais, gare au gorille avec votre jupe, votre distillat de génétique a moins de saveur que votre whisky. J’ai du mal à vous comprendre, j’en étais resté à BraveHeart, Sean Connery et leur volonté de ne pas se mélanger aux anglo-saxons. Vous avez retourné la jupe ?

Philippe Legrand

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. Jacques a dit que passé 60-65 ans, il est pour l’ euthanasie et contre l’allongement de la vie. Alors qu’attend-il pour ne plus nous infliger ses délires psychotiques, lui qui n’a rien produit et qui a coûté trop cher à la société!

  2. Selon une étude islandaise, les cousins au troisième et au quatrième degré ont plus d’enfants et ceux-ci sont à leur tour plus fertiles que ceux dont les parents ne sont pas apparentés. Tout comme il existe un effet délétère de la consanguinité, il semble qu’il existe aussi un effet délétère si les patrimoines génétiques sont trop différents et ont du mal à s’accorder …

  3. recette pour des enfants beaux et forts ? maitre attila ne doit pas beaucoup apprécier les documentaires de leni Riefenstahl !

  4. La démonstration est éblouissante : si la mixité produit l’intelligence, ATTALI n’est pas issu de la mixité. CQFD

  5. L’article commente une déclaration d’Attali que le lecteur est censé connaître. Ce n’est pas forcément le cas, or l’auteur ne la reproduit pas, ni ne donne de lien ou d’information pour la consulter. Aussi intéressant que soit le commentaire, il manque l’essentiel, sinon c’est l’homme qui a vu l’homme qui…

    • Dès qu’il dépasse 60-65 ans l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. La vieillesse est actuellement un marché, mais il n’est pas solvable. Je suis pour ma part en tant que socialiste contre l’allongement de la vie. L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures.
      Jacques Attali.: » L’avenir de la vie » ( 1981)

    • Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte alors cher à la société ; il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement, plutôt qu’elle ne se détériore progressivement.
      On pourrait accepter l’idée d’allongement de l’espérance de vie à condition de rendre les vieux solvables et de créer ainsi un marché.
      Je crois que dans la logique même du système industriel dans lequel nous nous trouvons, l’allongement de la durée de la vie n’est plus un objectif souhaité par la logique du pouvoir.
      L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures dans tous les cas de figure. Dans une logique socialiste, pour commencer, le problème se pose comme suit : la logique socialiste c’est la liberté, et la liberté fondamentale c’est le suicide ; en conséquence, le droit au suicide direct ou indirect est donc une valeur absolue dans ce type de société.
      L’euthanasie deviendra un instrument essentiel de gouvernement.
      Extraits de L’homme nomade , Ed. Le Livre de Poche, 2005

  6. Bizarrement, le peuple juif qui se reproduit majoritairement sans diversité a produit bien plus de prix nobels et de génies scientifiques qu’on ne peut en trouver chez les métis …
    Ils doivent avoir triché 😮

  7. Cela me rappelle une histoire:
    Une belle femme propose à un prix Nobel de faire un enfant afin qu’il soit beau comme elle et intelligent comme lui.
    Le prix Nobel lui répond : Avez vous pensée, ma chère , qu’il pourrait être beau comme moi et intelligent comme vous ?

  8. « pour être beau, grand et intelligent, il faut être un produit de la diversité parait-il. »
    Ca y est Ils se sont inspirés des animaliers qui préfèrent les chiens bâtards intelligents aux « lofés » souvent bornés et plutôt cons (on peut pas dire bête !!)

Les commentaires sont fermés.