Récidive antisémite de Klugman, sur une radio juive parisienne

Klugmancollabo.jpg

Quand RCJ, Radio Communauté Juive, fut lancée à Paris, il existait déjà trois radios qui se partageaient le 94.8 Mhz, la fréquence juive parisienne. Radio J, fut fondée par des nostalgiques du Bund, le parti communiste Juif de Russie, ancêtre du sinistre Parti communiste d’URSS. Judaïques FM, fondée par des dissidents de Radio J, qui la trouvaient trop juive. Et enfin, Radio Shalom, une radio « commerciale », d’extrême gauche, tentant d’imposer l’idée qu’il fallait à tout prix faire la paix avec les déchets nazislamistes, en satisfaisant toutes leurs exigences.

Professionnellement, je me trouvais alors à un point d’observation stratégique, au sein du service public, qui intervenait dans l’attribution des fréquences. La première radio étant de centre gauche, deux radios étant l’une de gauche, l’autre d’extrême gauche, la désinformation juive allait bon train. Avec le soutien de politiciens patriotes français, mon regretté ami Jacques KUPFER voulut créer une radio juive patriotique. Les crifards se dressèrent contre, appuyés par l’Algérien Hervé BOURGES, alors président du CSA et l’ambassade d’Israël en France. L’ambassade étant toujours, sous la coupe de la lie gauchiste israélienne. Le lancement de RCJ n’a eu d’autre raison que d’empêcher l’apparition d’une radio « de droite », en saturant la fréquence juive à Paris. Bien que, en France, comme en Israël, les Juifs sont en majorité, contre la « complaisance » de la gauche, envers les déchets nazislamistes. En 2002, RCJ fut la seule radio qui refusa de me recevoir, pour mon dossier sur les « média juifs », paru dans Israël Magazine.

Patrick KLUGMAN n’était alors que président de l’Union des Energumènes Joufflus de France, une émanation du CRIF, imposée pour représenter les étudiants Juifs en France. En réalité, pour empêcher toute dérive non « politiquement correcte », comme par exemple le Front des Étudiants Juifs de l’époque. Mais déjà, autant par conviction que par opportunisme, Patrick KLUGMAN s’agitait avec la lie gauchiste israélienne, complice des déchets nazislamistes. Par hasard, en octobre 2000, j’eus l’occasion de le sermonner, en présence de Jacques KUPFER et d’autres représentants de la droite juive, lors de la manifestation contre le lancement de la vague de violences nazislamistes.

C’est donc tout naturellement que, devenu avocat et militant actif et encarté à gauche, KLUGMAN s’est retrouvé membre du conseil de Paris, présidée par Anne LA DINGO, celle qui a fait de Paris la poubelle ville du monde ! Attention, c’est risqué d’affirmer que les édiles parisiens sont anti-juifs ! Ils sont simplement amis des terroristes nazislamistes, nuance ! Donc c’est en raison de ses deux casquettes de membre du conseil de Paris et de crifard, que KLUGMAN est régulièrement invité par ses amis des radios prétendues juives à apporter sa bonne parole aux auditeurs. Dans sa catégorie, RCJ est la pire. À la différence de la franchise de Radio SHALOM, qui annonce la couleur, mais qui sait parfois regretter, à la différence de Judaïques FM qui compense par son niveau de culture son faible niveau de Sionisme, à la différence de Radio J où l’on trouve encore des bribes de pluralisme d’opinions, RCJ faisait déjà du macronisme, quand notre macronette portait encore des couches.

À l’automne 2000, au début de la vague de violence nazislamiste, RCJ ne ratait aucun mensonge anti-juif des Amalgames Fange Pourriture, qu’elle rapportait servilement, sans en changer le moindre mot. Longtemps Radio Connerie Juive, a été la vedette, sur l’ex-méchant petit site satirique, dénonçant pendant 15 ans les merdias juifs de France. Je n’écoute pas du tout cette fréquence juive. Mais heureusement, il y a le web. Surtout les sites amis. On y apprend tout. Ce n’est donc pas une surprise si KLUGMAN vient de tenir des propos, que j’ose qualifier d’antijuifs, sur cette radio. Après tout, le pitoyable grand larbin de France, s’est permis de qualifier Éric ZEMMOUR d’antisémite, lors d’une interview sur Fange2, la chaîne TV à la pointe de la propagande nazislamiste en francekipu, depuis le 30 septembre 2000. À la différence du délire grand-rabbinique, c’est fondé de qualifier d’anti-juif un tordu qui se recueille devant la carcasse d’un meneur de déchets nazislamistes.

Charles DALGER, le 23 janvier 2023

image_pdfimage_print
10
1

11 Commentaires

  1. Pourquoi autant de blabla sur les juifs alors que le seul lien entre eux c’est de se couper la bite… alors que de plus en plus de ces adeptes de la Thora refusent cet acte satanique qui a une influence nocive sur la santé… Freud défini la circoncision comme étant un acte raciste…

      • La vulgarité gratuite est une maladie mentale comme toutes les phobies liées à l’illettrisme et le manque d’expérience de vie… il faut sortir un peu pour vous instruire et être moins limité…

  2. Monsieur,si vous êtes Algérois,permettez moi de vous élever à la dignité d’Oranais.Placer les mots de patriotes français et le nom de J.Kupfer dans une même phrase !

    • Celui qui dit d’ un individu qui se comporte comme un salaud que c’ est un salaud est antisémite si l’ individu se révèle être juif et il est bien-pensant si c’ est un chrétien, c’est bien ça ?

  3. Charles, quelle rabia! Ce texte pétille d’inventions et de piques! Merci pour tout,

    Un Oranais !la majuscule est voulue)

Les commentaires sont fermés.