1

Réclamation : Air France et KLM m’ont fait voyager en soute

Mes deux dernières traversées de l’Atlantique entre l’Europe et le Panama me furent les plus pénibles parce que KLM m’a interdit l’accès à la classe business et j’ai été mise en soute. La raison donnée fut que certains passagers de business se sont plaints qu’ils ne veulent pas de chiens. De plus, pour un si mauvais service pour une gentille et bien-élevée petite Chihuahua de 3,6 kg, ce dernier trajet simple course a coûté 234,50 CHF à mes maîtres soit 65 CHF au kg, soit un tarif première classe pour voyager en soute ! Alors que dans l’avion, il y avait de la place entre les sièges et même des sièges vides en business. De plus ils ont dû acheter à l’aéroport une nouvelle cage en plastique alors que j’étais si bien dans ma cage en tissu avec son agréable matelas de peau de mouton dans laquelle j’ai traversé l’Atlantique une dizaine de fois.

Je tiens à rappeler à KLM que, comme les humains et donc vos pilotes, nous les chiens, et aussi les cochons, les singes, etc., sommes contrôlés par des algorithmes qui opèrent par nos sensations, nos émotions, nos pensées, notre histoire vécue et nos désirs. Que nous les chiens puissions entretenir des relations émotionnelles avec les hommes prouvent que nous ne sommes pas de stupides animaux et que nous avons des sensations, des émotions et une conscience, comme l’a déclaré, du reste, la Déclaration de Cambridge sur la conscience de juin 2012 : «Des données convergentes indiquent que les animaux non humains possèdent les substrats neuro-anatomiques, neurochimiques et neurophysiologiques des états conscients, ainsi que la capacité de se livrer à des comportements intentionnels. Par conséquent, la force des preuves nous amène à conclure que les humains ne sont pas seuls à posséder les substrats neurologiques de la conscience. »

La croyance des fervents musulmans, à laquelle adhère KLM puis maintenant aussi Air France, que les chiens sont impurs est une de plus reprise du judaïsme. La torah évoque 30 fois ces aimables animaux domestiques, dont 28 négativement. Dernièrement, en Israël, un chien a été condamné à la lapidation par des rabbins intégristes, cela pour un motif soi-disant religieux. La théocratie qu’est l’Iran vient d’imposer une amende à tout propriétaire de chien et a condamné tout propriétaire de chien à 75 coups de fouet. Pourquoi les musulmans détestent-ils et ont-ils peur des chiens ? Parce que leur messager Mahomet aurait dit que la prière d’un homme est annulée si un chien, une femme évidemment ou un âne passe près de lui alors qu’il prie. Ces trois êtres ne corrompent pas seulement la prière du dévot musulman mais aussi la purification de ses ablutions antérieures ; pour une chienne propre, comme moi, qui demande à sa maîtresse de lui laver les dents, c’est un piètre rituel spirituel que de faire des ablutions avant la prière et après avoir forniqué, même si le livre en arabe de Shahâb al-Dîn Abi al-‘Abbas Ahmad Ibn al-Naqib al-Masri (1302-1367) traitant avec fort détails des ablutions et autres soins corporels intimes a encore été réédité en 2007 et a convaincu KLM et Air France de se mettre à genoux et de s’islamiser. Ainsi, depuis quatorze siècles, l’obscurantisme, la barbarie, le ridicule, le bébête et les ésotéristes agités du bocal se portent fort bien, se sont introduits dans les avions de KLM et d’Air France et les colonisent.

Quant aux fervents musulmans qui détestent et bannissent les chiens, ils ne devraient pas venir vivre en Occident où nous sommes des compagnons appréciés et même aimés, cela depuis bien avant la colonisation islamique et la naissance du judaïsme. Savez-vous que le chien est le premier animal que l’homme ait domestiqué, cela il y a 15 000 ans, si ce n’est fort davantage ; bien avant la révolution agricole, l’homme alors cueilleur et chasseur et le chien se sont liés et compris. Cette longue cohabitation créa entre les hommes sapiens et leurs chiens un lien de compréhension très profond et unique. Alexandre Dumas (1802-1870) n’a-t-il pas écrit avec raison : « Peut-être même oserions-nous hasarder cette théorie, que certains chiens ont plus d’instinct que certains hommes n’ont d’intelligence. Rappelez-vous le mot charmant de Michelet : Les chiens sont des candidats à l’humanité» ? La cynophobie de Mahomet, soit le trouble anxieux défini comme une peur anormale des chiens est historiquement très instructive : pour se défaire de cette anxiété compulsive, suite à une révélation opportune, Mahomet édicta un cruel décret selon lequel tous les chiens devaient être abattus dans tout Médine. Mais comme ses disciples lui firent remarquer que le chien était également utilisé pour la chasse aux non-musulmans, aux chrétiens et aux apostats, le messager abrogea commodément et rapidement sa révélation, la remplaça par une nouvelle plus appropriée et ordonna que seuls les chiens noirs devaient être tués parce qu’ils étaient des démons et des créatures éternellement sales, alors qu’en réalité nous les chiens sommes des animaux propres et n’empêchons pas la communication avec les dieux. Voilà pourquoi des musulmans dévots et cruels, encore au XXIe siècle, maltraitent les chiens, les tuent en s’engageant dans des actes de cruauté, crucifixion comprise. J’ai expliqué tout cela à mes maîtres ; ils ont décidé de ne plus voyager dans des avions KLM et Air France à côté de gens racistes et d’ignorants barbares doctrinaires.

A mon avis de Mexicaine descendante directe des Chihuahuas sacrés des Aztèques, je suis tout à fait d’accord avec eux, je leur en suis reconnaissante et je les ai priés de ne pas réserver des places en business dans un vol Air France parce que cette compagnie d’aviation raciste et islamophile, elle aussi ne veut plus que je voyage en cabine, parce que ses dirigeants serviles sont ignorants de l’histoire de l’humanité et de la canineté.

J’en appelle à tous les chiens du monde : faites en sorte que vos maîtres, vos amis et les leurs ne voyagent plus avec KLM ou Air France, deux compagnies d’aviation devenues racistes et cruelles avec tous les chiens.

Chouchou
Chihuahua beige, donc pas un chien noir