Réduire Christine Tasin à être juste auteur d’invective, c’est grotesque

Publié le 30 août 2014 - par - 864 vues
Share

10novembreCHRISTINE EMOTIONFidèle lectrice de RL depuis le début, je suis étonnée de l’article de Patrick Clément et de son étonnement.  Son titre :  » islam, la grande bataille du XXI siècle » pourrait presque servir de sous titre programmatique du site. C’est une bonne idée.

http://ripostelaique.com/islam-la-grande-bataille-du-xxie-siecle.html

De même, son blog et son ouvrage contribueront certainement à une prise de conscience plus large encore, et nous avons besoin de tous.

Mais cet article confirme un petit soupçon désagréable depuis que Christine TASIN a été inculpée pour cette petite phrase,  » l’islam est une saloperie  » presque une expression, comme zut (ou pire, si je n’étais polie). Avec son parapluie rouge, elle aurait pu dire : cette pluie est une saloperie. Dans le contexte d’agression où elle se trouvait, j’imagine l’odeur et les bêlements de panique, avec des interlocuteurs qui, sans doute, n’auront certainement pas été très poli. Car elle n’avait rien à faire là, n’est ce pas, laissons cette religion politique, à Belfort ou ailleurs pousser des êtres humains à commettre des petites saletés sans les déranger ?

Il fallait que quelqu’un soit là et c’était elle, que savons nous de toute la conversation ?

Mais l’inculper pour ces 5 mots, et c’est mon soupçon, c’est déformer et tronquer tout son message. Réduire Christine TASIN à juste être auteur d’ invective, c’est grotesque. C’était tenter de la décrédibiliser par l’exploitation de cette  » invective » comme tombée du ciel, en déniant tout son apport argumentaire depuis des années. Car en aura t-elle fourni des textes de haut niveau dénonçant rigoureusement ce qui vous préoccupe, Monsieur Clément.

Ce n’est pas seulement appliquer la charia et le délit de blasphème. C’est déformer l’image d’une personne, la réduire. Parler de gouaille à son égard serait plus juste, mais la gouaille c’est du sourire, de la familiarité avec une culture française qui ne pince pas le nez , trouvez en beaucoup d’agrégés de Lettres qui sauraient jouer sur tous les registres.

Et puis l »’évènement » et c’est la base de ce que vous souhaitez, Monsieur Clément, c’est bien la discussion sur la réalité de l’islam,  l’islam « réel » en France. L’évènement c’est le comportement de la justice française. Comment cette justice a-t-elle pu considérer une telle plainte recevable, de la part d’association existant plus ou moins, la pantalonnade qui vit cette justice écouter  » religieusement » respectueusement, les saints motifs de l’égorgement Hallal alors que le juge refusait d’entendre le vétérinaire Alain de Peretti sur les conséquences sanitaires . Et pour finir le verdict dont Christine Tasin a fait appel, pour nous tous. Et là le tribunal n’a pas usé d’invectives vulgaires, mais a commis une lourde injustice. Qu’est ce qui compte ?

Et pour le souci du détail, pour ma part l’athéisme, l’agnosticisme ne sont pas des « croyances » comme vous dites. Il me semble que l’oecuménisme a fait ses preuves depuis longtemps, d’autant que de vrais croyants écrivent dans RL. Ce n’est pas vraiment un problème.

Dany Posey

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.