Ils n'ont plus les moyens de nous refaire 2002

ChiracLePen2002Depuis hier soir, j’ai retrouvé un certain enthousiasme politique. Au soir des élections, je m’installais avec un mental de perdant, prêt à entendre tout ce qui pouvait me rassurer un peu, la moindre brindille, le plus petit fétu de paille que je coinçais entre les dents pour m’encourager à aller jusqu’à la prochaine élection.

Hier soir, je me suis pris la grange et quasiment toute la réserve pour l’hiver. Moi, le veau innocent, la vache à lait, le cochon de Franchouillard, le lapin de garenne subissant la chasse, j’ai pu manger à ma faim, m’abreuver jusqu’à plus soif. Le Front National est premier dans six régions. Magnifique !  Je suis venu, j’ai vu, et j’ai vaincu ce désir un peu fou de chanter ma joie sur mon balcon, de hurler « On est chez nous » à la fenêtre. J’ai ri également devant tant de mauvaise foi, tant d’ignorance historique, devant les points Godwin qui se succédaient à la chaîne sur chaque chaîne, sur les mines pitoyables de la socia-lie, les regards gênés des animateurs.
J’ai aussi failli m’étrangler devant l’attitude de Gilbert Collard qui, face à la réaction du Bouleau local de TFI, a fait mine de quitter l’émission. « Partez pas Monsieur Collard, nous vous donnons la parole tout de suite « ! Ah, le manant, ah, l’effronté, le Bouleau coquin, il donne la parole deux fois à Le Fol qui a pu baver sa folie socialiste ordinaire, et il méprise le Collard fou ! Mais l’avocat s’amuse, il râle, tempête, fait savoir son courroux, en fait 1000 puisque le Bouleau l’agace pour une centaine. On lui donne la parole, et il déclare sa satisfaction. Balance deux réflexions bien senties ! Un régal, vous dis-je.
cochon_009Puis vint l’annonce des éventuels suicides collectifs. La socia-lie bourgeoise joue les Gavroches ! Regardez-moi, je meurs pour la République, en oubliant au passage, les parachutes dorés de la caste. Faut pas déconner les citoyens, mourir d’accord, mais de mort lente tout de même, et le plus tard possible mazette. J’en pleurais de rire de ces hypocrisies. Ah, toutes ces mines déconfites, toutes ces gueules de bois, ces airs pitoyables de renard pris dans le poulailler et mis KO par la poule du village. Une vraie raclée, une vraie avoinée, et tous se sont mis à gémir. La Poule est la reine ! Diable, bon sang, elles sont deux les ogresses !
La socia-lie annonce l’apocalypse, la fin du monde, le déluge, sans nous, c’est la mort, sans nous, la France va pleurer, sans nous, il n’y aura plus d’avenir, c’est le gouffre, l’abîme, la mort et que sais-je encore.
L’ex Président Sarkozy nous déclare ses certitudes, et débite ses mensonges à la chaîne du Bouleau local de TFI (encore lui) qui ne lui rappelle même pas que la droite fut 12 ans au pouvoir avec Chirac, que lui-même fut ministre en 2005, puis président de la République pendant 5 ans. Ah, le misérable, l’affreux menteur dit « républicain ». Il angoisse le petit agité ? Qu’a-t-il donc promis au Qatar ? Car c’est bien la question que l’on peut se poser.
C’est l’hilarité qui me prend en constatant les mines dépitées de la gauche. Finalement, pour nous les patriotes, le François Hollande, sans être un immigré, est une vraie chance pour la France. Voilà un « socialiste » qui suicide son propre parti politique !
1er cas de suicide: il exige que son parti se retire partout des régions où il est troisième. Vraiment nul.
2eme cas de suicide: il n’y aura plus de Conseillers socialistes pendant 6 ans dans les régions. Donc, il n’y aura pour eux plus d’infos, plus de possibilités d’intervenir, d’intercéder, de suivre des dossiers, rien, nada, que dalle. Dehors les minables.
3eme cas de suicide: les abrutis d’électeurs socialistes vont, disent-ils, voter pour des sarkozystes qu’ils détestent… au nom de la France, bien sûr. Plus naze tu meurs. Ils vont à l’abattoir parce que les maîtres de Paris leur ont dit que c’était des échafauds. Pièges à rats, pièges à nouille. Pitoyable.
4eme cas de suicide: malgré tout son cinéma apitoiement et de COP21 et de « chef de guerre », son parti est à la ramasse et il semble bien qu’il veuille l’achever !
5eme cas de suicide, celui d’Hollande lui-même. Il faudrait que son 1er sinistre le mette dans un placard, qu’il dise à la presse qu’il n’est plus là, parti en vacances avec Juliette, mais surtout, il faudrait qu’il lui ferme le clapet. Cela dit, Manolo n’est pas brillant, non plus. Ah, quel pied ce dimanche soir !
Je crois vraiment que les socialistes vont mourir dans d’atroces souffrances, et… pour autant, vous allez sans doute me trouver bien méchant,  je trouve ça sublime. Je me délecte, je savoure l’instant, je me régale, je trouve cette situation délicatement jouissive. Oui, je sais, ce n’est pas bien, mais il y a des moments qu’il ne faut pas louper.
AneEncore étonné d’entendre des tarés socialistes, incultes en Histoire, nous refaire le coup de 1940, de l’extrême droite, des  » méchants fâchistes« , et des beaux socialistes résistants, filant dès la première heure directement dans les maquis. Ils nous refont Jean Moulin. En oubliant de préciser au passage que c’est le Front populaire de gauche qui vota les pleins pouvoirs à Pétain, que c’est le socialiste Laval qui mena la politique de collaboration avec les Nazis, avec leur pote Mitterrand, décoré de la Francisque, que ce sont les communistes qui furent, avant guerre, des saboteurs et ensuite des collabos jusqu’en juin 1941. Tout est vérifiable si l’on veut bien s’en donner la peine !
TCHOFNennemi
Ce matin, quelle régalade sur RMC, chez le Bourdin and Co en écoutant l’Estrosi perfide, le petit canard boiteux de Nice. Il se voyait en De Gaulle, parlait de résistance (c’est une vraie épidémie en UMPS) et s’est mis à dos le Bourdin en lui faisant un mauvais procès d’intention sur l’idée que Bourdin avait favorisé le FN ! Rien que ça ! Bourdin n’est pas mon pote, mais là, Estrosi en lui pissant sur les mocassins, a fait une grosse gaffe.

hypocrites-150x150

Bref, cela va durer une semaine, ils vont nous abreuver façon 2002 avec le « ventre fécond de la bête immonde », « les heures les plus sombres« ! Ils vont sortir sans autorisation parentale, les élèves dans les rues, etc. Mieux, ils vont affirmer la main sur le cœur que les électeurs du Front National ne comprennent pas (C’est vrai quoi, ils sont tellement cons les électeurs du FN n’est-ce pas), qu’ils vont vers un abîme !
Mais sachez bien, bandes de Tartufes, que ces électeurs sont déjà dans un gouffre, un trou immense qui s’enfonce depuis plus de 20 ans. Ces électeurs sont déjà dans la misère depuis 10 ans grâce à la gestion intelligente de la Socia-lie ! Ils sont dans le désespoir comme à Calais depuis 5 ans et qu’au contraire, loin d’être des idiots, ils tentent le tout pour le tout, en tapant dans le fond de la piscine.

Voter Front National pour eux, c’est un vote d’espoir pas de colère !  

Le FN, c’est de l’espérance en barre ! Et ils ont bien raison d’arrêter d’être des gogos stupides. Mais, bon sang, qu’est-ce qu’ils sont cons ces militants de l’UMPS ! C’en est effrayant !
Gérard Brazon (Le Blog)

image_pdf
0
0

5 Commentaires

  1. un vrai régal votre diatribe merci pour ces bons mais rares moments de rigolade.

  2. Alors là compagnon Gérard Brazon, c’est du grand Art(avec une majuscule, s’il vous plait!), je préfère très nettement vous lire dans ce registre, dimanche dernier est et restera un magnifique jour plein d’espoir. J’espère que ce prochain dimanche verra la confirmation du renouveau politique et économique. Et qu’il confirmera l’élan MARINISTE vers une reconquête de notre fierté. À vous lire, bien cordialement

  3. plus rien ne passe avec l’UMPS ! j’espére aussi qu’un jour, on supprimera la loi  » FABUIS-GAYSSOT  » qui dessert notre passé !!!!

  4. L’histoire a prouve que les partis politiques qui se deconnectent de leur electorat et de leurs militants finissent par disparaitre, comme les cocos tombes a 2%. Le Ps suivra la meme pente. Il est en outre ne et mort avec mitterand.

  5. Votre prose Mr Brazon, je l’adoooooooooooore ! Et de tout cœur avec le Front National !

Les commentaires sont fermés.