Referendum-migrants : RR à Allex avec tracts et argumentaire

Publié le 29 septembre 2016 - par - 277 vues
Share

rrallexUn groupe d’une dizaine de militants de la Drôme a investi Allex cet après-midi pour distribuer le tract ( recto ci-dessus, verso ci-dessous ) ainsi que le tract « non à l’invasion migratoire ». Près de deux mille tracts ont ainsi été distribués, dans la rue, dans toutes les boîtes aux lettres…

capture-decran-2016-09-29-a-19-52-40

 

Si vous voulez télécharger le tract pour l’utiliser en l’adaptant pour d’autres endroits, vous pouvez le télécharger en PDF ici.

tract-allex

Nos dix militants ont reçu bon accueil des habitants ( seuls deux refus de prendre les tracts sur 4 heures de distribution) et sont rentrés enchantés de cette action effectuée dans le cadre de la quinzaine « Sauvons notre pays ». Des journalistes étaient présents, du Monde notamment, et également une journaliste de télé hongroise.

C’est dire l’importance du referendum et de la partie de bras de fer qui s’engage entre Holland-Valls-Cazeneuve représentés par le Préfet et le peuple de France. Or, Allex est le fer de lance de cette lutte, l’initiative du referendum donne enfin à nouveau la parole au peuple, et l’exemple de la cité drômoise pourrait faire tache d’huile. Les habitants réfléchissent et en veulent énormément au Préfet et à sa méthode agressive et arrogante, cela devrait aider des hésitants à voter contre l’accueil des migrants dimanche, malgré les pressions des bobos et autres bonnes âmes.

Naturellement les gauchistes ont décidé à la place des habitants d’Allex, des nuit-debout ont investi une tour sur laquelle ils ont déployé une banderole « Allex village fraternel »… Sans commmentaire.

Espérons que notre argumentaire aura aidé les habitants encore indécis à voter pour la protection des leurs, de leur village, de leur mode de vie, pour notre civilisation.

Encore un grand bravo et un immense merci pour nos militants qui ont arpenté les rues d’Allex et sont rentrés avec mal aux pieds… Ils se préparent pour aller à Privas demain, mais ils seront moins fatigués. Le préfet a interdit la manifestation prévue, n’autorisant qu’un rassemblement à 15 h devant la Préfecture… Il paraît que des gauchos avaient annoncé une contre-manifestation… Comme d’habitude les milices du pouvoir permettent à celui-ci d’interdire la parole des patriotes. Lamentable.

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.