1

Référendums du Donbass : Poutine se fout des états d’âme de Biden

Référendums du Donbass. Poutine se fout des états d’âme des Occidentaux

Regardez cette photo. On voit un Biden hystérique qui a perdu le contrôle de la situation, qui menace et qui enrage d’être impuissant. Quel contraste avec un Poutine au calme olympien, qui annonce posément que rien ni personne ne l’empêchera d’atteindre les objectifs fixés pour son opération spéciale.

Le véritable problème pour les Occidentaux, c’est qu’ils prennent Poutine pour un fou ou pensent qu’il bluffe, sans jamais avoir mesuré la réelle puissance militaire de la Russie, ni ses monumentales ressources minières que le monde s’arrache et encore moins la volonté du peuple russe de frapper fort une bonne fois pour toutes, afin d’en finir avec cette guerre, seul contre tous.

Ce n’est pas la mobilisation partielle qui indispose les Russes, c’est plutôt la faiblesse des coups portés à l’Ukraine. Les manifestations hostiles à l’offensive, montées en épingle par les médias occidentaux aux ordres, sont en réalité anecdotiques. Le peuple russe est derrière Poutine mais veut des résultats rapides.

L’Occident accable Poutine et rêve de son éviction du Kremlin. Espoir stupide car ce sont les durs du régime qui détiennent le pouvoir à Moscou, alors que Poutine y fait figure de modéré et de sage.

Le Président américain Joe Biden a déclaré que des sanctions économiques “rapides et lourdes” seraient imposées à la Russie en réponse aux référendums organisés dans le Donbass, dans les régions ukrainiennes de Kherson et Zaporijjia.

Lancement du référendum d’intégration à la fédération de Russie dans les régions du Donbass, de Zaporijia et de Kherson

« Nous travaillerons avec nos alliés et partenaires pour imposer des coûts économiques supplémentaires rapides et sévères à la Russie. »

« Les États-Unis ne reconnaîtront jamais le territoire ukrainien comme autre chose qu’une partie de l’Ukraine. Les référendums russes sont une imposture, un faux prétexte pour tenter d’annexer par la force des parties de l’Ukraine, en violation flagrante du droit international, y compris de la Charte des Nations unies », a déclaré Biden dans un communiqué.

Il a réitéré que les États-Unis ne reconnaîtraient pas les résultats des référendums et continueraient de soutenir l’Ukraine.

Quel mépris pour la démocratie ! Quel monument d’hypocrisie !

  • Voilà huit ans que les populations du Donbass sont persécutées par l’Ukraine, pays mafieux et corrompu, armé et soutenu par les Occidentaux depuis 2014
  • Voilà huit ans que Kiev refuse d’appliquer les accords de Minsk qui accordent l’autonomie aux républiques séparatistes du Donbass
  • Voilà des mois que les terroristes ukrainiens, tuent sciemment des civils du Donbass avec les armes occidentales et que l’Occident ferme les yeux
  • Voilà quatorze ans que l’Amérique a décrété l’indépendance unilatérale du Kosovo au mépris du droit international et de l’intégrité territoriale de la Serbie
  • Voilà deux ans que Biden est soupçonné de fraude massive lors de son élection en 2020
  • Voilà sept décennies que l’Amérique n’a cessé de semer la mort dans le monde, en violant toutes les lois internationales, mais sans jamais mener de guerre sur son sol

Et c’est ce même Biden qui se permet de donner des leçons de démocratie et de droit international à Poutine. On croit rêver !

Faut-il lui rappeler que l’indépendance du Kosovo n’est reconnue ni par l’ONU, ni par l’UE ? Seuls les pays en bleu ci-dessous ont reconnu le Kosovo, souvent sous la pression américaine. Le dollar fait des miracles…

Par conséquent, que l’Occident refuse de reconnaître le Donbass et la Crimée russes n’empêchera pas Poutine de dormir.

Quant à prétendre que la Chine est opposée à cette annexion, il lui serait difficile de tenir un autre discours, étant donné qu’elle veut reconquérir sa 23e province de Taïwan, au nom du droit des États à défendre leur intégrité territoriale.

Respect de l’intégrité territoriale d’un pays et droit des peuples à disposer d’eux-mêmes sont deux principes qui s’opposent en droit international, chaque cas étant un cas particulier.

Pour moi, c’est très simple. Le Kosovo doit revenir sous la coupe de Belgrade au nom de l’intégrité territoriale de la Serbie.

Mais les républiques séparatistes du Donbass doivent devenir russes, au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Poutine ne dit pas autre chose… C’est une conception du droit international inverse de celle de Biden.

Si Kiev n’avait pas massacré les populations russophiles du Donbass et si les accords de Minsk avaient été respectés, nous n’en serions pas là.

Zelensky, Biden, Macron et Scholz sont responsables de ce qu’ils ont semé.

Quand les quatre régions ukrainiennes seront russes, Biden ne pourra que s’y plier. Virés d’Irak et d’Afghanistan par des va-nu-pieds, pas question de jouer les gros bras avec les Russes. Un missile hypersonique est si vite arrivé…

Sanctions ou pas, jamais les ventes de pétrole et de gaz n’ont été aussi florissantes pour Moscou

Les tankers et supertankers ont contourné toutes les sanctions et le pétrole russe coule à flot dans le monde. Seule l’Europe s’est coupée un bras et va souffrir cet hiver. Merci Biden, merci Macron.

Les pays font la queue pour intégrer l’OCS. L’Iran en fait partie cette année.

L’OCS, c’est la moitié de la population planétaire, dont quatre puissances nucléaires !

Et l’OCS, c’est 20 % du pétrole mondial, 40 % du gaz, 40 % du charbon, 30 % de l’uranium. 

Les pays font la queue pour rejoindre les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud et bientôt Mexique, Corée du Sud, Turquie, Algérie).

Et l’Occident ose dire que Poutine est isolé !

Ne confondons pas le discours officiel de l’Inde et de la Chine, qui ménagent leurs intérêts commerciaux et ce qui s’est dit en coulisses à Samarcande, entre Poutine, Xi Jinping et Modi.

En bombardant le Donbass pour décourager les électeurs, Kiev ne fait que confirmer la barbarie ukrainienne que dénonce Poutine depuis huit ans.

https://reseauinternational.net/lancement-du-referendum-dintegration-a-la-federation-de-russie-dans-les-regions-du-donbass-de-zaporijia-et-de-kherson/

Et l’Occident cautionne cette ignominie.

Ce référendum est un immense espoir pour les populations persécutées par Kiev. Et c’est cet espoir de vivre libres et en paix que Biden et ses misérables valets européens essaient de détruire, en agitant des menaces sans fin. Et ça prétend défendre la démocratie et les valeurs humanistes !

Mais rien n’empêchera ces populations martyres du Donbass de devenir russes. Pour elles, après des années de barbarie, la victoire de Poutine est une question de vie ou de mort. Une évidence dont l’Occident se fout éperdument.

Jacques Guillemain