Référendums : les nazis d’Ukraine sèment la confusion et la terreur

Encensé par tous les merdias appartenant aux banksters et tycoons du Nouvel Ordre Mondial, le Zygomyr à la face de rat tente de saboter une consultation populaire légitime en terrorisant les électeurs, pour les contraindre à rester chez eux.

Et éviter une liesse populaire semblable à celle fêtant le retour de la Crimée à la mère patrie (photo d’illustration).

On comprend la fébrilité des Ukronazis. Il suffit de regarder la carte officielle mise à jour le 22 septembre 2022 par Defence Intelligence,un office de renseignement liée au ministère britannique de la défense. Donc qu’on ne risque pas d’accuser de complaisance envers la Russie. Pour comprendre que les « grandes victoires » du Zygomyr se limitent à quelques zones frontalières (hachurées) encore disputées pour la plupart, dans les régions de Donetsk, Louhansk, Zaporijjia et Kherson.

Une astuce bien pourrie soufflée par la CIA

Contrairement à la désinformation des médias-menteurs, il y a des bureaux de vote classiques dans les secteurs protégés par les forces russes, comme en Russie même où de nombreux russophones ont trouvé refuge. Certains longtemps avant le déclenchement des opérations spéciales. Quand ils étaient humiliés, battus, dépouillés, rançonnés et menacés d’assassinat par les Ukronazis. Dans l’indifférence générale des humanistes de fête foraine qui accablent aujourd’hui la Russie pour des dégâts inéluctables dans un conflit armé.

Mais là où les canons à longue portée, fournis gracieusement par macrounette sans l’accord du parlement, permettent d’assassiner impunément des civils russes, les Ukronazis s’en donnent à cœur joie en bombardant quelques marchés, hôpitaux et bâtiments publics aux heures d’affluence.

En bénéficiant de la cécité complice des philanthropes donneurs de leçons, particulièrement silencieux sur ces tirs délibérés qui n’ont rien de dommages collatéraux… Dès lors, une partie de la population hésite à sortir des abris.

Et le dérisoire paltoquet ose se lancer dans des tirades martiales où il menace Vlad de l’arrêter et de le juger. Comment ? En vitrifiant Moscou ?

Quoi qu’il en soit, là où on ne peut pas faire autrement pour que la consultation ait quand même lieu, des volontaires avec des urnes font du porte-à-porte pour inciter leurs concitoyens à s’exprimer. Sans obligation ni menaces, après avoir proposé à des observateurs étrangers, au moins des journalistes, de les accompagner pour témoigner de la régularité des opérations.

Mais ceux-ci, sermonnés par leurs directions, ont refusé d’y aller. Puisque, selon eux, la consultation serait illégale. Et donc, quel qu’en soit le résultat, il sera nul et non avenu. Comme en Crimée où 95 % des gens ont voté pour le retour à la mère patrie. Une province offerte en 1954 par Kroutchev à l’issue d’obscures tractations aux mobiles inavouables.

La propaganda staffel de la Mondocrature se déchaîne sur toutes les chaînes

Dès le premier jour de la consultation, on voit déjà sur les chaînes à la remorque de l’OTAN et de la kommandantur de Bruxelles, les habituelles perruches lustrées et les inévitables perroquets calamistrés (avec gilet kevlar pour faire plus sérieux) expliquer que le scrutin sera « forcément » truqué.

Puisqu’on va faire voter les gens à domicile. Et qu’il n’y aurait aucun contrôle possible. Omettant de préciser qu’ils ont décliné l’offre de suivre les porteurs d’urnes pour voir comment ça se passait réellement. Leur carrière en dépendait. Remarquez à 10 000 euros net/mois et plus si ancienneté, qui ne dirait pas que la terre est carrée et le soleil rose bonbon si on le lui ordonnait ?

Et puis, du moment que le G7 l’a dit, c’est donc vrai. À part ça, c’est quoi le G7 ? Sinon la coalition des mondialistes les plus pourris qui se soutiennent mutuellement comme les mafieux qu’ils sont : Amérique bidonnée, Angleterre négrifiée, Canada déglingué, France islamisée, Allemagne renazifiée, Japon yakuzaté. Et Italie sous influence qui pourrait bientôt se libérer et larguer le gang.

C’est la mise en pratique du grand principe des mondialistes (et des islamo-gauchistes en France) « Si la réalité n’est pas conforme à l’idée que nous nous en faisons, c’est forcément la réalité qui se trompe ! ».

Des invités triés sur le volet

Pour renforcer les mensonges de ces faux journaleux – vrais propagandistes anti-russes, on invite sur les plateaux télé ou on interviewe en direct des responsables Ukronazis, élus ou administrateurs qui baragouinent un peu le français, pour rabâcher les antiennes du Zygomyr face-de-rat : « On va battre les Russes » et les inviter à la désobéissance civile.

Laissant même entendre que les crapules de Kiev sauraient se montrer généreuses, avec l’argent de l’Eurocrature et de l’Amérique, envers les traîtres qui les rejoindraient.

Très curieusement, ils ne trouvent dans leurs reportages aucun russophone décidé à voter pour le rattachement à la Russie.

Sauf TV5 Monde qui, après quelques tergiversations, fait preuve d’un minimum d’honnêteté en reconnaissant qu’en Novorossia les uns adhèrent tout simplement aux idées défendues par Moscou, tandis que d’autres ont peur d’être persécutés par Kiev si les Russes les abandonnent.

« Pour bon nombre d’habitants de ces régions, la Russie apparaît, quoi qu’en pense la communauté internationale, comme la seule bouée de secours à l’horizon. »

Rien que pour oser déclarer cela, TV 5 mériterait une médaille d’honneur !

Les écolos français invitent les déserteurs. Mais pas chez eux. Faut pas pousser !

De leur côté, les écolo-gauchistes français se sont déclarés prêts à accueillir, héberger et prendre en charge les déserteurs russes. Comme de vulgaires zoulous en vadrouille.

Pas avec leur pognon bien sûr. Mais avec celui soutiré dans la poche des vrais Français, trop bêtes pour ne pas avoir compris l’éloge du parasitisme fait par la sardine du ruisseau, et pour continuer à bosser, pressurés par le fisc, alors que c’est si facile de rejoindre la cohorte des millions d’assistés.

Vivement que le Oui l’emporte !

Et qu’on en finisse avec les jérémiades du Zygomyr. Son show quotidien pour dénoncer les frappes russes sur des objectifs militaires. Quand les Ukronazis affectionnent plutôt les groupes de civils rebelles pour se venger et les terroriser. Mais le Zygomyr a interdit aux merdias occidentaux d’en parler. Son outrecuidance ne connaît plus de limites.

Qu’on en finisse aussi avec ces mises en scène macabres des morts qui se relèvent comme à Boutcha et des prétendus otages massacrés qu’on a pieusement ensevelis à Izium. Dont les merdias ont interdiction de parler autrement que selon la version Zygomyr.

Ras-le-bol de ces spectacles de grand guignol orchestrés par la CIA comme à Timisoara, au Koweit, à Srebrenica, à Pristina ou à Tripoli, et comme partout dans le monde, quand un pays, un peuple et un dirigeant ne se soumettent pas aux diktats des USA. Et maintenant désobéissent aux ordres de l’Eurocrature nazifiée sous la cravache de la führette Von der Leyen.

Quelles conséquences si le « oui » l’emporte ?

Dans ce cas, Moscou estimerait que ces territoires font partie intégrante de la Russie. De ce fait, une opération militaire menée par des Ukrainiens seuls ou avec le concours de l’Occident et de ses mercenaires, serait considérée comme une attaque du territoire russe. De quoi justifier pour Moscou une riposte nucléaire.

J’espère que c’est à cela que pensait Vlamidir Vladimirovitch quand il a affirmé, voici quelques jours, qu’il était pressé d’en finir pour de bon.

Et comme le gâteux de la Maison Blanche qui se croit dans un western, menace de dégainer le premier, on risque de ne pas s’ennuyer d’ici à la fin de l’année.

Christian Navis

Climats sous influence (climatorealist.blogspot.com)

image_pdfimage_print
29

9 Commentaires

  1. Le terme ukrotanien éviterait de dédouaner les yankees de leurs responsabilités que personne ne semble nier puisque revendiquée par Biden leyen & co

  2. Il serait bientôt temps que le zigomir soit éradiqué manu militari.
    Quelques missiles bien placés sur kiaiiiv et ce serait terminé.

  3. L’ultime moyen d’imposer son point de vue est la force. Un stade souhaité par nos va-t’en guerre Otaniens qui n’en connaissent pas véritablement l’issue finale. Au lieu de faire un choix d’une simplicité enfantine qui consisterait à stopper tout cela tout de suite et sans condition. Pour ma part, je ne me sentirais pas le moins du monde humilié n’ayant jamais considéré la Russie comme un peuple ennemi ni l’Ukraine comme un peuple ami. Cruel dilemme pour Choupinet qui s’est mis dans une mauvaise posture avec ses amis européens?

    • Sa posture favorite, c’est à 4 pattes, la croupe tendue, offerte à un boucaque. 🙂

      • Christian, tu m’a bien fait rigoler, et c’est tellement vrai en plus !!!

        J’ai en travers de la gorge les dégénérés et pédales noirs à l’Elysée !!! pour moi, c’est une insulte qu’il faudra, le moment venu, faire PAYER à l’encxxx en question !!!

  4. Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes… à l’unique condition que le peuple vote comme l’entend ceux qui gouvernent. On l’a bien vu en 2005 avec le référendum français et l’usage qui en a été fait ! Aujourd’hui Ursula menace de sanctions l’Italie si le vote ne lui convient pas. Que c’est beau la Démocratie mode Européenne. Ca laisse rêveur. Bande de corrompus !

    • Exactement le droit des peuple à disposer d’eux même en se qui concerne L’Ukraine sa me fait doucement rigoler…
      Par ceux qui avancé cela sont les mêmes qui ont organisé le coup d’état de 1994 (maïdan) à savoir La cia via l’open society sorosien avec l’appui et la complicité de toute la mafia mondialistes parasitaires satanique otanesque !

  5. que l’armée russe fasse comme à stalinegrad ou à koursk et l’affaire sera pliée

Les commentaires sont fermés.